James Cameron veut renforcer l’expérience cinématographique

Publié par Laurianne de Casanove le 28 juillet 2016
James Cameron

James Cameron

Comment sauver l’industrie du cinéma du piratage, des plateformes de diffusion et de la vidéo à la demande ? La réponse à cette question s’avère aujourd’hui cruciale. James Cameron y a déjà réfléchi et nous livre ses solutions.

.

.

.

En début d’année, Sean Parker, le cofondateur de Napster faisait parler de lui avec The Screening Room, un nouveau service de vidéo à la demande, qui permettrait au spectateur de voir chez eux une œuvre à l’affiche pour 48 heures, à condition de débourser 135 euros et de louer le terminal adéquat (45 euros de plus). À l’époque, si J.J. Abrams et Peter Jackson ne semblaient pas le contredire, James Cameron, lui, ne l’entendait pas ainsi.

.

Interrogé par Variety, le réalisateur d’AVATAR revient aujourd’hui sur les solutions qui permettrait au cinéma de faire face à ce genre de concurrence. La solution ? « Nous devons rendre (les films) plus intelligents. Je pense que les écrans peuvent être plus larges et tenir davantage compte de la vision périphérique. J’adore la 3D mais cela a encore besoin d’être amélioré. Vous avez besoin de la HDR. Tout cela est possible, c’est juste devenu un problème d’argent et l’industrie du spectacle sait qu’elle se bat pour garder ses parts de marché et qu’elle doit investir là-dedans ».

.

« Le meilleur rempart contre le piratage, c’est la sainteté de l’expérience cinématographique » ajoute-t-il plus loin. « Nous ne vendons pas des choses comme The Walking Dead, nous parlons de films, de séances de projection, et en faire une expérience unique, c’est encore la meilleure protection contre ça. Parce que même si le piratage était totalement légal et que la vitesse de téléchargement était beaucoup plus rapide, vous regarderiez toujours (l’oeuvre) sur un petit écran, et il n’y aurait pas non plus d’expérience sociale ».

.

Les cinémas restent en effet des lieux de socialisation, de culture et d’échange, à l’opposé des salons plus étriqués et des ordinateurs où l’on interagit avec son prochain par écran interposé. Reste à savoir, si les salles suivront les conseils.

.

En attendant, James Cameron continue de voir grand, puisque le cinéaste entend bientôt s’attaquer aux quatre suites prévues pour AVATAR, un projet titanesque, qui justifie à lui seul l’envie de voir un film sur grand écran.

Commentaires

A la Une

Blacula revient d’entre les morts dans une nouvelle version

La MGM et les producteurs Deon Taylor et Roxanne Avent Taylor préparent une relecture de Blacula, classique de l’horreur et… Lire la suite >>

Colin Farrell et Rachel Weisz dans une relecture du mythe œdipien de Todd Solondz

Après The Lobster de Yorgos Lanthimos, Colin Farrell et Rachel Weisz vont se retrouver dans le nouveau film cauchemardesque et… Lire la suite >>

Zoë Kravitz passe à la réalisation avec Pussy Island

Zoë Kravitz fera ses débuts derrière la caméra avec Pussy Island, qui mettra en vedette Channing Tatum dans la peau… Lire la suite >>

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Ned Beatty, acteur dans Délivrance, Network et Superman, nous a quittés

Disparu le 13 juin 2021 à l’âge de 83 ans, c’est en tant que second rôle que Ned Beatty se… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 665 476 1 665 476
2 NOMADLAND 125 027 1 125 027
3 LE DISCOURS 121 740 1 121 740
4 THE FATHER 93 583 3 385 143
5 ADIEU LES CONS 88 201 34 1 683 963
6 DEMON SLAYER - KIMETSU NO YAIBA - LE FILM :... 49 311 4 659 599
7 TOM & JERRY 42 542 4 461 621
8 NOBODY 41 594 2 122 034
9 LES BOUCHETROUS 41 435 3 189 754
10 CHACUN CHEZ SOI 40 025 2 129 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts