Deauville 2016/ Christine de Antonio Campos : critique

Publié par Antoine Gaudé le 8 septembre 2016

Synopsis : En 1974, une reportrice TV de la ville de Sarasota, en Floride, tend à une grande exigence dans la vie comme en amour. Rater ses objectifs n’est pas une option. Cette histoire est basée sur des évènements réels.

♥♥♥♥♥

 

Christine de Antonio Campos - photo

Christine de Antonio Campos – photo

Présenté en compétition au Festival de Deauville, Christine d’Antonio Campos (Afterschool, Simon Killer) délivre un portrait édifiant et réaliste d’une trentenaire atteinte d’une dépression profonde, basée sur le destin réel et tragique d’une journaliste qui s’est suicidée en direct à la télévision dans les années 1970. Christine suit les effets néfastes de la dépression, déniée considérée comme étant une « maladie », sur cette professionnelle de l’information. Christine Chubbuck (Rebecca Hall) est une femme brillante et intègre qui prône un journalisme de qualité au sein d’une rédaction davantage portée sur le sensationnel que sur les gens. Déjà sous traitement médicamenteux depuis son départ de Boston, Chubbuck partage son existence avec sa mère – une sympathique hippie qui vit à ses crochets – dans une chambre de fillette qui aurait visiblement bien du mal à couper le cordon. Étrangement asociale et insensible – elle n’écoute pas les autres et ne supporte pas les compliments –, Chubbuck mène une vie d’ermite, incapable de fonder la moindre relation amicale ou amoureuse avec quiconque, et surtout pas avec ses collègues. Hormis son boss avec qui elle multiplie les prises de bec, tous ses collègues font preuve de patience et de compréhension à l’égard de cette « crise » qu’ils pensent passagère et surmontable. Ils lui apportent donc le soutien nécessaire ainsi qu’une aide sincère : le beau George (Michael C. Hall) l’encourage même à démarrer une thérapie de groupe. Mais incapable de mettre des mots sur ce qu’elle ressent réellement – peur de l’échec, peur de ne pas pouvoir avoir d’enfants, peur des autres, jalousie envers sa mère… –, elle finit par s’isoler de tous ses proches qui ne sont déjà pas nombreux. Et lorsque le burn out arrive en apprenant le refus de sa promotion escomptée, ce mal, qui lui noue le ventre et lui procure d’immenses douleurs, se fait plus présent. Mais cette supplice s’avère finalement plus profonde, plus mentale que physique, et la pousse à l’inimaginable. Dans ce rôle complexe, Rebecca Hall est méconnaissable : le visage livide et émacié, l’actrice fait état d’un mal être physique saisissant. Christine décrit parfaitement la destinée tragique mais réaliste d’une maladie psychologique et solitaire – malgré un entourage souvent présent et à l’écoute – qui s’empare chaque année de personnes soumises à de grands stress ou à des événements dramatiques. Campos fait le choix d’un traitement pessimiste de ce fait réel glaçant à l’acte final égoïste et accablant. Mais au final pouvait-il en être autrement tant le parcours d’un dépressif, aux yeux des autres, reste l’un des mystères les plus terrifiants et insondables de l’être humain.

.

.

.

  • CHRISTINE de Antonio Campos ne dispose pas encore de date de sortie en salles.
  • Avec : Rebecca Hall, Michael C. Hall, Maria Dizzia, J. Smith-Cameron, Kim Shaw, Timothy Simons, Tracy Letts…
  • Scénario : Craig Shilowich
  • Production : Melody C. Roscher, Craig Shilowich
  • Photographie : Joe Anderson
  • Montage : Caitllyn Green, Joanthan Stromberg
  • Décors : Scott Kuzio
  • Costumes : Emma Potter
  • Musique : Danny Bensi, Saunder Jurriaans
  • Durée : 1h59

Commentaires

A la Une

The Department : Michael Fassbender pourrait jouer dans la série d’espionnage de George Clooney

Michael Fassbender est actuellement en discussion pour rejoindre The Department, la série d’espionnage réalisée par George Clooney et basée sur… Lire la suite >>

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts