Pleasantville - television VOD

Photo d’illustration – Pleasantville

Les studios hollywoodiens envisagent de rendre les films disponibles en VOD deux semaines seulement après leur sortie en salles. Une petite révolution qui coûterait au spectateur entre 25 et 50 dollars par long métrage.

.

.

.

En mars dernier, The Screening Room, projet de Sean Parker avait fait couler beaucoup d’encre. Le cofondateur de Napster entendait en effet proposer des longs métrages en VOD dès leur sortie en salles. Si Steven Spielberg, Peter Jackson, J.J. Abrams et Ron Howard s’étaient montrés plutôt favorables à l’idée, d’autres comme James Cameron ou encore Christopher Nolan, s’y étaient farouchement opposés.

.

Il semble aujourd’hui que les studios hollywoodiens aient décidé de résoudre eux-mêmes ce problème de chronologie des médias. Bloomberg affirme en effet que Warner Bros et Universal seraient en négociations avec les salles de cinéma pour que les films soient disponibles en Vidéo à la Demande, deux semaines seulement après leurs sorties sur grand écran.

.

Pour une somme allant de 25 à 50 dollars (environ 23 à 46 euros), les spectateurs pourraient grâce à ce service découvrir les derniers blockbusters confortablement installés dans leur salon, et ce grâce aux services proposés par les studios et non à ceux de The Screening Room.

.

À l’heure où les longs métrages coûtent de plus en plus chers, il s’agirait là pour Hollywood d’une façon d’éviter de se faire voler un marché juteux, et d’augmenter, par la même occasion, la rentabilité des œuvres. Cette méthode serait également un rempart efficace contre le piratage. Reste, que du côté des salles de cinéma, ce projet s’apparente davantage à une mauvaise nouvelle. Si les spectateurs ont la possibilité de voir chez eux n’importe quel film deux semaines après sa sortie, combien d’entre eux continueront de se rendre dans les salles ? Ce projet risquerait d’entrainer une baisse drastique de la fréquentation. Un phénomène qui devrait à terme avoir des conséquences pour les studios américains, puisque même si les habitudes des consommateurs évoluent, les ventes du box office restent leur principale source de revenu.

.

Bien que nécessaire, le changement de la chronologie des médias reste donc un sujet délicat. Sur The Playlist, Kevin Tsujihara, PDG de Warner Bros, avoue lui-même : « nous travaillons (avec les patrons de salles de cinéma) pour essayer de créer une nouvelle fenêtre. Mais indépendamment du fait que nous arrivions ou pas à un accord, il nous faut offrir aux consommateurs plus de choix, plus tôt ». Affaire à suivre.

Commentaires

A la Une

House of Gucci : le casting cinq étoiles du prochain Ridley Scott se révèle dans une bande-annonce

Les premières images du nouveau film de Ridley Scott ont enfin été dévoilées, avec une distribution en or, menée par… Lire la suite >>

Ghostbusters Afterlife dévoile sa nouvelle génération de chasseurs dans un nouveau trailer

Après plusieurs reports, le troisième film de la franchise culte des années 1980 se dévoile dans une nouvelle bande-annonce. Prévu… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Adam Driver et Matt Damon s’affrontent jusqu’à la mort

La bande-annonce de la prochaine réalisation de Ridley Scott, Le Dernier Duel, avec Adam Driver et Matt Damon, a enfin… Lire la suite >>

Rifkin’s Festival : Une bande annonce pour le prochain Woody Allen

À 85 ans, le plus européen des réalisateurs américains continue malgré vents et marées à sortir ses films une fois… Lire la suite >>

No Man of God : Elijah Wood face à Ted Bundy dans la bande annonce

Ted Bundy n’en finit plus d’investir le cinéma. No Man of God, le nouveau film basé sur les enregistrements entre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 KAAMELOTT - PREMIER VOLET 1 015 247 1 1 015 247
2 FAST & FURIOUS 9 248 852 2 1 550 441
3 SPACE JAM - NOUVELLE ERE 182 763 1 182 763
4 BLACK WIDOW 129 821 3 1 479 510
5 LES CROODS 2 : UNE NOUVELLE ERE 120 040 3 908 886
6 OLD 105 841 1 105 841
7 DESIGNE COUPABLE 61 155 2 209 601
8 TITANE 57 184 2 145 707
9 AINBO, PRINCESSE D'AMAZONIE 56 993 2 166 315
10 CRUELLA 50 574 5 1 366 861

Source: CBO Box office

Nos Podcasts