Cannes 2017/ Good Time de Benny et Josh Safdie : critique

Publié par Antoine Gaudé le 25 mai 2017

Synopsis : Un braquage qui tourne mal… Connie réussit à s’enfuir mais son frère Nick est arrêté. Alors que Connie tente de réunir la caution pour libérer son frère, une autre option s’offre à lui : le faire évader. Commence alors dans les bas-fonds de New York, une longue nuit sous adrénaline.

♥♥♥♥♥

 

Good Time - affiche

Good Time – affiche

Avec Good Time, présenté en compétition officielle au 70e Festival de Cannes, les frères Benny et Josh Safdie s’offrent une belle incursion dans le thriller nerveux et intime dont l’action se déroule au cœur de leur ville fétiche. Fort d’un scénario bien ficelé avec son lot d’imprévus et de rebondissements, le film ne comporte aucune baisse de régime dommageable. L’exercice de style fonctionne à plein régime, l’ambiance claustro, avec ses gros plans au plus près des visages, la musique de Oneohtrix Point Never, qui a raflé le Prix Cannes Soundtrack, ainsi que la lumière fluo et flash construisent parfaitement l’idée d’enfermement dans des espaces presque hallucinatoires à l’image du parc d’attraction. Sa narration, tendue comme une course contre la montre, maintient toute une symbolique de lutte contre le temps qui anime les scénarios d’hors-la-loi en fuite typique du thriller américain. On pourrait presque y voir l’influence de Michael Mann ou de Nicolas Winding Refn. Sauf que c’est tout le contraire. Les héros des Safdie ne sont pas des professionnels, et encore moins des êtres romanesques. Ils n’évoluent pas dans un hors temps, héroïque ou nostalgique. Ce sont davantage des « loosers » atteints d’handicap, au sens propre comme au figuré qui, à force d’être à la limite de l’irréparable, finissent logiquement par trébucher. Il y a évidemment quelque chose de beau et de sincère de voir Connie (génial Robert Pattinson) absolument tout tenter pour sauver son frère, qui n’en demandait pas tant, mais il n’en reste pas moins un petit criminel de bas étage, opportuniste et menteur. Ses relations, toutes fugaces, entraînent tout le monde dans son sillage telle une plongée dans les bas-fonds de l’enfer new-yorkais. Ne prétendant pas être un chef-d’œuvre, Good Time s’impose avec force et caractère comme une série B à la mise en scène viscérale, au scénario limpide et à l’interprétation parfaite.

.

.

  • Note de la rédaction cannoise
  • Nathalie Dassa ♥♥♥♥♥
  • Philippe Descottes ♥♥♥♥♥

.

.

.

  • GOOD TIME
  • Sorties salles : 13 septembre 2017
  • Réalisation : Benny Safdie, Josh Safdie
  • Avec : Robert Pattinson, Benny Safdie, Jennifer Jason Leigh, Barkhad Abdi, Marcos A. Gonzalez, Buddy Duress, Taliah Webster, Rose Gregorio, Cliff Moylan…
  • Scénario : Ronald Bronstein, Josh Safdie
  • Production : Sebastien Bear-McClard, Ben Safdie, Josh Safdie, Oscar Boyson
  • Photographie : Sean Price Williams
  • Montage : Benny Safdie, Ronald Bronstein
  • Décors : Sam Lisenco, Audrey Turner
  • Musique : Point Never Oneothrix (Daniel Lopatin)
  • Distribution : Ad Vitam
  • Durée : 1h40

.

Commentaires

A la Une

La garde-robe d’Olivia Newton-John dans Grease mise aux enchères

La garde-robe de scène et de cinéma d’Olivia Newton-John, star de la comédie musicale Grease de 1978, sera mise aux… Lire la suite >>

West Side Story : première image du remake de Steven Spielberg

Le remake de West Side Story a révélé son premier visuel. Steven Spielberg produit et met actuellement en scène l’adaptation… Lire la suite >>

Le cinéaste et metteur en scène italien Franco Zeffirelli s’est éteint à l’âge de 96 ans

Réalisateur, metteur en scène de nombreux opéras filmés et héritier de Visconti, Franco Zeffirelli est décédé samedi à Rome à… Lire la suite >>

Un premier trailer pour Doctor Sleep, suite de Shining avec Ewan McGregor

Le premier trailer de la suite de Shining, avec Ewan McGregor dans le rôle de Danny devenu adulte, a été… Lire la suite >>

Le spin-off de The Big Lebowski centré sur Jesus Quintana se précise

John Turturro travaille toujours sur Going Places, le spin-off de The Big Lebowski, basé sur son personnage de Jesus Quintana…. Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MEN IN BLACK : INTERNATIONAL 336 892 1 336 892
2 X-MEN : DARK PHOENIX 268 514 2 958 394
3 PARASITE 231 685 2 608 527
4 ALADDIN 215 002 4 1 840 791
5 ROXANE 138 925 1 138 925
6 ROCKETMAN 99 810 3 584 301
7 GRETA 77 019 1 77 019
8 MA 75 340 2 236 238
9 GODZILLA II - ROI DES MONSTRES 71 335 3 594 768
10 VENISE N'EST PAS EN ITALIE 71 118 3 441 163

Source: CBO Box office

Nos Podcasts