Synopsis : En pleine guerre de Sécession, dans le Sud profond, les pensionnaires d’un internat de jeunes filles recueillent un soldat blessé du camp adverse. Alors qu’elles lui offrent refuge et pansent ses plaies, l’atmosphère se charge de tensions sexuelles et de dangereuses rivalités éclatent. Jusqu’à ce que des événements inattendus ne fassent voler en éclats interdits et tabous.

♥♥♥♥♥

 

Les Proies de Sofia Coppola - affiche

Les Proies de Sofia Coppola – affiche

S’attaquer aux Proies après l’adaptation de Don Siegel en 1971 était sans doute un pari risqué pour Sofia Coppola. Pourtant, elle offre une mise en scène plus mature, plus maîtrisée que de coutume, et parvient à imposer une patte nouvelle dans cette relecture, tirée du roman de Thomas Cullinan, paru en 1966. Onze ans après avoir tenté sa chance en Compétition officielle à Cannes avec Marie-Antoinette, Coppola rafle ici le Prix de la Mise en Scène de la 70e édition. Une jolie récompense qui rejoint le Lion d’Or pour Somewhere en 2011. Ce résultat, on le doit aussi au travail sur la lumière de Philippe Le Sourd, ancien assistant de Darius Khondji et nommé à l’Oscar de la meilleure photo pour The Grandmaster de Wong Kar-wai. Mais aussi à la musique de Phoenix qui parvient à resserrer la tension. Et puis bien sûr, au casting féminin judicieux. Nous sommes donc en pleine guerre de Sécession dans le Sud profond. L’une des jeunes pensionnaires d’un internat de jeunes filles, isolé du monde, découvre un déserteur yankee, blessé à la jambe près d’un arbre, et décide de lui porter secours. Peu à peu, et alors qu’il tente de se remettre de ses blessures, ces jeunes filles en fleur succombent au charme de cet homme du camp adverse. Colin Farrell, à la merci de ces demoiselles, ne dégage pas le charisme de Clint Eastwood qui incarnait de surcroît un personnage plus violent et cynique. La tension sexuelle et les rivalités, qui chargeaient l’atmosphère dans le drame subversif de Siegel, sont le plus souvent reléguées en arrière plan au profit d’une dose d’humour sournois, qui confère au film une approche plus subtile qui n’est pas sans déplaire. De même, la guerre fait rage ici comme un écho lointain, écartée par une forêt qui ne laisse finalement filtrer que les rayons du soleil. Si Coppola explore à nouveau ses thèmes de prédilection, comme l’éveil au désir et aux interdits, le plus intéressant est qu’elle se focalise essentiellement sur les femmes, ces proies en apparence fragiles, emmenées par un efficace trio de stars (Nicole Kidman, Kirsten Dunst et Elle Fanning). Coppola fait aussi la part belle à une brochette de jeunes actrices qui s’imposent à l’écran, particulièrement Addison Riecke et Oona Laurence. Car à l’inverse du classique de Don Siegel, les hommes sont absents du cadre, hormis ce soldat blessé, transformant dès lors cette relecture en un huis clos plus féminin, féministe et émancipateur.

.

.

.

  • Notes de la rédaction cannoise
  • Philippe Descottes ♥♥♥♥♥
  • Antoine Gaudé ♥♥♥♥♥

.

.

.

  • LES PROIES (The Beguiled) de Sofia Coppola en salles le 23 août 2017.
  • Avec : Colin Farrell, Nicole Kidman, Kirsten Dunst, Elle Fanning, Oona Laurence, Angourie Rice, Addison Riecke, Emma Howard…
  • Scénario : Sofia Coppola d’après l’oeuvre de Thomas Cullinan, Albert Maltz, Irene Kamp
  • Production : Sofia Coppola, Youree Henley
  • Photographie : Philippe Le Sourd
  • Montage : Sarah Flack
  • Décors : Anne Ross
  • Costumes : Stacey Battat
  • Musique : Phoenix
  • Distribution : Universal
  • Durée : 2h09

.

Commentaires

A la Une

César 2023 : La liste des nommés

Les nominations de la 48e cérémonie des César font la part belle à L’Innocent et à La Nuit du 12,… Lire la suite >>

Les nommés aux Oscars 2023

C’est ce mardi 24 janvier que l’Académie des Oscars a révélé sa sélection pour sa 95e cérémonie. Grand favori de… Lire la suite >>

Une série sur Buster Keaton en préparation avec Rami Malek, par le réalisateur de The Batman

Un projet de série sur la vie de Buster Keaton réalisé par Matt Reeves, avec Rami Malek dans le rôle-titre,… Lire la suite >>

Tron 3 : Un nouveau film en route avec Jared Leto et le réalisateur de Maléfique 2

Après une première tentative de suite à Tron : L’Héritage par Joseph Kosinski, Disney confirme la mise en chantier de… Lire la suite >>

Mort de Gina Lollobrigida (1927-2023)

L’actrice italienne star des années 1950 nous a quittés ce 16 janvier 2023 à l’âge de 95 ans.    … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR : LA VOIE DE L'EAU 719 221 6 8 388 607
2 BABYLON 508 796 1 508 796
3 LA GUERRE DES LULUS 200 047 1 200 047
4 TIRAILLEURS 176 551 3 914 457
5 LE CHAT POTTE 2 : LA DERNIERE QUETE 148 313 7 2 465 668
6 LE CLAN 101 291 1 101 291
7 LES CYCLADES 96 097 2 266 479
8 YOUSSEF SALEM A DU SUCCES 72 216 1 72 216
9 LES BANSHEES D'INISHERIN 50 952 4 321 624
10 L'EMPRISE DU DEMON 48 248 2 133 316
11 L'IMMENSITA 46 659 2 138 565
12 FESTIVAL CINEMA TELERAMA (2023) 38 554 1 38 554
13 M3GAN 37 969 4 452 376
14 TEMPETE 33 534 5 668 886
15 NOSTALGIA 23 642 3 132 148
16 CARAVAGE 22 258 4 239 990
17 NOS SOLEILS 20 951 1 20 951
18 LA CONSPIRATION DU CAIRE 20 533 13 518 626
19 TERRIFIER 2 19 362 2 53 451
20 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 19 109 11 3 634 550

Source: CBO Box office

Nos Podcasts