Synopsis : Hymne à la Nature et à l’Univers, Voyage of Time s’interroge sur le rôle de l’Homme dans le futur. Après ces temps infinis, quel est le sens de notre passage sur Terre ?

♥♥♥♥

 

Voyage of Time - affiche

Voyage of Time – affiche

Revisiter la création du monde en une heure et demie, est-ce vraiment pertinent ? C’est du moins à quoi s’attèle Terrence Malick avec Voyage of Time, dont la projection unique du 4 mai prochain risque de créer une certaine attente parmi les cinéphiles français. Récit mythologique qui raconte une histoire sacrée et réelle, selon une définition célèbre de Mircea Eliade, Voyage of Time met en avant les exploits de la Terre, vue comme une Nature immanente qui viendrait remplacer un Dieu transcendant et omnipotent. On retrouve ces images premières qui portaient Tree of Life (2010) et son récit familial dans une dimension anthropologique et cosmologique englobante et fascinante, où le microscopique finit par côtoyer le macroscopique, brouillant ainsi les frontières de cadres spatio-temporels établis. Narrée par Cate Blanchett dans une version commerciale (Brad Pitt se chargeant de la version en IMAX), la voix-off délivre, comme une ode à la Nature, son message écologique dans une pure prose malickienne qui interroge sa richesse, son immanence et son silence. Mais la seule et unique réponse se situe dans ses images du monde, dans ces paysages mystérieux et fantastiques, le regard d’un enfant, le reflet d’un homme, cette perpétuelle rencontre entre l’Être et la Nature. Les images de Malick, et de son chef opérateur Paul Atkins, sont belles et variées, animées par une richesse formelle (qualité compositionnelle) et une richesse de contenu (faune et flore réunies) rares dans ce type d’exercice institutionnel.

.

Voyage of TimeVoyage of TimeVoyage of TimeVoyage of Time

.

Véritable hommage à notre « Mère » à tous, Voyage of Time intrigue au-delà de son penchant écologique et de son caractère documentaire, sorte de version 2.0 de ce que peut produire la chaîne National Geographic. Évidemment, ce qui reste à la fin, ce n’est pas le bestiaire préhistorique reconstitué en CGI ou les mammifères marins, c’est sa manière de spiritualiser chacun des êtres vivants (organique, végétal, animal) qui peuplent la Terre. C’est de confronter la douceur et la plénitude de certaines images avec l’irruption d’une violence toute aussi incroyable et puissante dans d’autres. C’est cette idée que la frontière entre Nature et Culture – toutes ces images collectées furtivement par Malick dans différentes cultures à travers le globe depuis les années 1970 – est d’une porosité surprenante, presque palpable dans certaines d’entre elles. C’est également cette dialectique (nature/culture, immanence/transcendance) qui, chez Malick, repose sur la rencontre d’éléments contraires et se manifeste par des images mystérieuses à la douceur incandescente. Son esthétique envoutante semble d’une racine presque « sur-naturelle » tout comme l’est finalement l’activité créatrice de la Terre, à la fois magnifique et destructrice, fondant le Monde et l’Homme tels qu’ils sont aujourd’hui, à bout de souffle par moments, mais d’une ressource infinie et inimaginable.

.

Véritable expérience suprasensible, Voyage of time possède une écriture fragmentaire, une forme presque de puzzle qui, malgré la chronologie scientifique qui est celle de l’évolution du monde, confère à ces images une évocation plus personnelle et intime liée aux affects enfouis en chacun d’entre nous. Par-delà l’universalité de son propos, Malick nourrit largement son documentaire d’images indécelables et indéfinissables autrement que par notre propre imaginaire.

.

.

.

  • VOYAGE OF TIME : AU FIL DE LA VIE (Voyage of Time : Life’s Journey) écrit et réalisé par Terrence Malick en salles le 4 mai 2017.
  • Avec : Cate Blanchett
  • Producteur : Brad Pitt, Dede Gardner, Nicolas Gonda,Sarah Green, Donald Rosenfeld, Andreas Roald,…
  • Photographie : Paul Atkins
  • Montage : Keith Fraase
  • Direction Artistique : Ruth De Jong
  • Musique : Ennio Morricone
  • Distributeur : Mars Films

.

Commentaires

A la Une

Sony conclut un accord avec Disney pour diffuser les Spider-Man et ses prochains films sur Disney+

Sony Pictures est l’un des seuls groupes à ne proposer pour le moment aucune plateforme de diffusion en streaming. Pourtant,… Lire la suite >>

Antoine Fuqua à la barre d’une nouvelle adaptation de La chatte sur un toit brûlant

Le réalisateur de Training Day et d’Equalizer va adapter la pièce de Tennessee Williams, La chatte sur un toit brûlant…. Lire la suite >>

Monte Hellman, le prix de l’indépendance

Principalement connu pour son film Macadam à deux voies (1971), le réalisateur Monte Hellman nous a quittés ce mardi 20… Lire la suite >>

Rob Zombie à la réalisation d’une adaptation de la série Les Monstres

Rob Zombie va réaliser un film adapté de la série Les Monstres des années 1960. Cette relecture pourrait être diffusée à la… Lire la suite >>

Love, Death + Robots : une première bande-annonce impressionnante pour la saison 2

La série animée d’anthologie de David Fincher et Tim Miller sera de retour sur Netflix en mai prochain.      … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts