Résumé : Témoin de la décennie meurtrière des années 70, la commedia all’italiana fut l’une des empreintes cinématographiques laissées par les traumatismes de la société italienne. Aujourd’hui, avec le recul de l’histoire, le cinéma comique italien apparaît comme un observateur privilégié. Des auteurs de comédies tels que Dino Risi, Mario Monicelli, Ettore Scola, Lina Wertmüller, Luigi Comencini, Luigi Zempa ou encore Marco Ferreri, se penchèrent sur les problèmes de société et de violence, et proposèrent un vrai examen de conscience et une réelle critique identitaire sur une page obscure de l’histoire de l’Italie.

♥♥♥♥♥

 

Rire de Plomb - couverture

Rire de Plomb – couverture

Le Fanfaron, Divorce à l’italienne, Le Pigeon… Génération après génération, la comédie transalpine continue de fédérer les cinéphiles du monde entier autour d’un rire lucide et hautement satirique. Il aura pourtant fallu un certain nombre d’années pour que ce corpus de films soit enfin évalué à sa juste valeur (notamment par le biais des travaux de Jean A. Gili). Preuve que son apport critique et théorique reste fécond, avec ce Rire de plomb mené de main de maître par Rémi Fournier Lanzoni, professeur à Wake Forest University (Caroline du Nord, USA). En distinguant la « Commedia italiana » et la « Commedia all’italiana » (la « comédie à l’italienne » donc), l’auteur dessine avec précision les contours d’un genre singulier et contextuel. Né dans la mouvance du néoréalisme, tirant ses origines de la scène du théâtre populaire (la fameuse « Commedia dell’arte »), l’art des réalisateurs – mais aussi des scénaristes et des acteurs dont Fournier-Lanzoni souligne bien l’importance – de la comédie à l’italienne (Mario Monicelli, Dino Risi, Luigi Comencini, entre autres) s’épanouit dans la description de milieux sociaux travaillés par le boom économique des années cinquante. Ce lien direct entre la réalité historique et la situation comique conduit Fournier Lanzoni à circoncire sa réflexion à l’intérieur de la seule décennie des années soixante-dix. En analysant avec minutie cette période marquée par un radicalisme politique ambiant et la forte popularisation du nouveau médium télévisuel, l’étude contextualise fort pertinemment son objet d’étude. Les exemples sont nombreux, oscillant entre les incunables (Amarcord, Les nouveaux monstres, Pain et Chocolat, Le Grand Embouteillage) et les œuvres moins connues (ainsi du beau retour sur la filmographie de la réalisatrice Lina Wertmüller). Dans les deux cas, l’auteur parvient à surprendre le lecteur par la précision historique de ses développements. Ce prisme interprétatif permet notamment de souligner l’évolution du genre, passant du cynisme au grotesque animé d’une énergie carnavalesque (La Grande Bouffe de Ferreri). On pourra cependant regretter que les questions de forme soient trop souvent oubliées, un manque en partie excusé par l’esprit du registre comique effaçant à dessein toute trace de mise en scène trop voyante qui risquerait de nuire à la réussite de ses effets. Assorti d’annexe étoffées (le palmarès italien lors des différents festivals internationaux, des statistiques revenant sur la popularité nationale de la comédie), cet ouvrage associe avec bonheur l’excellence scientifique et le plaisir cinéphile.

.

.

.

  • RIRE DE PLOMB. LA COMÉDIE À L’ITALIENNE DES ANNÉES 70 par Rémi Fournier-Lanzoni disponible aux éditions L’Harmattan, Collection « Champs visuels », depuis le 15 mai 2017.
  • 264 pages
  • 25,65 € (version éditeur) – 20,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

We Are Who We Are : premier teaser pour la minisérie de Luca Guadagnino

Deux adolescents qui échangent sur les rochers d’une plage italienne. Le teaser de la première série du réalisateur de Call… Lire la suite >>

Le bassin de la Villette va accueillir un cinéma flottant

Dans le cadre de l’ouverture de la saison de Paris Plages, le bassin de la Villette sera le théâtre d’un… Lire la suite >>

La suite de Ready Player One va sortir en roman dans les prochains mois

Intitulée Ready Player Two, la suite du roman Player One paraîtra le 24 novembre prochain aux États-Unis.      … Lire la suite >>

The Hand of God : Paolo Sorrentino retourne à Naples pour son prochain film pour Netflix

Probablement dédié à l’illustre footballeur Diego Maradona, The Hand of God marque le retour du réalisateur dans sa ville natale… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 126 691 17 507 224
2 LES PARFUMS 121 018 1 121 018
3 EN AVANT 86 495 18 769 385
4 DE GAULLE 75 074 18 791 823
5 L'OMBRE DE STALINE 55 652 3 140 532
6 INVISIBLE MAN 43 454 19 715 734
7 THE DEMON INSIDE 32 818 3 83 050
8 L'APPEL DE LA FORET 25 662 20 1 229 062
9 NOUS, LES CHIENS... 24 040 3 46 153
10 10 JOURS SANS MAMAN 22 575 20 1 151 800

Source: CBO Box office

Nos Podcasts