Le tourbillon Jeanne Moreau nous a quittés

Publié par Lucia Miguel le 31 juillet 2017
Jeanne Moreau - Le Proces - Orson Welles

Jeanne Moreau (Le Procès d’Orson Welles, 1962)

Jeanne Moreau, actrice et chanteuse française, icône de la Nouvelle Vague, femme moderne, s’est éteinte à l’âge de 89 ans ce lundi 31 juillet 2017, après soixante-dix ans d’une brillante carrière artistique.

.

.

.

Jeanne Moreau

Jeanne Moreau

Jeanne Moreau, l’une des plus grandes stars du cinéma français, sacralisée par la Nouvelle Vague, a été retrouvée morte à son domicile de la rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris ce 31 juillet 2017, a annoncé l’Agence France Presse. Elle avait 89 ans. Perte immense et tristesse profonde.

.

Née le 23 janvier 1928 à Paris d’une mère danseuse anglaise et d’un père gérant de brasserie, Jeanne Moreau avait un rêve dès son plus jeune âge : devenir actrice. Après des études secondaires dans la ville lumière, elle commence à suivre des cours en tant qu’auditrice à la Comédie Française. Six mois plus tard, elle réussit son concours pour le Conservatoire de Paris en jouant un petit rôle dans la pièce, Le Lever de soleil. Son grand talent, sa force et son caractère de femme indépendante s’imposent et se font remarquer. 

.

Dès lors, sa vie tumultueuse démarre aussi, une vie marquée par les hommes. Car si son succès est incontestablement dû à ses talents, son destin va être fixé par ses rencontres masculines. D’abord par la figure du père, qui lui permet de la conforter dans son choix de carrière car Monsieur Moreau ne voulait pas qu’elle soit une vedette de théâtre. C’est d’ailleurs à la vue d’une photo publiée de sa fille pour la pièce Un mois à la campagne qu’il la met à la porte. Mais au lieu de se décourager, Jeanne exprime davantage son insoumission qui la caractérise tant. Puis, tout s’enchaîne. À 21 ans, elle tombe enceinte de son premier fils Jérôme, et épouse dans la précipitation le père de l’enfant, le réalisateur Jean-Louis Richard. Cette union ne dure que deux ans et sa relation avec son fils sera toujours compliquée.

.

Jeanne Moreau - Ascenseur pour lechafaud

Jeanne Moreau – Ascenseur pour l’échafaud

UNE ICÔNE VOUÉE À SON MÉTIER ET À L’ÉCRAN

.

Après une fructueuse carrière au théâtre où elle incarne souvent la prostituée (les hasards du destin car pour son père « une actrice était égale à une femme de trottoir ») et de multiples rencontres (Orson Welles, Blaise Cendrars), elle obtient le rôle de Josy dans Touchez pas au Grisbi de Jean Becker en 1954. Avec ce premier grand film, elle gravit les échelons du vedettariat et côtoie des grands acteurs, comme Jean Gabin ou Lino Ventura. Mais c’est en 1956 que sa carrière décolle suite à sa rencontre avec Louis Malle, qui la fait tourner dans Ascenseur pour l’échafaud puis dans Les amants, tous deux sortis en 1958. Cette rencontre cristallise son image d’héroïne moderne, convoitée plus tard par les cinéastes de la Nouvelle Vague. Avec Malle, elle vit d’ailleurs une liaison passionnelle qui s’arrête peu de temps après, dès lors qu’il s’entiche de la sœur de Brigitte Bardot, Mijanou.

.

Mais progressivement, Jeanne Moreau devient une icône de la modernité cinématographique, tournant avec François Truffaut, Roger Vadim ou encore Michelangelo Antonioni dans l’excellent La Nuit. Sa versatilité lui offre d’être à la fois une femme sophistiquée et mystérieuse, incarnation de la parisienne élégante, avec sa voix grave et sa démarche à faire tomber les hommes, et la vile séductrice qui scandalisait la France d’avant 1968.

.

De belles rencontres lui permettent également de faire carrière aux États Unis, notamment avec Henry Miller, Tennessee Williams ou Patricia Highsmith. Bien qu’elle obtienne le Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes en 1960 pour sa performance dans Moderato cantabile de Peter Brook, le tournant arrive en 1962, avec Jules et Jim de François Truffaut, ce qui lui permet de démarrer aussi une carrière de chanteuse avec deux albums de Serge Rezvani. Dès lors, elle ne cesse d’être sollicitée par les plus grands réalisateurs : Luis Buñuel (Le journal d’une femme de chambre, 1964), Orson Welles (Falstaff, 1965), Bertrand Blier (Les valseuses, 1974) ou encore Wim Wenders (Jusqu’au bout du monde, 1991). Elle remporte son unique César de la meilleure actrice pour La Vieille qui marchait dans la mer de Laurent Heynemann (1992), puis deux César d’honneur en 1995 et en 2008. 

.

jeanne moreau - La mariee etait en noir

Jeanne Moreau – La mariée était en noir

SA VIE AMOUREUSE ET TUMULTUEUSE

.

Sa vie « amoureuse » est également riche de liaisons, avec Marcello Mastroianni, George Hamilton ou encore Tony Richardson, qui quitte sa femme Vanessa Redgrave pour vivre pleinement sa liaison avec « La Moreau ». Elle a séduit beaucoup d’hommes et elle en avait conscience, comme elle l’a affirmé à plusieurs reprises : « J’ai séduit beaucoup d’hommes. J’ai toujours été vers des hommes qui avaient du talent. Je n’ai pas eu des amants pour avoir des amants » (Télé Obs en 2012).

.

Une seule de ses liaisons éphémères a connu comme aboutissement le mariage, celle avec William Friedkin en 1975, qui n’a duré hélas que deux ans. On dira d’elle, à raison, « qu’elle rendait l’amour, mais seulement jusqu’à la fin du film », car elle était sans cesse à la recherche de l’amour, « en laissant ses victimes sur le bord de la route ». Sa plus grande, et plus longue, romance est avec Pierre Cardin, avec qui elle reste cinq ans mais se sépare en apprenant à 31 ans qu’elle a un cancer de l’utérus, l’empêchant définitivement d’avoir des enfants.

.

Si Jeanne Moreau séduisait les hommes, elle a davantage conquis le public en près de soixante-dix ans de carrière, grâce à sa capacité à incarner cette figure féminine moderne à laquelle toute femme voulait ressembler et que tout homme voulait séduire. Rayonnante, débordante de force et d’indépendance, Jeanne Moreau aura côtoyé les plus grandes figures artistiques du XXe siècle. Elle nous restera à jamais marquée par sa démarche dans Ascenseur pour l’échafaud, son regard dans La Nuit, sa voix et sa gestuelle dans La mariée était en noir. Sans ce tourbillon de la vie, le cinéma français ne serait pas ce qu’il est.

.

.

.

.

.

.

Commentaires

A la Une

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Rachel Weisz dans la peau d’Elizabeth Taylor 

Rachel Weisz incarnera la superstar hollywoodienne Elizabeth Taylor, dans un biopic consacré à l’actrice militante, figure de la lutte contre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BELLE EPOQUE 565 429 1 565 429
2 JOKER 463 547 5 5 074 165
3 HORS NORMES 382 646 3 1 529 131
4 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 295 221 4 2 402 411
5 ABOMINABLE 262 442 3 1 637 561
6 MIDWAY 238 069 1 238 069
7 RETOUR A ZOMBIELAND 161 784 2 458 756
8 TERMINATOR : DARK FATE 126 753 3 850 150
9 MON CHIEN STUPIDE 122 483 2 412 739
10 AU NOM DE LA TERRE 107 892 7 1 845 632

Source: CBO Box office

Nos Podcasts