Deauville 2017/ Becoming Cary Grant de Mark Kidel : critique

Publié par Antoine Gaudé le 6 septembre 2017

Synopsis : Un documentaire consacré au côté sombre du légendaire acteur américain Cary Grant.

♥♥♥♥♥

 

Becoming Cary Grant - affiche

Becoming Cary Grant – affiche

Présenté à Deauville après Cannes Classics en mai dernier, Becoming Cary Grant de Mark Kidel raconte la vie tourmentée du génial acteur de Cukor (Sylvia Scarlett), de McCarey (Cette sacré vérité), de Hawks (L’impossible Mr. Bébé), de Stevens (La chanson du passé) et bien sûr de Hitchcock (Soupçons, Les enchaînés, La mort aux trousses). Si les extraits des films cités suffirait presque à notre bonheur tant le talent de Cary Grant reste unique, et ce, dans une époque qui comptait ce qui se faisait de mieux (Gable, Bogart, Stewart, Fonda, Tracy…), ils invitent surtout à revoir les films, et c’est sûrement le plus important. Ridel parvient tout de même à sortir des documents précieux et rares telles que des vidéos filmées par Grant lui-même ou des interviews, de lui et de ses proches, qui lui servent à construire la narration de son documentaire. Il retrace ainsi toute la vie de l’acteur, sa naissance en tant qu’Archibald Leach à Bristol, ses acrobaties chez les Pender, son départ à New York, ses débuts à Broadway, ses premiers films à la Paramount, sa renaissance en tant que Cary Grant, ses femmes, ses réalisateurs, sa fille. Cette narration à base d’images d’archives, de photos, d’interviews et de films suffisait largement sauf que le réalisateur entrecoupe ces images par des séquences reconstituées d’une laideur douteuse, presque ringarde, à l’image des scènes de thérapie suivie par Grant. Pour tenter d’approcher la personnalité ambiguë de l’acteur, Kidel y dévoile la sombre histoire autour de son enfance – du décès de son frère à la disparition de sa mère (finalement interné par son père) – qui l’obligera à se lancer dans une étrange thérapie sous LSD à partir de la cinquantaine. Sa méfiance à l’égard des femmes (trois mariages ratés), sa timidité, son désir d’ailleurs, son costume… prendraient ainsi leur source à Bristol, dans son enfance en Angleterre. Si le documentaire tente à tout prix de trouver dans ses films des échos à sa vie personnelle, parfois de manière un peu superficielle, facile ou forcée, Becoming Cary Grant, produit et diffusé par Showtime, mérite un coup d’œil, juste pour se rappeler qui était Cary Grant, ce que c’était d’être Cary Grant, et de s’apercevoir, avec un peu de mélancolie, qu’aucun acteur de notre génération ne peut supporter la comparaison.

.

.

.

  • BECOMING CARY GRANT
  • Sortie : prochainement
  • Réalisation : Mark Kidel
  • Avec : Judy Balaban, Mark Glancy, Barbara Jaynes, David Thomson…
  • Voix-off narrateur : Jonathan Pryce
  • Production : Christian Popp
  • Scénario : Mark Kidel, Nick Ware
  • Photographie : Jean-Marie Delorme
  • Montage : Cyril Leuthy
  • Décors : Valérie Valéro
  • Musique : Adrian Utley, The Insects
  • Distribution :
  • Durée : 1h25

.

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts