Deauville 2017/ We blew it de Jean-Baptiste Thoret : critique

Publié par Antoine Gaudé le 4 septembre 2017

Synopsis : Comment l’Amérique est-elle passée d’Easy Rider à Donald Trump ? Que sont devenus les rêves et les utopies des années 60 et 70 ? Qu’en pensent, aujourd’hui, ceux qui ont vécu cet âge d’or ? Ont-ils vraiment tout foutu en l’air ?

♥♥♥♥

 

We Blew it - Jean-Baptiste Thoret - affiche

We Blew it – Jean-Baptiste Thoret – affiche

Critique et spécialiste du cinéma, Jean Baptiste Thoret est une référence en la matière. Le voir réaliser We Blew It, un documentaire sur l’Amérique des années 1960 et 1970 à travers le regard de ses cinéastes de chevet (Michael Mann, Peter Hyams, Peter Bogdanovich, Tobe Hooper, Paul Schrader, Charles Burnett, James, Larry Cohen, etc.) n’a rien de bien étonnant tant ses ouvrages nous invitaient déjà à ce type de road-trip. Ce qui est plus surprenant par contre, c’est le voir tenter le portrait de l’Amérique d’aujourd’hui, celle qui vient d’élire le président Donald Trump. De donner ainsi la parole à ces américains persuadés que le sulfureux milliardaire fera mieux que ses prédécesseurs. Là où le documentaire, présenté à Deauville, fait très fort, c’est de confronter l’idyllique période, celle que fantasme Thoret depuis longtemps, des années 60, de 1968 à 1975 pour être précis, à savoir la révolution culturelle et festive symbolisée par Woodstock, avec la fin des années 1970 portée par la guerre du Vietnam et son rejet. La fin de l’innocence pour certains, le réveil pour d’autres, du moins celle où la simplicité du monde (de la Constitution par exemple) va peu à peu se complexifier jusqu’à devenir inaudible pour un très grand nombre. L’Amérique « rock, drogue, rock, drogue et sexe » s’en est allé. Elle s’est renfermée sur elle-même, son peuple sur soi, le Moi sur lui. Le Burning Man ne fera pas oublier le très politisé Woodstock. Le quartier de Needle Park, si cher à Jerry Schatzberg, est complètement « nettoyé » de ses drogues tandis que la route 66 doit apprendre à renouveler sa mythologie. Les Watts Tower sont derrières des grillages. Les artistes ont disparu de Venice Beach suite au couvre-feu. L’Amérique a peur et ce n’est pas près de s’améliorer. Et l’art dans tout ça. Paul Schrader remarque que les films des années 1960 et 1970 mettaient en scène ces interrogations et tentaient d’y apporter des réponses, et c’est en cela qu’ils étaient essentiels pour les Américains. Si les interviews des cinéastes sont succinctes et leurs interventions un peu généralistes, les portraits de citoyens apparaissent beaucoup plus (im)pertinents (les vétérans du Vietnam, le barbier de Seligman, les habitants de Goldfield, le fan des Rolling Stones). On pourra néanmoins reprocher à Thoret certains choix de plans de coupe, certaines longueurs, le fait de ne pas montrer d’extraits de films alors qu’il les nomme. Heureusement, sa bande originale bien présente, d’Otis Taylor à Bruce Springsteen en passant par Bob Dylan – le meilleur des États-Unis -, relève l’ensemble et c’est tant mieux.

.

.

.

  • WE BLEW IT
  • Sortie : 8 novembre 2017
  • Réalisation : Jean-Baptiste Thoret
  • Avec : Michael Mann, Michael Lang, Bob Rafelson, Angel Delgadillo, Charles Burnett, Lisa Law, Jerry Schatzberg, Fred Williamson, Peter Bogdanovich, Mark Oakes, Peter Hyams, Paul Schrader…
  • Production : Julien Dunand
  • Scénario : Jean-Baptiste Thoret
  • Photographie : Denis Gaubert
  • Montage : Marc Daly
  • Son : Lilian Matigot et Antoine Brochu
  • Musique : Bob Dylan, Jefferson Airplane, Bruce Springsteen, Creedence Clearwater Revival, etc.
  • Distribution : Lost Films
  • Durée : 2h17

.

Commentaires

A la Une

Les cinémas rouvriront à partir du 22 juin

C’est désormais officiel, le gouvernement a annoncé ce 28 mai la reprise d’activité des cinémas pour le 22 juin prochain…. Lire la suite >>

Cannes 2020 : la sélection officielle dévoilée le 3 juin

La liste des cinquante films labellisés Cannes 2020 sera révélée le 3 juin prochain depuis l’UGC Normandie, et diffusée en… Lire la suite >>

Killers of The Flower Moon : Apple pourrait hériter du nouveau Scorsese

La plateforme de streaming d’Apple serait sur le point d’ajouter le prochain long-métrage de Martin Scorsese à son catalogue. Une… Lire la suite >>

Labyrinthe : Scott Derrickson réalisera la suite du film culte de Jim Henson

Le long-métrage TriStar porté par David Bowie se dote d’une suite dirigée par Scott Derrickson, près de trente-quatre ans après… Lire la suite >>

Blue Movie, le porno satirique que Stanley Kubrick a manqué de réaliser

Le réalisateur d’Orange Mécanique s’est vu un jour proposer de porter à l’écran un récit parodique sur l’industrie pornographique, l’histoire… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts