Deauville 2017/ We blew it de Jean-Baptiste Thoret : critique

Publié par Antoine Gaudé le 4 septembre 2017

Synopsis : Comment l’Amérique est-elle passée d’Easy Rider à Donald Trump ? Que sont devenus les rêves et les utopies des années 60 et 70 ? Qu’en pensent, aujourd’hui, ceux qui ont vécu cet âge d’or ? Ont-ils vraiment tout foutu en l’air ?

♥♥♥♥

 

We Blew it - Jean-Baptiste Thoret - affiche

We Blew it – Jean-Baptiste Thoret – affiche

Critique et spécialiste du cinéma, Jean Baptiste Thoret est une référence en la matière. Le voir réaliser We Blew It, un documentaire sur l’Amérique des années 1960 et 1970 à travers le regard de ses cinéastes de chevet (Michael Mann, Peter Hyams, Peter Bogdanovich, Tobe Hooper, Paul Schrader, Charles Burnett, James, Larry Cohen, etc.) n’a rien de bien étonnant tant ses ouvrages nous invitaient déjà à ce type de road-trip. Ce qui est plus surprenant par contre, c’est le voir tenter le portrait de l’Amérique d’aujourd’hui, celle qui vient d’élire le président Donald Trump. De donner ainsi la parole à ces américains persuadés que le sulfureux milliardaire fera mieux que ses prédécesseurs. Là où le documentaire, présenté à Deauville, fait très fort, c’est de confronter l’idyllique période, celle que fantasme Thoret depuis longtemps, des années 60, de 1968 à 1975 pour être précis, à savoir la révolution culturelle et festive symbolisée par Woodstock, avec la fin des années 1970 portée par la guerre du Vietnam et son rejet. La fin de l’innocence pour certains, le réveil pour d’autres, du moins celle où la simplicité du monde (de la Constitution par exemple) va peu à peu se complexifier jusqu’à devenir inaudible pour un très grand nombre. L’Amérique « rock, drogue, rock, drogue et sexe » s’en est allé. Elle s’est renfermée sur elle-même, son peuple sur soi, le Moi sur lui. Le Burning Man ne fera pas oublier le très politisé Woodstock. Le quartier de Needle Park, si cher à Jerry Schatzberg, est complètement « nettoyé » de ses drogues tandis que la route 66 doit apprendre à renouveler sa mythologie. Les Watts Tower sont derrières des grillages. Les artistes ont disparu de Venice Beach suite au couvre-feu. L’Amérique a peur et ce n’est pas près de s’améliorer. Et l’art dans tout ça. Paul Schrader remarque que les films des années 1960 et 1970 mettaient en scène ces interrogations et tentaient d’y apporter des réponses, et c’est en cela qu’ils étaient essentiels pour les Américains. Si les interviews des cinéastes sont succinctes et leurs interventions un peu généralistes, les portraits de citoyens apparaissent beaucoup plus (im)pertinents (les vétérans du Vietnam, le barbier de Seligman, les habitants de Goldfield, le fan des Rolling Stones). On pourra néanmoins reprocher à Thoret certains choix de plans de coupe, certaines longueurs, le fait de ne pas montrer d’extraits de films alors qu’il les nomme. Heureusement, sa bande originale bien présente, d’Otis Taylor à Bruce Springsteen en passant par Bob Dylan – le meilleur des États-Unis -, relève l’ensemble et c’est tant mieux.

.

.

.

  • WE BLEW IT
  • Sortie : 8 novembre 2017
  • Réalisation : Jean-Baptiste Thoret
  • Avec : Michael Mann, Michael Lang, Bob Rafelson, Angel Delgadillo, Charles Burnett, Lisa Law, Jerry Schatzberg, Fred Williamson, Peter Bogdanovich, Mark Oakes, Peter Hyams, Paul Schrader…
  • Production : Julien Dunand
  • Scénario : Jean-Baptiste Thoret
  • Photographie : Denis Gaubert
  • Montage : Marc Daly
  • Son : Lilian Matigot et Antoine Brochu
  • Musique : Bob Dylan, Jefferson Airplane, Bruce Springsteen, Creedence Clearwater Revival, etc.
  • Distribution : Lost Films
  • Durée : 2h17

.

Commentaires

A la Une

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Rachel Weisz dans la peau d’Elizabeth Taylor 

Rachel Weisz incarnera la superstar hollywoodienne Elizabeth Taylor, dans un biopic consacré à l’actrice militante, figure de la lutte contre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 JOKER 775 730 4 4 610 618
2 ABOMINABLE 584 706 2 1 375 119
3 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 553 516 3 2 107 190
4 HORS NORMES 527 710 2 1 146 485
5 RETOUR A ZOMBIELAND 296 972 1 296 972
6 MON CHIEN STUPIDE 290 256 1 290 256
7 TERMINATOR : DARK FATE 273 944 2 723 397
8 DONNE-MOI DES AILES 217 574 4 1 135 766
9 AU NOM DE LA TERRE 161 112 6 1 737 740
10 DOCTOR SLEEP 147 991 1 147 991

Source: CBO Box office

Nos Podcasts