Synopsis : Jean Douchet est un passeur. Depuis une cinquantaine d’années, il est un critique de cinéma influent. Il sillonne les cinémathèques du monde entier pour rencontrer le public et parler des films qui le passionnent. Par son intelligence, sa culture, son humour, il a influencé des générations de cinéastes et d’amoureux du cinéma. Un soir, trois amis, Vincent, Guillaume et Fabien croisent son chemin. Ils sont immédiatement fascinés et séduits par sa parole. Et bien que le trio développe une relation privilégiée et intense avec Jean Douchet, l’homme n’en demeure pas moins plein de mystères… 

♥♥♥♥♥

 

Jean Douchet lenfant agite - affiche

Jean Douchet, l’enfant agité – affiche

Jean Douchet est un personnage que les cinéphiles français connaissent bien, chacun pour différentes raisons. Certains ont d’abord connu l’animateur de ciné-club –à la Cinémathèque française et au cinéma du Panthéon principalement, mais aussi en Province– quand d’autres le voient avant tout comme un critique des Cahiers du Cinéma. Certains connaissent l’homme dont on retrouve régulièrement les analyses –souvent d’une grande richesse– dans les bonus des DVD alors qu’il est pour d’autres le théoricien auquel on doit la formidable série d’émissions de radio, Une autre histoire du cinéma. Vincent Haasser, Fabien Hagege et Guillaume Namur, les auteurs de Jean Douchet, l’enfant agité, ont pour leur part croisé son chemin à l’occasion d’un ciné-club qui se tenait dans leur ville, quand ils étaient lycéens. Une rencontre comme Douchet en a connu des centaines, mais qui fut pour eux fondamentale. C’est pour mieux comprendre l’unité de son travail protéiforme, la cohérence interne d’une pensée qui se déploie sous maints aspects, qu’ils ont décidé de consacrer à Jean Douchet ce documentaire admiratif. C’est parce que son activité de critique, de passeur, est si hétéroclite que ce portrait intéresse d’abord. En effet, en nous présentant l’une après l’autre les différentes facettes du travail de Jean Douchet, il nous permet de l’appréhender dans sa totalité. C’est d’abord l’animateur de ciné-club que l’on voit à l’œuvre, notamment par le biais d’images d’archives, filmées au cours d’interventions assez anciennes. Le film nous montre également le processus de fabrication des bonus DVD qu’il réalise régulièrement. Assisté d’un film monteur, Douchet élabore ces analyses en collant toujours à l’image, en restant au plus près de l’oeuvre.

 

Jean Douchet lenfant agite

Jean Douchet, l’enfant agité

 

L’autre aspect passionnant de Jean Douchet, l’enfant agité est la façon dont il met en évidence l’influence primordiale qu’a eu le critique sur un nombre considérable de réalisateurs et de producteurs qui jouent un rôle prépondérant dans le cinéma français actuel. Noémie Lvovsky et Arnaud Desplechin évoquent les cours que donnait Jean Douchet quand ils étaient à l’IDHEC, au début des années 80 (Desplechin faisant notamment le récit d’une touchante anecdote qui pourrait valoir au héros de ce documentaire hagiographique les pires ennuis en ces temps de fièvre délatrice). Saïd Ben Saïd, l’un des derniers grands producteurs français, explique comment l’enseignement de Douchet l’a poussé dans la voie qui est la sienne, pour le plus grand bonheur des cinéphiles hexagonaux. Xavier Beauvois, last but not least, dépeint son rapport filial avec celui qui l’a accueilli comme son enfant quand il est arrivé à Paris.

 

Car ce n’est pas seulement le cinéphile que nous donne à voir ce film, mais aussi l’homme : hédoniste influencé par la pensée grecque, jouisseur rétif à l’hygiénisme moderne, il apparaît en dernière instance comme un être qui aime la vie, par-dessus tout. C’est d’ailleurs une chose qui revient fréquemment au fil des entretiens avec ceux qu’il a connu et influencé : Douchet ne leur a pas seulement appris à voir, il leur a aussi appris à mieux vivre. Ce qui est, in fine, le plus beau des éloges, et la plus grande des réussites.

 

 

 

  • JEAN DOUCHET, L’ENFANT AGITÉ
  • Sortie salles : 24 janvier 2018
  • Réalisation : Fabien Hagege, Guillaume Namur
  • Avec : Jean Douchet, Xavier Beauvois, Noémie Lvovsky, Barbet Schroeder, Arnaud Desplechin…
  • Scénario : Vincent Haasser, Fabien Hagege, Guillaume Namur, Alexandre Moussa
  • Production : Bastien Ahouzan
  • Photographie : Amine Berrada
  • Montage : Nicolas Ripoche
  • Musique : Arthur Dairaine Andrianaivo
  • Distribution : Carlotta
  • Durée : 1h25

 

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : Le Studio Ghibli sera récompensé d’une Palme d’or d’honneur

Pour la première fois de son histoire, le comité d’organisation du Festival de Cannes va décerner une Palme d’Or d’honneur… Lire la suite >>

Y a-t-il un flic : Pamela Anderson rejoint Liam Neeson dans le remake 

Le projet de remake de la saga Y a-t-il un flic va raviver la nostalgie de nombreux fans, avec l’arrivée de… Lire la suite >>

Cannes 2024 : La Quinzaine des Cinéastes dévoile sa sélection officielle

La 56e sélection de la Quinzaine des Cinéastes se révèle avec des films indépendants, engagés et atypiques à travers le… Lire la suite >>

Cannes 2024 : La sélection de la Semaine de la Critique

La Semaine de la Critique, qui aura lieu entre le 15 et le 23 mai, a dévoilé sa sélection qui vise… Lire la suite >>

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 S.O.S FANTOMES : LA MENACE DE GLACE 308 185 1 308 185
2 KUNG FU PANDA 4 300 396 3 1 460 893
3 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 245 400 2 688 104
4 NOUS, LES LEROY 204 366 1 204 366
5 DUCOBU PASSE AU VERT ! 163 343 2 394 526
6 LA MALEDICTION : L'ORIGINE 104 374 1 104 374
7 DUNE DEUXIEME PARTIE 92 500 7 3 957 190
8 LE MAL N'EXISTE PAS 69 187 1 69 187
9 PAS DE VAGUES 63 322 3 328 687
10 ET PLUS SI AFFINITES 58 491 2 208 240

Source: CBO Box office

Nos Podcasts