VOD / The Land de Steven Caple Jr : critique

Publié par Erica Farges le 12 juin 2018

Synopsis : Quatre adolescents passent leur été à errer dans les rues de Cleveland, Ohio, en espérant atteindre un jour leur rêve : devenir skateur professionnel. Mais quand ils tombent dans les filets de trafiquants locaux, la drogue et l’argent facile vont éprouver leur amitié et mettre leurs vies en danger. Quatre adolescents passent leur été à vouloir réaliser leur rêve : devenir skateboarders professionnels.

♥♥♥♥

 

The Land - affiche

The Land – affiche

Pépite brute du cinéma indépendant américain présentée à Sundance en 2016 et que l’on n’a pas eu l’occasion de voir dans les salles de cinéma françaises puisqu’il sort directement en e-cinema, The Land propose une immersion dans les quartiers populaires de la ville natale du jeune réalisateur. Il s’agit d’un drame urbain se déroulant sur un été avec une temporalité propre à l’enfance et à l’adolescence, où le temps semble s’arrêter à un moment précis pendant lequel tout semble possible. Le lieu de l’intrigue diffère des grandes mégalopoles côtières usuelles du genre. Dans cette ville du midwest de moins de 400 000 habitants, les personnages peuvent s’approprier plus facilement l’espace, y circuler avec d’avantage d’aisance. Si The Land ne rend pas vraiment hommage à Cleveland, la précarité et la criminalité y sont bien soulignées. L’authenticité qui ressort de cette œuvre cinématographique semble résulter de l’attachement de Steven Caple Jr. pour l’endroit où il a grandi. La manière dont la richesse de pratiques souvent reléguées au rang de « subculture », comme le skate ou la musique hip-hop, est valorisée constitue l’un des points forts de ce long-métrage. L’amitié des quatre protagonistes est scellée autour du skate, une passion commune mise en avant par des séquences, souvent en slow motion, montrant les adolescents qui pratiquent ce sport. Des éléments de la culture skater sont intégrés à l’environnement quotidien où évolue l’action. Jongnic Bontemps, célèbre compositeur et musicien spécialisé dans les musiques de films, séries et jeux vidéo, a réussi à établir des collaborations avec des grands noms du rap américain pour élaborer la BO, malgré un petit budget. Bien que très travaillée et composée par des musiques d’artistes renommés, tels que Nas, Pusha T, Machine Gun Kelly, Erykah Badu, Kanye West, French Montana, la bande-son s’intègre discrètement à l’univers filmique, elle y apporte de la légèreté, suspend le temps pour instaurer une sorte d’apesanteur.

 

The Land

The Land

 

Du skate, des adolescents, de la drogue, des familles dysfonctionnelles, un environnement à priori hostile, de la violence… À première vue, tous les ingrédients dignes d’un Larry Clark sont présents. L’intrigue, des jeunes qui trouvent de l’attrait dans le crime et finissent par en payer les conséquences, n’a rien de très innovatrice. C’est plutôt le regard, quasiment instinctif, porté sur cet environnement qui donne à The Land un style unique. La mise en scène minimaliste fait ressortir une certaine douceur et évite le sensationnalisme. Les protagonistes, tour à tour présentés comme une bande, puis dans leur intimité, veulent sortir de leur condition initiale à travers leur passion, mais la criminalité leur apparaît comme un moyen facile et rapide d’atteindre leur objectif. Cleveland devient un immense terrain où jeux et délits se confondent. Les perspectives des personnes qui constituent l’entourage des adolescents sont également explorées. Les décisions et les destins des différents personnages, à la base issus de la même communauté, deviennent distincts.

 

The Land critique subtilement un système qui marginalise une partie de la population, dans lequel les jeunes gens font leurs premières expériences du monde adulte par les activités illégales, les emplois précaires ou la parentalité adolescente. Steven Caple Jr. fait preuve d’un talent prometteur dans son premier long-métrage en redonnant une voix individuelle à chaque citoyen qui compose un groupe social souvent représenté comme une entité.

 

Erica Farges

 

 

 

  • THE LAND
  • Sortie e-cinema : 8 juin 2018
  • Plateforme : e-cinema.com
  • Réalisation : Steven Caple Jr.
  • Avec : Jorge Lendeborg Jr., Rafi Gavron, Moises Arias, Ezri Walker, Michael Kenneth Williams, Natalie Martinez, Kim Coates, Linda Emond, Erykah Badu, Machine Gun Kelly, Michael Ray Escamilla…
  • Scénario : Steven Caple Jr.
  • Production : Tyler Davidson et Lizzie Friedman
  • Photographie : Steven Holleran
  • Montage : Saira Haider
  • Décors : Teresa Strebler
  • Costumes : Ciara Whaley
  • Musique : Jongnic Bontemps
  • Durée : 1h37

 

Commentaires

A la Une

Bande-annonce finale pour Men In Black International

Sony Pictures a livré la bande-annonce finale pour Men In Black International de F. Gary Gray, spin-off de la trilogie… Lire la suite >>

Bond 25 : le casting complet dévoilé 

Les producteurs de Bond 25 ont dévoilé le casting du film. Rami Malek, Ana de Armas, Lashana Lynch, Billy Magnussen,… Lire la suite >>

Le comédien Jean-Pierre Marielle s’est éteint à l’âge de 87 ans 

L’acteur Jean-Pierre Marielle, monument du cinéma français et figure de la « bande du Conservatoire », est décédé des suites d’une longue… Lire la suite >>

Ben Affleck revient à la réalisation avec le drame historique Ghost Army

Ben Affleck repasse derrière la caméra trois ans après Live by Night, avec Ghost Army, un drame historique dans lequel il… Lire la suite >>

Leonardo DiCaprio en pourparlers pour Nightmare Alley de Guillermo Del Toro

Guillermo Del Toro réalisera cet automne Nightmare Alley, remake du film noir datant de 1947, dans lequel pourrait jouer Leonardo… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AFTER - CHAPITRE 1 624 513 1 624 513
2 LA MALEDICTION DE LA DAME BLANCHE 316 075 1 316 075
3 DUMBO 260 960 4 1 795 479
4 TANGUY, LE RETOUR 215 129 2 701 763
5 LE PARC DES MERVEILLES 186 020 3 936 285
6 SIMETIERRE 184 258 2 569 512
7 SHAZAM ! 176 118 3 914 420
8 ROYAL CORGI 147 022 2 431 520
9 JUST A GIGOLO 133 641 1 133 641
10 CAPTAIN MARVEL 112 060 7 3 170 512

Source: CBO Box office

Nos Podcasts