Livre / Hollywood propaganda : critique

Publié par Jacques Demange le 30 septembre 2018

Résumé : Premier livre à examiner le fonctionnement interne d’Hollywood en tant qu’industrie politisée, Hollywood Propaganda révèle les liens étroits entre l’industrie du cinéma et les forces politiques américaines les plus réactionnaires. S’appuyant sur l’analyse minutieuse de nombreux films, M. Alford démontre qu’Hollywood loin d’être le lieu d’expression de la gauche américaine n’est que le versant culturel d’une politique impérialiste. Ainsi, des films comme Transformers, Terminator ou La Chute du faucon noir, ouvertement financés par le Département de la Défense, servent à promouvoir l’image de l’armée et de la politique américaine. Même des films dits critiques, voire contestataires comme Les Rois du désert, Hotel Rwanda ou Avatar, bien que d’une façon plus subtile, n’en remplissent pas moins une fonction similaire. Au-delà des tendances progressistes affichées par certaines célébrités, Alford met en évidence leur totale intégration à un système encourageant la suprématie mondiale américaine et le recours à la violence étatique.

♥♥♥♥

 

Hollywood Propaganda

Hollywood Propaganda

Cette étude, due à l’écrivain britannique Matthew Alford, repose sur le prédicat suivant : loin d’incarner une quelconque force d’opposition au pouvoir gouvernemental, l’industrie hollywoodienne soutiendrait une vision ô combien réactionnaire, et partant propagandiste, de l’impérialisme américain. La preuve de cette thèse se trouverait à l’intérieur des films dont l’auteur consacre de nombreuses analyses selon un séquençage par genres (films de guerre, de science-fiction, d’action et d’aventure, mais aussi comédies, films politiques, ou productions à petit budget). Alford étaye donc ses arguments selon une étude de cas qui repose sur une lecture plus ou moins minutieuses de fictions traversant les trente dernières décennies du cinéma américain (auxquelles s’ajoutent des sous-chapitres consacrés à un ensemble de films, comme les œuvres politiques de Oliver Stone par exemple). Si cette approche a le mérite d’éviter les généralités un peu faciles, il faut reconnaître que l’absence de toute analyse consacrée à des questions de mise en scène entache parfois la probité des réflexions émises par l’auteur. Ainsi, et bien qu’Alford intègre de nombreux contre-exemples à ses développements (ainsi de la franchise des Jason Bourne décrite comme « l’antithèse de la série macho des James Bond », ou de Total Recall dont la dimension subversive concernant le placement de produits a bien été relevée), certaines productions comme L’Enfer du devoir de Friedkin ou Raisons d’État de De Niro subissent l’opprobre de jugements relativement hâtifs. Reste que dans son ensemble, l’ouvrage saura convaincre le lecteur. Sa première partie, consacrée à l’évolution idéologique d’Hollywood, se présente ainsi comme particulièrement instructive, nourrie de nombreuses références (dont les sources sont toutes mentionnées en fin d’ouvrage) qui permettent de découvrir de l’intérieur les nouveaux enjeux économiques et politiques de l’industrie cinématographique américaine.

 

 

 

  • HOLLYWOOD PROPAGANDA. CINÉMA HOLLYWOODIEN ET HÉGÉMONIE AMÉRICAINE
  • Auteur : Matthew Alford
  • Traduction : Cyrille Rivalan
  • Éditions : Éditions Critique
  • Date de parution : 4 septembre 2018
  • Format : 304 pages
  • Tarif : 20 €

Commentaires

A la Une

Un trailer frénétique pour The Twilight Zone de Jordan Peele

The Twilight Zone, reboot de la série anthologique La Quatrième Dimension, orchestré par l’oscarisé Jordan Peele se dévoile dans un… Lire la suite >>

Chris Hemsworth en Hulk Hogan pour Netflix 

Un biopic mis en scène par Todd Phillips, réalisateur de Very Bad Trip, se concentrera sur l’ascension de la star… Lire la suite >>

Un trailer pour The Highwaymen : à la poursuite de Bonnie & Clyde

Netflix a diffusé la bande-annonce de The Highwaymen dans laquelle deux anciens Texas Rangers, interprétés par Kevin Costner et Woody… Lire la suite >>

Shaft de retour dans une nouvelle bande-annonce

Dix-neuf ans après la sortie du film de John Singleton, Samuel L. Jackson reprend le rôle de Shaft. Un premier… Lire la suite >>

La suite de World War Z de David Fincher avec Brad Pitt est suspendue

Paramount Pictures a annulé le second volet de World War Z de David Fincher suite à des problèmes budgétaires.  … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 QU'EST-CE QU'ON A ENCORE FAIT AU BON DIEU ? 1 014 948 3 4 656 203
2 RALPH 2.0 891 596 1 891 596
3 ALITA : BATTLE ANGEL 782 778 1 782 778
4 DRAGONS 3 : LE MONDE CACHE 728 119 2 1 952 930
5 NICKY LARSON ET LE PARFUM DE CUPIDON 424 356 2 1 054 369
6 ALL INCLUSIVE 407 344 1 407 344
7 LA MULE 209 771 4 1 637 794
8 GREEN BOOK SUR LES ROUTES DU SUD 206 656 4 987 808
9 HAPPY BIRTHDEAD 2 YOU 159 080 1 159 080
10 VICE 124 104 1 124 104

Source: CBO Box office

Nos Podcasts