Synopsis : À Verderonne, petit village de l’Oise, c’est le premier jour de l’été et Claire Darling se réveille persuadée de vivre son dernier jour. Elle décide alors de vider sa maison et brade tout sans distinction, des lampes Tiffany à la pendule de collection. Les objets tant aimés se font l’écho de sa vie tragique et flamboyante. Cette dernière folie fait revenir Marie, sa fille, qu’elle n’a pas vue depuis vingt ans.

♥♥♥♥♥

 

Claire Darling - affiche

La dernière folie de Claire Darling – affiche

Après Depuis qu’Otar est parti… et L’Arbre, Julie Bertuccelli signe son troisième long-métrage de fiction tiré du roman Faith Bass Darling’s Last Garage Sale de l’Américaine Lynda Rutledge. Drame dans lequel vide-grenier rime avec nostalgie et dépression nerveuse, La Dernière folie de Claire Darling est porté par les retrouvailles à l’écran de Catherine Deneuve et de sa fille Chiara Mastroianni. Tout passe, tout casse, tout lasse, or le souvenir. Après une nuit agitée, Claire (Deneuve) décide de brader tous les objets précieux qui décoraient jusque là sa luxueuse propriété située dans un petit village de l’Oise. Elle organise, à l’improviste, un vide-grenier dans son jardin afin de se débarrasser de meubles, tableaux, lampes, pendules et autres babioles de collection. Tout doit disparaître. La brocanteuse Martine (Laure Lamy), alarmée par ces agissements étranges, prévient sans tarder son amie d’enfance Marie (Mastroianni), la fille de Claire, qui n’était plus revenue voir sa mère depuis des années. Son retour inattendu éveille de vieux souvenirs… Julie Bertuccelli compose ici un portrait à la fois mystérieux, sinistre et funeste. Les objets qui ont accompagné et hanté la vie tragique de Claire Darling n’ont aujourd’hui plus de valeur à ses yeux. La vieille dame accepte à présent de s’en séparer, de lâcher-prise, de transmettre son héritage avant de mourir. Ce geste empreint de désinvolture et de liberté déclenche l’enjeu dramatique du film dont l’onirisme et le caractère fantaisiste évoquent les visions de Fellini. Un cirque, une fête foraine et l’éclosion d’une chrysalide. Des regards. Des silences. La Dernière folie de Claire Darling est avant tout un film d’ambiance à la dramaturgie très construite.

 

Catherine Deneuve et Chiara Mastroiani - La Derniere folie de Claire Darling

Catherine Deneuve et Chiara Mastroiani – La Derniere folie de Claire Darling

 

Après les récents Tout nous sépare et Mauvaises Herbes, le spectateur— qui oscille entre le merveilleux, le conte et le réalisme— retrouve la moue caractéristique de Catherine Deneuve, sous les traits d’une vieille dame tourmentée, à côté de la plaque, qui joue à la marchande et n’a plus le goût de rien. Si l’actrice guindée récite ses tirades plus qu’elle n’incarne véritablement la mère indigne dans cette mise en abyme familiale, Chiara Mastroianni, rigide et dans toute sa froideur, se glisse avec brio dans la peau d’une fille rebelle rongée par le remord. Deneuve, l’éternelle bourgeoise, c’est toujours un « entre-deux ». Ici, plongée dans l’obscurité, la cigarette à la bouche, elle erre entre passé et présent dans son « oeuvre » ; une grande demeure déserte dotée d’un immense jardin rappelant étrangement Le Limier de Mankiewicz.

 

Dans La Dernière folie de Claire Darling, les destins se croisent au sein d’un même espace-temps tout comme l’encombrante galerie d’automates et d’antiquités convoque par bribes les fantômes du passé —jamais figés dans la reconstitution— en matérialisant une relation mère/fille à la fois complexe et tendue. Les objets, qui cristallisent les tensions et frustrations qu’elles ont connues jadis, sont l’occasion de remonter le temps, de reparler du passé, de faire revivre les souvenirs et de les questionner (« la beauté des objets qui nous entourent élève l’âme ») sur la musique mélancolique d’Olivier Daviaud. Le dénouement, quant à lui, prend la forme d’un funeste feu d’artifice. Ce bouquet final évoquant la conclusion explosive et hallucinatoire de Zabriskie Point d’Antonioni, pourrait toutefois se passer d’effets visuels superflus. Que sont les objets sans les souvenirs qui y sont attachés ? Un exutoire. Les statues meurent aussi.

 

 

 

  • LA DERNIERE FOLIE DE CLAIRE DARLING
  • Sortie salles : 6 février 2019
  • Réalisation : Julie Bertuccelli
  • Avec : Catherine Deneuve, Chiara Mastroianni, Samir Guesmi, Alice Taglioni, Laure Calamy, Olivier Rabourdin, Johan Leysen…
  • Scénario : Julie Bertuccelli et Sophie Fillières, d’après le roman de Lynda Rutledge
  • Production : Yaël Fogiel, Laetitia Gonzalez
  • Photographie : Irina Lubtchansky
  • Montage : François Gédigier
  • Décors : Emmanuel de Chauvigny
  • Costumes : Nathalie Raoul, Jürgen Doering
  • Musique : Olivier Daviaud
  • Distribution : Pyramide Films
  • Durée : 1h34

Commentaires

A la Une

The Hexagonal Hive and a Mouse in a Maze : Tilda Swinton dévoile la bande-annonce de son premier documentaire

L’actrice oscarisée Tilda Swinton, reconnue pour son talent et sa polyvalence, va faire ses débuts derrière la caméra.    … Lire la suite >>

Johnny Depp incarnera Satan et rejoint Jeff Bridges en Dieu dans le prochain Terry Gilliam

Le réalisateur britannique, ex-membre des Monty Python, débutera en janvier le tournage de son prochain long-métrage, The Carnival at the End… Lire la suite >>

Alien Romulus : la franchise revient avec une bande-annonce prenante

Après un premier teaser sobrement efficace, le nouveau long-métrage de Fede Álvarez se dévoile à travers une nouvelle affiche et… Lire la suite >>

À couteaux tirés 3 : Andrew Scott, Josh O’Connor, Cailee Spaeny et Glenn Close au casting

Le troisième opus de la saga whodunit, créée par Rian Johnson avec en vedette Daniel Craig, dévoile son titre ainsi… Lire la suite >>

Wolfs : Brad Pitt et George Clooney se retrouvent à l’écran dans cette première bande-annonce

La nouvelle réalisation de Jon Watts, derrière les trois derniers Spider-Man, se dévoile dans un trailer rafraîchissant.      … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 1 235 361 5 5 800 647
2 FURIOSA : UNE SAGA MAD MAX 245 808 2 604 612
3 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 235 173 4 2 077 422
4 BLUE & COMPAGNIE 135 264 4 985 281
5 ABIGAIL 80 662 1 80 662
6 LE DEUXIEME ACTE 80 199 3 418 739
7 MEMORY 58 633 1 58 633
8 MARCELLO MIO 52 638 2 139 279
9 SALEM 44 122 1 44 122
10 BACK TO BLACK 41 573 6 1 059 951

Source: CBO Box office

Nos Podcasts