Livre / Paris 1929. Eisenstein, Bataille, Bunuel : critique

Publié par Jacques Demange le 6 novembre 2018

Résumé : Paris 1929. Eisenstein, Bataille, Bunuel : voilà l’histoire d’une série de rencontres et de coïncidences qui se produisent entre novembre 1929 et mai 1930, soit lors du séjour de Sergueï M. Eisenstein à Paris. Une période qui voit s’entrecroiser les vies et les activités intellectuelles d’Eisenstein, Georges Bataille, Luis Bunuel, ainsi que de James Joyce, Jean Painlevé et du groupe des ethnologues collaborant à la revue Documents. Le passage d’Eisenstein à Paris et ses contacts avec le milieu surréaliste  » hétérodoxe  » s’avèrent décisifs pour comprendre aussi bien la vision onirique et cruelle qui marquera le tournage de son film, non monté, Que viva Mexico ! (1931-32), que le  » réalisme visionnaire  » par lequel Luis Bunuel décrira la misère de l’Espagne rurale dans son documentaire Las Hurdes – Tierra sin Pan (1933).

♥♥♥♥♥

 

Paris 1929 - livre

Paris 1929 – livre

Fascinantes rencontres que celles rapportées par cet essai qui, partant du séjour parisien effectué par Eisenstein en 1929, en vient à développer de nombreuses réflexions sur les rapports entretenus par le réalisateur russe et la mouvance surréaliste. Marie Rebecchi, docteur en Esthétique et spécialiste du cinéma d’avant-garde, revient de façon précise sur cette année qui marqua un moment de rupture dans le milieu intellectuel parisien. Les désaccords de Breton et de ses compagnons de plume prennent la forme d’un véritable divorce qui poussera les groupes avant-gardistes à participer à un débat de fond et de forme(s) concernant l’évolution de leur approche esthétique et politique. Au cœur de ces discussions, des notions qui sont chères à Eisenstein : le corps pris dans la dialectique idéelle de Hegel ou matérialiste de Marx, la valeur organique du monde, l’animisme entre machineries modernes et cultures primitives.  À la manière de l’Atlas mnémosyne de Warburg, l’étude de Rebecchi noue ses hypothèses au contact d’assemblages hétérogènes souvent probants : la revue Documents de Georges Bataille, Georges Henri Rivière et Carl Einstein invite à réfléchir, sur le papier, certains photogrammes de La Ligne générale, les documentaires animaliers de Jean Painlevé conduisent à une description de la valeur métamorphique au cœur des théories du montage d’Eisenstein, l’exposition Film und Foto (18 mai – 7 juillet 1929 à Stuttgart) suppose la possibilité d’un éclatement des catégories à travers un dialogue entre différents médias artistiques qui prouve que les débats concernant la place du cinéma au musée ne sont pas si récents que ça. Les différentes qualités du montage eisensteinien sont ainsi commentées par le biais d’autres figures et pratiques : l’animation de Walt Disney, les collages anthropologiques de Bataille, ou les expérimentations cinématographiques et ethnographiques de Bunuel (Un chien andalou; L’Âge d’or; Las Hurdes). À l’érudition de l’écriture (dont les références, tirées à la fois d’ouvrages déjà connus et de la consultation d’archives, auraient largement mérité une bibliographie malheureusement absente), s’ajoute la présence de nombreuses illustrations qui entre captures d’écran, couvertures de revues, photographies d’expositions, croquis et autres notes manuscrites, affirme la grande fécondité visuelle et intellectuelle de l’ouvrage.

 

 

 

  • PARIS 1929. EISENSTEIN, BATAILLE, BUNUEL
  • Auteure : Marie Rebecchi
  • Éditions : Mimésis
  • Collection : Images, Médiums
  • Date de parution : 11 septembre 2018
  • Format : 252 pages
  • Tarif : 22 €

Commentaires

A la Une

Easy Rider : Une nouvelle version du film culte en préparation

Plus de cinquante ans après sa sortie, Easy Rider de Dennis Hopper avec Peter Fonda et Jack Nicholson pourrait avoir… Lire la suite >>

Copenhagen Cowboy : Un nouveau trailer coloré et énigmatique pour la série de Nicolas Winding Refn

La nouvelle série du réalisateur de Drive, à destination de Netflix, se dévoile un peu plus à travers une envoûtante… Lire la suite >>

Élémentaire : une première bande-annonce pour le prochain Pixar

La bande-annonce du prochain film d’animation des studios Disney-Pixar dévoile doucement mais sûrement son univers haut en couleurs.    … Lire la suite >>

Indiana Jones 5 : Le film dévoile ses personnages dans de nouvelles images

Après un premier cliché entre ombre et lumière, le prochain film de la saga Indiana Jones continue de se dévoiler,… Lire la suite >>

Bradley Cooper sera Frank Bullitt pour Steven Spielberg

Bradley Cooper succédera à Steve McQueen dans le rôle culte de Frank Bullitt, devant la caméra de Steven Spielberg.  … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 392 564 3 2 810 290
2 SIMONE - LE VOYAGE DU SIECLE 201 751 7 2 024 616
3 COULEURS DE L'INCENDIE 129 914 3 620 671
4 LE MENU 124 279 1 124 279
5 RESTE UN PEU 113 050 2 265 745
6 LES MIENS 98 004 1 98 004
7 MASCARADE 77 221 5 798 310
8 LES FEMMES DU SQUARE 66 258 2 172 086
9 ARMAGEDDON TIME 60 612 3 309 249
10 NOVEMBRE 58 451 8 2 298 497

Source: CBO Box office

Nos Podcasts