Livre / Le cinéma de Guillaume Apollinaire : critique

Publié par Jacques Demange le 15 décembre 2018

Résumé : Le 9 novembre 1918, Guillaume Apollinaire nous quittait. À l’occasion du centenaire de cet immense poète, l’auteure appréhende un aspect peu exploré de son oeuvre : le cinéma. En effet, sa relation avec ce dernier est dense et passionnante. Très tôt, Apollinaire se rend dans les salles obscures, il publie des textes sur le cinéma, il l’insère dans son oeuvre littéraire et il finit par passer à l’acte en écrivant à son tour pour ce moyen d’expression qui a vu le jour en 1895. Après ce texte éclairant, cet ouvrage exceptionnel offre aux lecteurs les manuscrits originaux dans leur intégralité, avec leurs annotations, leurs ratures et tous ces détails, fruits de la création artistique.

♥♥♥♥♥

 

Le Cinema de Guillaume Apollinaire

Le Cinéma de Guillaume Apollinaire

Après nous avoir fait découvrir les rapports entre Prévert et le cinéma (Nouvelles Éditions Place, 2017), Carole Aurouet, maître de conférences à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, membre de l’Institut de recherche en cinéma et audiovisuel de Paris 3-Sorbonne nouvelle, et spécialiste des relations entre poésie et cinéma, part à la recherche des traces cinématographiques traversant l’œuvre de Guillaume Apollinaire. Ce nouvel éclairage promis se décline en deux parties complémentaires. La première revient la fructueuse rencontre du poète avec les images en mouvement. Activité de critique, défense du Septième art (entre passion pour les bandes populaires et intérêt soutenu pour les premières expérimentations cinématographiques), et velléités scénaristiques sont étudiées avec soin. Aurouet revient sur la singularité de la personnalité d’un artiste perçu comme un véritable précurseur, tout en la raccordant avec le contexte non moins particulier d’une époque qui vit apparaître avec fascination mais aussi méfiance les techniques et productions d’un nouveau médium. La seconde partie se concentre sur la publication des deux scénarios écrits par Apollinaire : La Bréhatine, en collaboration avec l’écrivain André Billy, un « ciné-drame » en quatre parties, et Un oiseau qui vient de France à l’intérieur duquel Aurouet retrouve l’influence (non déclarée) des Cinq Cents Millions de la Bégum de Jules Vernes. La reproduction en fac-similés de ces manuscrits, totalement inédite rappelons-le, profite à nouveaux des instructifs commentaires de l’auteure, éclairant certains passages en particulier. La foisonnante iconographie (photographies d’archive, couvertures de revues ou d’ouvrages, affiches de films) accompagnant les réflexions de Aurouet amplifie encore la singularité de cet essai-album dont il faut affirmer la grande importance dans le champ des études comparatives entre cinéma et littérature. En annexes, Isabelle Duc, directrice de la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, revient sur l’historique et l’importance des archives concernant l’œuvre d’Apollinaire.  De son côté, Aurouet propose une bibliographie sélective qui s’avère, au demeurant, assez complète. Cette réussite appelle à la publication d’autres ouvrages de ce type, parvenant à associer à la clarté scientifique de l’exposé la grande qualité de sa mise en page.

 

 

 

  • LE CINÉMA DE GUILLAUME APOLLINAIRE. DES MANUSCRITS INÉDITS POUR UN NOUVEL ÉCLAIRAGE
  • Auteure : Carole Aurouet
  • Éditions : Gremese
  • Date de parution : 1er novembre 2018
  • Format : 87 pages
  • Tarif : 28 €

Commentaires

A la Une

Le cinéaste et metteur en scène italien Franco Zeffirelli s’est éteint à l’âge de 96 ans

Réalisateur, metteur en scène de nombreux opéras filmés et héritier de Visconti, Franco Zeffirelli est décédé samedi à Rome à… Lire la suite >>

Un premier trailer pour Doctor Sleep, suite de Shining avec Ewan McGregor

Le premier trailer de la suite de Shining, avec Ewan McGregor dans le rôle de Danny devenu adulte, a été… Lire la suite >>

Le spin-off de The Big Lebowski centré sur Jesus Quintana se précise

John Turturro travaille toujours sur Going Places, le spin-off de The Big Lebowski, basé sur son personnage de Jesus Quintana…. Lire la suite >>

Steven Spielberg en projet sur une série d’horreur pour la plateforme Quibi

Steven Spielberg écrira une série d’horreur exclusivement conçue pour la future plateforme de vidéo à la demande sur mobile, Quibi…. Lire la suite >>

Michel Hazanavicius et les frères Dardenne collaborent pour un conte animé

Le cinéaste français va porter à l’écran le conte de Jean-Claude Grumberg, La plus précieuse des marchandises, sous la forme d’un film… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 X-MEN : DARK PHOENIX 689 880 1 689 880
2 ALADDIN 493 107 3 1 625 789
3 PARASITE 376 842 1 376 842
4 ROCKETMAN 207 474 2 484 491
5 GODZILLA II - ROI DES MONSTRES 180 859 2 523 433
6 VENISE N'EST PAS EN ITALIE 177 268 2 370 045
7 MA 160 898 1 160 898
8 JOHN WICK PARABELLUM 134 907 3 666 622
9 POKEMON DETECTIVE PIKACHU 128 366 5 1 576 380
10 DOULEUR ET GLOIRE 101 199 4 681 941

Source: CBO Box office

Nos Podcasts