Cinélatino 2019 / Monos d’Alejandro Landes : critique

Publié par Erica Farges le 29 mars 2019

Synopsis : Dans ce qui ressemble à un camp de vacances isolé au sommet des montagnes colombiennes, des adolescents, tous armés, sont en réalité chargés de veiller à ce que Doctora, une otage américaine, reste en vie. Mais quand ils tuent accidentellement la vache prêtée par les paysans du coin, et que l’armée régulière se rapproche, l’heure n’est plus au jeu mais à la fuite dans la jungle…

♥♥♥♥

 

Monos - affiche

Monos – affiche

Présenté en compétition long-métrage fiction des 31es Rencontres du Festival Cinélatino après avoir remporté le Prix Spécial du Jury au dernier Festival de Sundance, Monos explore la fin éventuelle du conflit intérieur colombien, qui dure depuis soixante ans, par le biais d’un film de guerre mettant en scène une unité d’enfants-soldats appartenant à « L’Organisation ». Alejandro Landes coécrit avec Alexis Dos Santos, réalisateur et scénariste de Glue, un récit visant à présenter l’adolescence, période de la vie caractérisée par les changements brutaux auxquels s’ajoute la révolte, comme métaphore de l’affrontement, de l’incertitude et de la violence. Ici, les jeunes personnages affrontent des forces qui les dépassent afin de survivre. Allégorie politique sur la situation actuelle de la Colombie à travers la fiction, il n’y a pourtant aucun indice sur l’époque précise. Véritable personnage, le décor, élaboré par Daniela Schneider (La Région sauvage, Los Hongos, Porfirio), joue un rôle à part entière. Dès la séquence d’ouverture, on découvre des paysages montagneux, isolés et intemporels des Andes colombiennes, enfermant les adolescents avec l’otage qu’ils doivent surveiller (Julianne Nicholson) dans un huis clos. Les espaces extérieurs sont souvent recouverts par la brume, à laquelle succède la dimension claustrophobique de la jungle, marquant ainsi l’oppression qu’ils exercent malgré leur immensité.  Le nom du commando qui titre le long-métrage porte en lui plusieurs idées : à la fois référence aux singes, animaux sauvages peuplant les forêts tropicales, presque aussi intelligents que l’être humain, monos signifie seul en grec, renvoyant à un chacun pour soi avec une lutte pour sa survie personnelle en dépit de la cohésion du groupe. Œuvre cinématographique qui part d’une esthétique brute pour entraîner les spectateurs dans un onirisme qui vire au cauchemar virulent, l’effervescence adolescente s’y mêle aux hostilités armées. Monos est un survival movie aux allures fantasmagoriques entre un Sa Majesté des mouches et Apocalypse Now sur fond de guérilla.

 

 

 

  • MONOS
  • Sortie salles : 4 mars 2020
  • Réalisation : Alejandro Landes
  • Avec : Julianne Nicholson, Sofía Buenaventura, Julián Giraldo, Karen Quintero, Laura Castrillón, Deibi Rueda, Paul Cubides, Sneider Castro, Moises Arías, Jorge Román
  • Scénario : Alejandro Landes et Alexis Dos Santos
  • Production : Alejandro Landes, Fernando Epstein, Cristina Landes, Santiago Zapata
  • Photographie : Jasper Wolf
  • Photographie sous-marine: Peter Zuccarini
  • Montage : Yorgos Mavropsaridis
  • Décors : Daniela Schneider
  • Costumes : Johanna Buendia et Daniela Schneider
  • Musique : Mica Levi
  • Distribution : Le Pacte
  • Durée : 1h42

 

Commentaires

A la Une

Easy Rider : Une nouvelle version du film culte en préparation

Plus de cinquante ans après sa sortie, Easy Rider de Dennis Hopper avec Peter Fonda et Jack Nicholson pourrait avoir… Lire la suite >>

Copenhagen Cowboy : Un nouveau trailer coloré et énigmatique pour la série de Nicolas Winding Refn

La nouvelle série du réalisateur de Drive, à destination de Netflix, se dévoile un peu plus à travers une envoûtante… Lire la suite >>

Élémentaire : une première bande-annonce pour le prochain Pixar

La bande-annonce du prochain film d’animation des studios Disney-Pixar dévoile doucement mais sûrement son univers haut en couleurs.    … Lire la suite >>

Indiana Jones 5 : Le film dévoile ses personnages dans de nouvelles images

Après un premier cliché entre ombre et lumière, le prochain film de la saga Indiana Jones continue de se dévoiler,… Lire la suite >>

Bradley Cooper sera Frank Bullitt pour Steven Spielberg

Bradley Cooper succédera à Steve McQueen dans le rôle culte de Frank Bullitt, devant la caméra de Steven Spielberg.  … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 392 564 3 2 810 290
2 SIMONE - LE VOYAGE DU SIECLE 201 751 7 2 024 616
3 COULEURS DE L'INCENDIE 129 914 3 620 671
4 LE MENU 124 279 1 124 279
5 RESTE UN PEU 113 050 2 265 745
6 LES MIENS 98 004 1 98 004
7 MASCARADE 77 221 5 798 310
8 LES FEMMES DU SQUARE 66 258 2 172 086
9 ARMAGEDDON TIME 60 612 3 309 249
10 NOVEMBRE 58 451 8 2 298 497

Source: CBO Box office

Nos Podcasts