Résumé : Viva Cinecittà! est une évocation vivante du cinéma italien en son Âge d’Or, à travers douze portraits consacrés aux Maîtres qui, en quelques années, hissèrent les films de la Péninsule au sommet du 7e art et l’y maintinrent pendant quelques décennies: De Sica, Rossellini, Fellini, Visconti, Pasolini, Antonioni, Blasetti, Soldati, Cottafavi, Comencini, Rosi, Olmi. Ces noms sont incontournables. Ce sont eux les rois du cinéma italien, les grands registi de Cinecittà.

♥♥♥♥

 

Viva Cinecitta - livre

Viva Cinecitta – livre

Sous la plume de Philippe d’Hugues, critique, historien du cinéma et ancien administrateur de la Cinémathèque française, se décline l’identité de figures incontournables du cinéma italien et du Septième art. L’étude de ces douze réalisateurs se divise en autant de chapitres différents qui reviennent sur l’ensemble de carrières conjointement marquées par un esprit national et une indéniable valeur historique. Ce large tour d’horizon monographique a donc le mérite de retracer tout un pan de l’histoire du cinéma tout en dégageant les grands axes d’œuvres singulières. De 1945 à 1980, de l’après-guerre et des débuts du néoréalisme à la mort annoncée de Cinecittà par la politique télévisuelle de Berlusconi, Philippe d’Hugues envisage les différentes facettes d’un cinéma italien qui est resté pendant près de quarante années la terre du cinéma européen. Pionniers du renouveau cinématographique transalpin (Blasetti, Soldati), représentants du néoréalisme (Rossellini, De Sica), super-auteurs des années 1960 et 1970 (Fellini, Visconti, Antonioni, Pasolini), maestro de la comédie (Comencini), du cinéma de genre (Cottafavi), du film-politique (Rosi), et premier héritier des maîtres de l’après-guerre (Olmi) se répondent selon un curieux jeu d’échos thématiques et stylistiques que développe l’auteur à travers une réflexion synecdochique. La clarté du travail historique et la subjectivité de l’entreprise critique font le prix de cette argumentation qui revient sur quelques idées reçues largement répandues (Cottafavi comme simple réalisateur de péplums, Visconti en aristocrate communiste). À cet engagement répond parfois des parti-pris discutables (l’attachement d’Antonioni à certains films de propagande nazi durant sa période de critique est ici excusé de façon un peu rapide), mais qui ne doivent en rien minimiser l’apport de cet ensemble destiné à la fois au grand public et aux cinéphiles. Au joli cahier iconographie intégré au milieu de l’ouvrage répond la présence d’un index des noms, d’une filmographie en DVD très appréciable, ainsi qu’une bibliographie sélective assez longue mais à l’intérieur de laquelle on notera l’absence de certains incunables (ainsi du Dossier Rosi de Michel Ciment qui reste pourtant la référence française concernant le réalisateur de Salvatore Giuliano).

 

 

 

  • VIVA CINECCITÀ ! LES DOUZE ROIS DU CINÉMA ITALIEN
  • Auteur : Philippe d’Hugues
  • Éditions : Éditions de Fallois
  • Date de parution : 13 mars 2019
  • Format : 250 pages
  • Tarif : 22 € (print) – 16,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Ghostbusters Afterlife dévoile sa nouvelle génération de chasseurs dans un nouveau trailer

Après plusieurs reports, le troisième film de la franchise culte des années 1980 se dévoile dans une nouvelle bande-annonce. Prévu… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Adam Driver et Matt Damon s’affrontent jusqu’à la mort

La bande-annonce de la prochaine réalisation de Ridley Scott, Le Dernier Duel, avec Adam Driver et Matt Damon, a enfin… Lire la suite >>

Rifkin’s Festival : Une bande annonce pour le prochain Woody Allen

À 85 ans, le plus européen des réalisateurs américains continue malgré vents et marées à sortir ses films une fois… Lire la suite >>

No Man of God : Elijah Wood face à Ted Bundy dans la bande annonce

Ted Bundy n’en finit plus d’investir le cinéma. No Man of God, le nouveau film basé sur les enregistrements entre… Lire la suite >>

Mike Flanagan signe une nouvelle série pour Netflix

Le réalisateur de Docteur Sleep va de nouveau s’associer avec Netflix pour une adaptation en série des comics d’horreur Something… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 KAAMELOTT - PREMIER VOLET 1 015 247 1 1 015 247
2 FAST & FURIOUS 9 248 852 2 1 550 441
3 SPACE JAM - NOUVELLE ERE 182 763 1 182 763
4 BLACK WIDOW 129 821 3 1 479 510
5 LES CROODS 2 : UNE NOUVELLE ERE 120 040 3 908 886
6 OLD 105 841 1 105 841
7 DESIGNE COUPABLE 61 155 2 209 601
8 TITANE 57 184 2 145 707
9 AINBO, PRINCESSE D'AMAZONIE 56 993 2 166 315
10 CRUELLA 50 574 5 1 366 861

Source: CBO Box office

Nos Podcasts