Résumé : Les années 1990 et 2000 constituent une période cruciale pour le cinéma italien qui, après avoir traversé une situation très délicate, connaît une certaine renaissance. Durant cette période, de nombreux cinéastes, par le truchement de l’enfance, portent à l’écran le témoignage de problèmes propres à l’Italie. Ces personnages d’enfants bénéficient d’un traitement différent de celui que le néoréalisme leur avait réservé, notamment au plan esthétique. Le travail effectué sur les regards et l’imaginaire de ces enfants, petits et grands, suggère à la fois leur marginalité dans une société berlusconienne qui se soucie peu de leur sort, et leur capacité à mener leur vie, à grandir et, peut-être, à s’assurer des jours meilleurs. C’est l’ensemble de ces figures de l’enfant dans le cinéma italien contemporain qu’analyse cet ouvrage.

♥♥♥♥♥

 

Gosses dItalie

Gosses d’Italie

Les succès publiques et critiques de La vie est belle (Roberto Benigni, 1999), Nos meilleures années (Marco Tullio Giordana, 2003), ou plus récemment encore de L’Homme qui viendra (Giorgio Diritti, 2009) le prouvent : l’enfance reste un motif central dans le paysage contemporain du cinéma transalpin. À partir d’un large corpus de films (prise de vue réelle et animation confondues), Roland Carrée, enseignant-chercheur en cinéma à l’ÉSAV Marrakech et docteur en cinéma de l’Université Rennes 2, propose une analyse poussée de son objet d’étude. Revenant sur les nombreux modèles néoréalistes (Allemagne, année zéro, Les enfants nous regardent, Le voleur de bicyclette, L’Or de Naples, le dernier épisode de Païsa…), l’auteur étudie l’évolution des problématiques entourant les représentations de ces nombreux Gosses d’Italie. L’enfance ou l’âge des possibles. Cette liberté en apparence illimitée transparaît à travers l’imaginaire, les jeux, ou la recherche constante d’un affranchissement des limites. De la question du regard (entre voyeurisme innocent et interrogation face au monde) au motif de l’eau (perçu comme un « vecteur idéal pour catalyser » le mouvement perpétuel dont est porteuse la vie de l’enfant), en passant par des éléments plus indiciels (le cliché photographique, la larme, le dessin) ou des concepts généraux (le rêve, la question de l’apprentissage ou de l’appréhension du réel), l’ouvrage accorde autant d’importance au fond dramatique qu’aux formes des exemples étudiés (un aspect parfaitement secondé par les nombreuses illustrations noir et blanc accompagnant les réflexions de l’auteur). De page en page, l’enfance apparaît tour à tour comme un reflet altéré du monde des adultes (d’où l’importance du procédé de la mise en abyme) et une balise permettant de marquer les limites imposées par celui-ci (ainsi de la présence de sujets tabous comme l’enfant face à la mort). Carrée propose par ailleurs de prolonger son objet d’étude autour des figures de grands enfants, soit des adultes qui ont choisi de ne pas grandir, et qu’incarnent parfaitement les personnages de Nanni Moretti (Journal intime ; Aprile) et de Roberto Benigni (Pinocchio). Du côté des annexes, à la présence pratique de l’index des noms s’ajoute une riche bibliographie qui affirme encore la grande érudition dont profite le présent écrit.

 

 

 

  • GOSSES D’ITALIE. L’ENFANCE DANS LE CINÉMA ITALIEN DES ANNÉES 1990 ET 2000
  • Auteur : Roland Carrée
  • Éditions : EUD – Éditions universitaires de Dijon
  • Collection : Sociétés 
  • Date de parution : 27 septembre 2018
  • Format : 270 pages
  • Tarif : 22 €

Commentaires

A la Une

Steven Spielberg prépare un nouveau film sur les ovnis

Steven Spielberg retrouvera David Koepp, le scénariste de Jurassic Park pour écrire un mystérieux film sur les ovnis.    … Lire la suite >>

Martin Scorsese va réaliser un biopic de Frank Sinatra

Leonardo DiCaprio serait prévu pour incarner le célèbre chanteur, face à Jennifer Lawrence dans le rôle d’Ava Gardner.    … Lire la suite >>

Quentin Tarantino abandonne son projet The Movie Critic

Retournement inattendu pour The Movie Critic, l’ultime long-métrage du réalisateur Quentin Tarantino. Alors que celui-ci travaillait sur le scénario et… Lire la suite >>

Keanu Reeves dans le prochain film de Ruben Östlund ?

Keanu Reeves serait actuellement en discussion pour rejoindre le casting du prochain film de Ruben Östlund.        Le… Lire la suite >>

Cannes 2024 : Le Studio Ghibli sera récompensé d’une Palme d’or d’honneur

Pour la première fois de son histoire, le comité d’organisation du Festival de Cannes va décerner une Palme d’Or d’honneur… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 S.O.S FANTOMES : LA MENACE DE GLACE 308 185 1 308 185
2 KUNG FU PANDA 4 300 396 3 1 460 893
3 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 245 400 2 688 104
4 NOUS, LES LEROY 204 366 1 204 366
5 DUCOBU PASSE AU VERT ! 163 343 2 394 526
6 LA MALEDICTION : L'ORIGINE 104 374 1 104 374
7 DUNE DEUXIEME PARTIE 92 500 7 3 957 190
8 LE MAL N'EXISTE PAS 69 187 1 69 187
9 PAS DE VAGUES 63 322 3 328 687
10 ET PLUS SI AFFINITES 58 491 2 208 240

Source: CBO Box office

Nos Podcasts