Viva de Paddy Breathnach : critique

Publié par CineChronicle le 24 mai 2016

Synopsis : Cuba. Jesus, un jeune homme qui coiffe les perruques d’artistes travestis, rêve de chanter dans leur cabaret. Mais son père, qui sort de prison, a d’autres rêves pour lui…

 

♥♥♥♥

 

Viva - affiche

Viva – affiche

Paddy Breathnach se distingue par une filmographie très éclectique ; l’Irlandais s’est en effet essayé au drame avecAlisa (premier long en 1994), à la comédie avec Coup de Peigne en 2000 et au film d’horreur avec Shrooms en 2006. Mais il s’est surtout fait connaître du grand public au Festival de Cannes en 1997 où Irish Crime, polar noir avec Brendan Gleeson, avait été présenté en avant-première, avant de glaner quatre récompenses internationales. Aujourd’hui, Viva nous emmène à La Havane où habite Jesus, brillamment incarné par le prometteur Hector Medina Valdes. Vivant seul dans l’appartement de son père, le jeune adulte se débrouille tant bien que mal entre ses amis et sa grand-mère. Il est coiffeur de métier et s’occupe des perruques portées dans le cabaret tenu par Mama. Son établissement nocturne propose des spectacles de travestis. Jesus les admire en secret ; il souhaite lui aussi se produire sur scène. Lorsque son père refait surface après de longues années d’incarcération, ses projets se mettent brusquement entre parenthèses. Évidemment, Viva se place dans la lignée d’autres grandes œuvres sur le thème des drag-queens. On pense à l’inoubliable Priscilla, folle du désert, Extravagances, Talons aiguilles ou encore Pédale douce chez nous. Cependant, Paddy Breathnach apporte sa touche personnelle et son point de vue sur le sujet. On retrouve l’humour et le côté décalé propre à cet univers mais aussi un aspect tragique voire sordide. Viva mélange astucieusement les deux tonalités. Si le rêve, les paillettes et le glamour sont bien présents, les protagonistes évoluent dans des décors glauques et flirtent en permanence avec la misère.

.

Viva de Paddy BreathnachViva de Paddy BreathnachViva de Paddy BreathnachViva de Paddy Breathnach

.

Le cinéaste dresse une peinture sociale pertinente à travers les difficultés économiques que vivent les Cubains ; l’entraide et le système D font partie intégrante du quotidien à La Havane. La capitale constitue d’ailleurs un personnage à part entière. De jour comme de nuit, elle entraîne ces héros dans son tourbillon. De magnifiques images de la ville, bercées par une musique latine envoûtante, apportent aussi un réel atout esthétique. Viva doit sa belle réussite à son histoire forte où évoluent des personnages savoureux et attachants. Leurs dialogues percutants ne nous épargnent rien ; on se parle franchement et crûment. Les répliques naviguent ainsi entre drôlerie et profondeur. Paddy Breathnach dépeint également une relation tendue et forte entre Jesus et Angel, son père. Le scénario est habile, jouant sur les oppositions et les contrastes, notamment entre un père et son fils, entre l’univers idéal de la nuit et les difficultés du jour, entre les touristes et les habitants. Malgré quelques clichés et petites baisses de rythme, Viva arrive sans mal à emporter le spectateur grâce notamment à une intrigue riche et des comédiens convaincants. Le double voyage, à la fois à Cuba et dans le monde des travestis, garantit un dépaysement grisant.

.

Christophe Binet

.

.

.

  • VIVA réalisé par Paddy Breathnach en salles le 6 juillet 2016.
  • Avec : Hector Medina Valdès, Jorge Perugorria, Luis Alberto Garcia, Luis Manuel Alvarez, Renata Maikel Machin Blanco…
  • Scénario : Mark O’Halloran
  • Production : Cathleen Dore, Robert Walpole, Rebecca O’Flanagan
  • Photographie : Cathal Watters
  • Montage : Stephen O’Connell
  • Décors : Paki Smith
  • Costumes : Sofia Marques
  • Musique : Stephen Rennicks
  • Distribution : ARP Sélection
  • Durée : 1h40

.

Commentaires

A la Une

Micheline Presle, star du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Les 4 Fantastiques : le casting dévoilé et une date de sortie annoncée

Pedro Pascal, Vanessa Kirby, Joseph Quinn et Ebon Moss-Bachrach composeront la nouvelle équipe de super-héros de ce nouvel opus des 4 Fantastiques dans le MCU. 

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts