Viva de Paddy Breathnach : critique

Publié par CineChronicle le 24 mai 2016

Synopsis : Cuba. Jesus, un jeune homme qui coiffe les perruques d’artistes travestis, rêve de chanter dans leur cabaret. Mais son père, qui sort de prison, a d’autres rêves pour lui…

 

♥♥♥♥

 

Viva - affiche

Viva – affiche

Paddy Breathnach se distingue par une filmographie très éclectique ; l’Irlandais s’est en effet essayé au drame avecAlisa (premier long en 1994), à la comédie avec Coup de Peigne en 2000 et au film d’horreur avec Shrooms en 2006. Mais il s’est surtout fait connaître du grand public au Festival de Cannes en 1997 où Irish Crime, polar noir avec Brendan Gleeson, avait été présenté en avant-première, avant de glaner quatre récompenses internationales. Aujourd’hui, Viva nous emmène à La Havane où habite Jesus, brillamment incarné par le prometteur Hector Medina Valdes. Vivant seul dans l’appartement de son père, le jeune adulte se débrouille tant bien que mal entre ses amis et sa grand-mère. Il est coiffeur de métier et s’occupe des perruques portées dans le cabaret tenu par Mama. Son établissement nocturne propose des spectacles de travestis. Jesus les admire en secret ; il souhaite lui aussi se produire sur scène. Lorsque son père refait surface après de longues années d’incarcération, ses projets se mettent brusquement entre parenthèses. Évidemment, Viva se place dans la lignée d’autres grandes œuvres sur le thème des drag-queens. On pense à l’inoubliable Priscilla, folle du désert, Extravagances, Talons aiguilles ou encore Pédale douce chez nous. Cependant, Paddy Breathnach apporte sa touche personnelle et son point de vue sur le sujet. On retrouve l’humour et le côté décalé propre à cet univers mais aussi un aspect tragique voire sordide. Viva mélange astucieusement les deux tonalités. Si le rêve, les paillettes et le glamour sont bien présents, les protagonistes évoluent dans des décors glauques et flirtent en permanence avec la misère.

.

Viva de Paddy BreathnachViva de Paddy BreathnachViva de Paddy BreathnachViva de Paddy Breathnach

.

Le cinéaste dresse une peinture sociale pertinente à travers les difficultés économiques que vivent les Cubains ; l’entraide et le système D font partie intégrante du quotidien à La Havane. La capitale constitue d’ailleurs un personnage à part entière. De jour comme de nuit, elle entraîne ces héros dans son tourbillon. De magnifiques images de la ville, bercées par une musique latine envoûtante, apportent aussi un réel atout esthétique. Viva doit sa belle réussite à son histoire forte où évoluent des personnages savoureux et attachants. Leurs dialogues percutants ne nous épargnent rien ; on se parle franchement et crûment. Les répliques naviguent ainsi entre drôlerie et profondeur. Paddy Breathnach dépeint également une relation tendue et forte entre Jesus et Angel, son père. Le scénario est habile, jouant sur les oppositions et les contrastes, notamment entre un père et son fils, entre l’univers idéal de la nuit et les difficultés du jour, entre les touristes et les habitants. Malgré quelques clichés et petites baisses de rythme, Viva arrive sans mal à emporter le spectateur grâce notamment à une intrigue riche et des comédiens convaincants. Le double voyage, à la fois à Cuba et dans le monde des travestis, garantit un dépaysement grisant.

.

Christophe Binet

.

.

.

  • VIVA réalisé par Paddy Breathnach en salles le 6 juillet 2016.
  • Avec : Hector Medina Valdès, Jorge Perugorria, Luis Alberto Garcia, Luis Manuel Alvarez, Renata Maikel Machin Blanco…
  • Scénario : Mark O’Halloran
  • Production : Cathleen Dore, Robert Walpole, Rebecca O’Flanagan
  • Photographie : Cathal Watters
  • Montage : Stephen O’Connell
  • Décors : Paki Smith
  • Costumes : Sofia Marques
  • Musique : Stephen Rennicks
  • Distribution : ARP Sélection
  • Durée : 1h40

.

Commentaires

A la Une

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Road House : Jake Gyllenhaal officiellement dans le remake pour Amazon

Pressenti en novembre dernier, Jake Gyllenhaal sera bel et bien dans le remake du film culte des années 80, réalisé… Lire la suite >>

Max Headroom : La série des années 80 fait son retour avec Elijah Wood et Matt Frewer

La série dystopique Max Headroom est actuellement en plein remaniement par la société de production d’Elijah Wood avec le cocréateur… Lire la suite >>

Mort de la star de Star Trek, Nichelle Nichols

L’actrice américaine, admirée par Martin Luther King pour son rôle du lieutenant Nyota Uhura dans Star Trek, nous a quittés… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts