Shazam ! de David F. Sandberg : critique

Publié par Erica Farges le 3 avril 2019

Synopsis : On a tous un super-héros qui sommeille au fond de soi… il faut juste un peu de magie pour le réveiller. Pour Billy Batson, gamin débrouillard de 14 ans placé dans une famille d’accueil, il suffit de crier « Shazam ! » pour se transformer en super-héros. Ado dans un corps d’adulte sculpté à la perfection, Shazam s’éclate avec ses tout nouveaux superpouvoirs. Est-il capable de voler ? De voir à travers n’importe quel type de matière ? De faire jaillir la foudre de ses mains ? Et de sauter son examen de sciences sociales ? Shazam repousse les limites de ses facultés avec l’insouciance d’un enfant. Mais il lui faudra maîtriser rapidement ses pouvoirs pour combattre les forces des ténèbres du Dr Thaddeus Sivana…

♥♥♥♥♥

 

Shazam - affiche

Shazam – affiche

Comédie familiale et rafraîchissante contrastant avec les autres productions généralement bien plus sombres de l’univers cinématographique DC, Shazam ! contient de nombreuses références aux comics, à la pop culture, à la mythologie, ainsi qu’à des classiques du cinéma. Le long-métrage dédié au super-héros qui s’appelait, jusqu’en 2011, Captain Marvel, avant d’être rebaptisé Shazam pour des raisons commerciales, se démarque de ses prédécesseurs en reprenant les codes du genre tout en y insufflant une bonne dose d’humour juvénile. Nommé d’après l’acronyme des dieux auquel il doit ses superpouvoirs (Salomon, Hercule, Atlas, Zeus, Achille, Mecure), il a surtout été très inspiré de Superman lors de sa création. S’il n’est pas nécessaire d’avoir vu les autres films DC pour comprendre l’intrigue, on part du postulat que l’on est dans un monde où tous les super-héros de la franchise existent. En effet, les semblables de Captain Thunder sont souvent cités et le Kryptonien né Kal-El qui adopte l’identité de Clark Kent dans la vie de tous les jours, fait même une apparition assez hilarante dans la séquence post-générique. Bien que cette nouveauté de l’écurie DC mise incontestablement sur un versant comique, c’est le cinéaste David F. Sandberg (Dans le noir, Annabelle 2 : La Création du mal), venant de l’horreur, qui a été choisi pour la réalisation. L’équipe technique, dont plusieurs membres ont travaillé sur les deux longs-métrages précédents du réalisateur, excelle dans la construction d’un univers propre à ce super-héros avec une âme, et une forme humaine, d’enfant.

 

Shazam

Zachary Levi et Mark Strong – Shazam !

 

Shazam ! tient sa promesse d’amuser les spectateurs, mais il présente néanmoins quelques failles notables. Notamment, un scénario de Henry Gayden (Echo) qui s’éparpille beaucoup en essayant de suivre trop d’histoires différentes, s’articulant parfois maladroitement entre elles pendant le déroulement de l’intrigue. Malgré de nombreux gags, l’humour devient par moments un peu trop forcé et son ton potache, qui fonctionne bien la plupart du temps, finit par devenir lassant. En dépit de ces quelques défauts, le nouvel opus DC est un divertissement plutôt réussi et osé, présentant des personnages attachants, superbement interprétés. On retrouve au casting des acteurs chevronnés comme Mark Strong, Djimon Hounson et Adam Brody, qui ne fait qu’une apparition assez brève. Mais aussi des comédiens quasi inconnus pour incarner le double visage du personnage principal. Ainsi, Billy Batson et son alter ego super-héroïque marquent les premiers grands rôles au cinéma d’Asher Angel et de Zachary Levi, lequel a cependant déjà acquis une certaine notoriété dans certaines séries (Chuck, Heroes Reborn, Mme Maisel, femme fabuleuse). On a pu également le voir chez Marvel en tant que personnage secondaire dans les deux derniers volets de Thor.

 

À l’arrivée, Shazam ! parvient à revisiter le fantasme enfantin de posséder des super-pouvoirs, en plus d’acquérir une certaine puissance grâce une transformation en adulte, dans un film de super-héros fun qui réactualise les comics old school.

 

 

 

  • SHAZAM !
  • Sortie salles : 3 avril 2019
  • Réalisation : David F. Sandberg
  • Avec : Zachary Levi, Asher Angel, Mark Strong, Djimon Hounsou, Jack Dylan Grazer, Grace Fulton, Ian Chen, Faithe Herman, Jovan Armand, Cooper Andrews, Marta Milans, Meagan Good, D.J. Cotrona, Adam Brody, Ross Butler, Michelle Borth
  • Scénario : Henry Gayden
  • Production : Peter Safran, Jeffrey Chernov, Dwayne Johnson, Dany Garcia, Hiram Garcia, Christopher Godsick
  • Photographie : Maxime Alexandre
  • Montage : Michel Aller
  • Décors : Jennifer Spence et Shane Vieau
  • Costumes : Leah Butler
  • Musique : Benjamin Wallfisch
  • Distribution : Warner Bros. France
  • Durée : 2h12

 

Commentaires

A la Une

West Side Story : première image du remake de Steven Spielberg

Le remake de West Side Story a révélé son premier visuel. Steven Spielberg produit et met actuellement en scène l’adaptation… Lire la suite >>

Le cinéaste et metteur en scène italien Franco Zeffirelli s’est éteint à l’âge de 96 ans

Réalisateur, metteur en scène de nombreux opéras filmés et héritier de Visconti, Franco Zeffirelli est décédé samedi à Rome à… Lire la suite >>

Un premier trailer pour Doctor Sleep, suite de Shining avec Ewan McGregor

Le premier trailer de la suite de Shining, avec Ewan McGregor dans le rôle de Danny devenu adulte, a été… Lire la suite >>

Le spin-off de The Big Lebowski centré sur Jesus Quintana se précise

John Turturro travaille toujours sur Going Places, le spin-off de The Big Lebowski, basé sur son personnage de Jesus Quintana…. Lire la suite >>

Steven Spielberg en projet sur une série d’horreur pour la plateforme Quibi

Steven Spielberg écrira une série d’horreur exclusivement conçue pour la future plateforme de vidéo à la demande sur mobile, Quibi…. Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MEN IN BLACK : INTERNATIONAL 336 892 1 336 892
2 X-MEN : DARK PHOENIX 268 514 2 958 394
3 PARASITE 231 685 2 608 527
4 ALADDIN 215 002 4 1 840 791
5 ROXANE 138 925 1 138 925
6 ROCKETMAN 99 810 3 584 301
7 GRETA 77 019 1 77 019
8 MA 75 340 2 236 238
9 GODZILLA II - ROI DES MONSTRES 71 335 3 594 768
10 VENISE N'EST PAS EN ITALIE 71 118 3 441 163

Source: CBO Box office

Nos Podcasts