Simetierre de Kevin Kölsch et Dennis Widmyer : critique

Publié par Erica Farges le 10 avril 2019

Synopsis : Le docteur Louis Creed, sa femme Rachel et leurs deux jeunes enfants quittent Boston pour s’installer dans une région rurale du Maine. Près de sa maison, le docteur découvre un mystérieux cimetière caché au fond des bois. Peu après, une tragédie s’abat sur lui. Creed sollicite alors l’aide d’un étrange voisin, Jud Crandall. Sans le savoir, il vient de déclencher une série d’événements tragiques qui vont donner naissance à de redoutables forces maléfiques.

♥♥♥♥♥

 

Simetierre - affiche

Simetierre – affiche

Kevin Kölsch et Dennis Widmyer proposent une nouvelle version pour le grand écran du roman éponyme de Stephen King, déjà adapté en 1989 par Mary Lambert. Ce n’est pas vraiment un remake du film sorti il y a trente ans, le duo de cinéastes part plutôt d’une interprétation différente de l’œuvre littéraire. Simetierre (Pet Sematary en anglais) fait référence au panneau à l’entrée du cimetière pour animaux, mal orthographié par les enfants de la région. En plus du titre et du lieu, les réalisateurs maintiennent la situation initiale de la famille Creed. Si Kölsch et Widmyer ont tenté de conserver l’essence du livre, les scénaristes Jeff Buhler et Matthew Greenberg (Le Septième Fils, Chambre 1408, Le Règne du feu) font le choix d’effectuer des changements importants par rapport à l’intrigue originale pour surprendre les fans de l’écrivain, en plus de creuser certains personnages. Pourtant, le scénario peine à trouver un juste équilibre et, bien que Simetierre soit considéré comme l’un des romans les plus sombres de King, cette nouvelle version destinée au cinéma laisse quasiment indifférent, au lieu de troubler le public. Les incohérences s’enchaînent à l’écran, accompagnées d’un suspense inefficace, voire inexistant, qui repose trop souvent sur la libre interprétation de l’histoire originelle. Également pénalisée par une promotion dévoilant quasiment tous ses twists potentiels, cette adaptation passe à côté de l’une des caractéristiques principales des romans du roi de l’épouvante : l’exploration psychologique des personnages et des mythes locaux, combinée à un détournement de l’imaginaire collectif, afin d’installer une ambiance horrifique. À l’instar des autres transpositions ces dernières années, Simetierre ne parvient pas à égaler le trouble macabre provoqué par le livre. En dépit de ce parti pris trop lisse et d’une mise en scène fade, le casting tire cependant son épingle du jeu grâce à Jason Clarke, Amy Seimetz, John Lithgow et Jeté Laurence. Mais ils ne parviennent pas à sauver le script assez sommaire et l’esthétique quelconque d’un univers susceptible d’immerger le public dans ce cauchemar éveillé, se déroulant dans une contrée du Maine. Le lieu de l’action, qui devrait constituer un personnage à part entière, n’est pas montré avec plus d’interactivité et ne sert pas à donner un aspect visuel singulier au récit. À l’arrivée, Simetierre ne prend aucun risque, se contentant de réutiliser des codes archi vus et revus du genre dans lequel il s’inscrit. Cette nouvelle adaptation visant à réactualiser l’œuvre du maître de la littérature d’horreur est décevante, surtout qu’elle laisse entrapercevoir l’immense potentiel de son sujet.

 

 

 

  • SIMETIERRE (Pet Sematary)
  • Sortie salles : 10 avril 2019
  • Réalisation : Kevin Kölsch et Dennis Widmyer
  • Avec : Jason Clarke, Amy Seimetz, John Lithgow, Jeté Laurence, Alyssa Brooke Levine, Obssa Ahmed, Franck Schorpion, Linda E. Smith, Sonia Maria Chirila, Suzi Stingl, Hugo Lavoie, Lucas Lavoie
  • Scénario : Jeff Buhler et Matthew Greenberg
  • Production : Lorenzo Di Bonaventura, Mark Vahradian, Steven Schneider
  • Photographie : Laurie Rose
  • Montage : Sarah Broshar
  • Décors : Ann Smart
  • Costumes : Simonetta Mariano
  • Musique : Christopher Young
  • Distribution : Paramount Pictures France
  • Durée : 1h41

 

Commentaires

A la Une

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts