It Must Be Heaven d’Elia Suleiman: critique

Publié par Erica Farges le 26 mai 2019

Synopsis : ES fuit la Palestine à la recherche d’une nouvelle terre d’accueil, avant de réaliser que son pays d’origine le suit toujours comme une ombre. La promesse d’une vie nouvelle se transforme vite en comédie de l’absurde. Aussi loin qu’il voyage, de Paris à New York, quelque chose lui rappelle sa patrie. Un conte burlesque explorant l’identité, la nationalité et l’appartenance, dans lequel Elia Suleiman pose une question fondamentale : où peut-on se sentir  » chez soi  » ?

♥♥♥♥

 

It Must Be Heaven - affiche

It Must Be Heaven – affiche

Pour la septième année consécutive, les films de Cannes s’invitent dans cinq cinémas Pathé et Gaumont à Toulouse, Rennes, Nantes, Lyon et Paris. L’occasion de se pencher sur certains films de la sélection. Elia Suleiman fait un retour grandiose au cinéma et sur la Croisette, exactement dix ans après Le Temps qu’il reste, avec son nouveau long-métrage, primé par la mention spéciale du Jury, du 72e Festival de Cannes. Le réalisateur palestinien, introduit à Cannes par la comédie Intervention divine en 2002, réendosse ici le rôle du personnage principal. Quasiment muet, comme le sont habituellement ses films, avec un humour qui rappelle celui de l’époque du cinéma non-parlant, il instaure une narration par le biais du regard porté sur trois villes éparpillées à travers le Monde. Comédie satirique qui reprend des thématiques qui sont chères au cinéaste omniprésent dans cette œuvre, à savoir l’identification d’un individu à un pays et son appartenance à un endroit précis, elle fonctionne par un assemblage de sketches se déroulant dans des lieux chargés de symboles culturels. Au cours de cette expédition à l’international, ES semble s’amuser des clichés que son pays évoque à ceux qui n’en sont pas originaires. Toujours dans un élan d’absurdité burlesque, Suleiman reprend les spécificités associées à chacun des espaces qu’il traverse en les appliquant à des situations quotidiennes pour montrer l’anonymat et l’uniformisation découlant principalement d’une répression policière trop importante. Il souligne de cette manière la violence sourde émanant de ceux qui sont censés protéger la population. Que l’on soit en Palestine, à Paris ou à New York, l’inhibition exercée par les forces de l’ordre et la mondialisation y est tellement inquisitoriale qu’elle en efface l’âme de ces lieux au point de les transformer en non-lieux interchangeables, simples sites de passage où il est impossible de s’établir, à l’image des portiques de détection dans les aéroports que l’on peut voir vers la fin lors d’une séquence hilarante. Récit de prime abord cosmopolite et très personnel, It Must Be Heaven se révèle finalement un périple narquois débouchant sur un état des lieux de notre planète, contenant ainsi un message à portée universelle.

 

 

 

  • IT MUST BE HEAVEN
  • Sortie salles : Prochainement
  • Réalisation : Elia Suleiman
  • Avec : Elia Suleiman, Tarik Kopti, Kareem Ghneim, George Khleifi, Ali Suliman, Fares Muqabaa, Yasmine Haj, Nael Kanj, Asmaa Azai, Vincent Maraval, Gael Garcia Bernal
  • Scénario : Elia Suleiman
  • Production : Elia Suleiman, Edouard Weil, Laurine Pelassy, Thanassis Karathanos, Martin Hampel, Serge Noël, Zeynep Ozbatur Atakan
  • Photographie : Sofian El Fani
  • Montage : Véronique Lange
  • Décors : Caroline Adler
  • Costumes : Alexia Crisp-Jones et Éric Poirier
  • Musique : Steve Bouyer et Pascal Mayer
  • Distribution : Le Pacte
  • Durée : 1h37

 

Commentaires

A la Une

Le Magicien d’Oz célèbre 80 ans de magie 

Ce 15 août 2019 marque le 80ème anniversaire de la première hollywoodienne du Magicien d’Oz au Grauman’s Chinese Theatre. Retour… Lire la suite >>

Première bande-annonce de Little Women de Greta Gerwig

Voici les premières images de l’adaptation par Greta Gerwig du roman de Louisa May Alcott Les quatre filles du Docteur… Lire la suite >>

Trailer de Dolemite is my name avec Eddie Murphy et Wesley Snipes

Cette première bande annonce prometteuse de Dolemite is my name ressuscite la Blaxploitation, avec l’une des icônes du genre, Rudy… Lire la suite >>

Trailer de Honey Boy avec Shia LaBeouf dans la peau de son propre père

Amazon Studios a livré les premières images de Honey Boy, tiré d’un scénario écrit par Shia LaBeouf et dans lequel il… Lire la suite >>

Guillermo Del Toro prévoit une pléiade de stars pour Nightmare Alley

Le casting du prochain film de Guillermo Del Toro, Nightmare Alley, pourrait faire sensation, avec Bradley Cooper, Toni Collette, Cate… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 FAST & FURIOUS : HOBBS & SHAW 1 131 141 1 1 131 141
2 LE ROI LION 979 701 4 7 932 664
3 COMME DES BETES 2 551 753 2 1 262 634
4 C'EST QUOI CETTE MAMIE ?! 425 378 1 425 378
5 PLAYMOBIL, LE FILM 176 947 1 176 947
6 TOY STORY 4 157 651 7 4 170 035
7 SPIDER-MAN : FAR FROM HOME 139 759 6 3 044 380
8 CRAWL 73 407 3 422 889
9 PARASITE 67 101 10 1 473 889
10 ANNABELLE - LA MAISON DU MAL 62 996 5 887 075

Source: CBO Box office

Nos Podcasts