Le Jeune Ahmed de Luc et Jean-Pierre Dardenne : critique

Publié par Erica Farges le 23 mai 2019

Synopsis : En Belgique, aujourd’hui, le destin du Jeune Ahmed, 13 ans, pris entre les idéaux de pureté de son imam et les appels de la vie.

♥♥♥♥♥

 

Le Jeune Ahmed - affiche

Le Jeune Ahmed – affiche

Récompensés à deux reprises par la Palme d’Or avec Rosetta (1999) et L’Enfant (2005), les frères Dardenne sont en course pour être les premiers cinéastes de l’histoire du Festival de Cannes à remporter trois fois ce prix. Le duo belge, qui met souvent en scène des personnages juvéniles se retrouvant malgré eux dans des situations périlleuses, porte cette fois à l’écran un sujet brûlant d’actualité ayant déjà inspiré plusieurs réalisateurs francophones ces dernières années. Centré sur un pré-adolescent, les deux frères abordent la radicalisation islamique avec le réalisme impartial caractéristique de leur réalisation. Dotée d’une subtilité parfaitement maîtrisée, la caméra, à la fois proche et discrète, suit Ahmed (Idir Ben Addi) sans jamais porter de jugement sur ce qu’il traverse. Buvant les paroles de l’Imam du quartier, il se laisse convaincre que sa professeure (Myriem Akheddiou) est une traîtresse qui doit être éliminée car elle sort avec un juif et décide de passer à l’acte afin de purifier le monde. Sans glorifier ou condamner, les Dardenne font d’ailleurs le choix de ne pas montrer l’étape de l’arrestation et du procès passant directement à la détention en centre fermé pour mineurs. Les spectateurs peuvent à peine entrevoir un jeune garçon en recherche de nouveaux repères qui s’engouffre avec naïveté dans une interprétation littérale de la foi religieuse. Ici, l’adhésion à cette radicalité se fait dans l’arrière-boutique d’un petit commerce, loin des camps d’entraînement djihadistes ou des lieux de culte, pour aboutir à la tentative d’assassinat d’un proche et non à un attentat tuant plusieurs personnes au hasard.

 

Le Jeune Ahmed

Le Jeune Ahmed

 

La pratique radicale d’une religion n’est pas généralisée à une communauté entière. Ahmed y est montré comme un cas particulier parmi ses proches. Pourtant, cette finesse d’écriture que l’on constate de prime abord finit parfois par s’estomper. Certains constats paraissent trop brefs ou trop forcés avec des moments-clés qui semblent manquer. L’approche habituelle des frères, visant à saisir un personnage à un instant précis, sans se préoccuper de ce qu’il a vécu pour en arriver là, fonctionne cette fois moins bien. Le récit aurait pu se pencher davantage sur l’évolution d’Ahmed au lieu de nous présenter directement un garçon dont la mère (Claire Bodson) est préoccupée en constatant que son fils, qu’elle voyait encore un mois auparavant passer son temps à jouer à la console, a enlevé tous les posters de sa chambre et se tourne vers le fanatisme religieux.

 

Malgré ce scénario inégal, Le Jeune Ahmed pousse à l’interrogation, en grande partie grâce à sa mise en scène sobre qui s’affranchit de toute amalgame ou exagération, montrant l’impact de la radicalisation du jeune protagoniste uniquement sur son entourage. Troublante et brute, la nouvelle réalisation des frères Dardenne renoue avec la simplicité de leurs premiers longs-métrages, révélant âprement l’impuissance de l’entourage et des institutions à déradicaliser les jeunes, enfermés dans des croyances inflexibles.

 

 

   

  • LE JEUNE AHMED
  • Sortie salles : 22 mai 2019
  • Réalisation : Luc Dardenne et Jean-Pierre Dardenne
  • Avec : Idir Ben Addi, Olivier Bonnaud, Myriem Akheddiou, Victoria Bluck, Claire Bodson, Othmane Moumen
  • Scénario : Luc Dardenne et Jean-Pierre Dardenne
  • Production : Luc Dardenne, Jean-Pierre Dardenne, Denis Freyd
  • Photographie : Benoît Dervaux
  • Montage : Marie-Hélène Dozo et Tristan Meunier
  • Décors : Igor Gabriel
  • Costumes : Maïra Ramedhan-Levi
  • Distribution : Diaphana
  • Durée : 1h24

 

Commentaires

A la Une

Mission Impossible 7 dévoile sa première bande-annonce

Actuellement à Cannes pour l’avant-première française de Top Gun : Maverick, Tom Cruise continue de faire parler de lui avec… Lire la suite >>

Colin Cantwell, maquettiste sur Star Wars, est décédé

Le maquettiste Colin Cantwell, à l’origine de nombreux designs des vaisseaux les plus populaires de Star Wars, s’est éteint le… Lire la suite >>

The Entertainment System is down : Woody Harrelson retrouve le réalisateur Ruben Östlund

Actuellement à Cannes pour le film Sans filtre de Ruben Östlund, Woody Harrelson annonce sa nouvelle collaboration avec le cinéaste… Lire la suite >>

Trois mille ans à t’attendre dévoile une première bande-annonce étourdissante

En parallèle de sa diffusion au Festival de Cannes ce vendredi 20 mai, le prochain film de George Miller se… Lire la suite >>

Vangelis, le compositeur de Blade Runner et Chariots de feu, s’est éteint

Décédé le 17 mai 2022, le compositeur grec, pionnier de la musique électronique et largement connu pour ses musiques de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 DOCTOR STRANGE IN THE MULTIVERSE OF MADNESS 374 405 3 2 427 450
2 COUPEZ ! 100 526 1 100 526
3 THE NORTHMAN 91 797 2 229 473
4 FRERE ET SOEUR 73 784 1 73 784
5 J'ADORE CE QUE VOUS FAITES 72 462 1 72 462
6 LES ANIMAUX FANTASTIQUES 3 : LES SECRETS DE DUMBLEDORE 70 188 6 2 594 858
7 TENOR 60 516 3 255 073
8 QU'EST-CE QU'ON A TOUS FAIT AU BON DIEU ? 53 086 7 2 231 133
9 DOWNTON ABBEY II : UNE NOUVELLE ERE 42 233 4 395 810
10 LES FOLIES FERMIERES 42 137 2 106 423

Source: CBO Box office

Nos Podcasts