Le Jeune Ahmed de Luc et Jean-Pierre Dardenne : critique

Publié par Erica Farges le 23 mai 2019

Synopsis : En Belgique, aujourd’hui, le destin du Jeune Ahmed, 13 ans, pris entre les idéaux de pureté de son imam et les appels de la vie.

♥♥♥♥♥

 

Le Jeune Ahmed - affiche

Le Jeune Ahmed – affiche

Récompensés à deux reprises par la Palme d’Or avec Rosetta (1999) et L’Enfant (2005), les frères Dardenne sont en course pour être les premiers cinéastes de l’histoire du Festival de Cannes à remporter trois fois ce prix. Le duo belge, qui met souvent en scène des personnages juvéniles se retrouvant malgré eux dans des situations périlleuses, porte cette fois à l’écran un sujet brûlant d’actualité ayant déjà inspiré plusieurs réalisateurs francophones ces dernières années. Centré sur un pré-adolescent, les deux frères abordent la radicalisation islamique avec le réalisme impartial caractéristique de leur réalisation. Dotée d’une subtilité parfaitement maîtrisée, la caméra, à la fois proche et discrète, suit Ahmed (Idir Ben Addi) sans jamais porter de jugement sur ce qu’il traverse. Buvant les paroles de l’Imam du quartier, il se laisse convaincre que sa professeure (Myriem Akheddiou) est une traîtresse qui doit être éliminée car elle sort avec un juif et décide de passer à l’acte afin de purifier le monde. Sans glorifier ou condamner, les Dardenne font d’ailleurs le choix de ne pas montrer l’étape de l’arrestation et du procès passant directement à la détention en centre fermé pour mineurs. Les spectateurs peuvent à peine entrevoir un jeune garçon en recherche de nouveaux repères qui s’engouffre avec naïveté dans une interprétation littérale de la foi religieuse. Ici, l’adhésion à cette radicalité se fait dans l’arrière-boutique d’un petit commerce, loin des camps d’entraînement djihadistes ou des lieux de culte, pour aboutir à la tentative d’assassinat d’un proche et non à un attentat tuant plusieurs personnes au hasard.

 

Le Jeune Ahmed

Le Jeune Ahmed

 

La pratique radicale d’une religion n’est pas généralisée à une communauté entière. Ahmed y est montré comme un cas particulier parmi ses proches. Pourtant, cette finesse d’écriture que l’on constate de prime abord finit parfois par s’estomper. Certains constats paraissent trop brefs ou trop forcés avec des moments-clés qui semblent manquer. L’approche habituelle des frères, visant à saisir un personnage à un instant précis, sans se préoccuper de ce qu’il a vécu pour en arriver là, fonctionne cette fois moins bien. Le récit aurait pu se pencher davantage sur l’évolution d’Ahmed au lieu de nous présenter directement un garçon dont la mère (Claire Bodson) est préoccupée en constatant que son fils, qu’elle voyait encore un mois auparavant passer son temps à jouer à la console, a enlevé tous les posters de sa chambre et se tourne vers le fanatisme religieux.

 

Malgré ce scénario inégal, Le Jeune Ahmed pousse à l’interrogation, en grande partie grâce à sa mise en scène sobre qui s’affranchit de toute amalgame ou exagération, montrant l’impact de la radicalisation du jeune protagoniste uniquement sur son entourage. Troublante et brute, la nouvelle réalisation des frères Dardenne renoue avec la simplicité de leurs premiers longs-métrages, révélant âprement l’impuissance de l’entourage et des institutions à déradicaliser les jeunes, enfermés dans des croyances inflexibles.

 

 

   

  • LE JEUNE AHMED
  • Sortie salles : 22 mai 2019
  • Réalisation : Luc Dardenne et Jean-Pierre Dardenne
  • Avec : Idir Ben Addi, Olivier Bonnaud, Myriem Akheddiou, Victoria Bluck, Claire Bodson, Othmane Moumen
  • Scénario : Luc Dardenne et Jean-Pierre Dardenne
  • Production : Luc Dardenne, Jean-Pierre Dardenne, Denis Freyd
  • Photographie : Benoît Dervaux
  • Montage : Marie-Hélène Dozo et Tristan Meunier
  • Décors : Igor Gabriel
  • Costumes : Maïra Ramedhan-Levi
  • Distribution : Diaphana
  • Durée : 1h24

 

Commentaires

A la Une

Joker – Folie à deux : un nouveau trailer déjanté

La nouvelle bande-annonce du Joker : Folie à deux a déjà dépassé les millions de vues en moins de 24… Lire la suite >>

Michael Mann lance un site dédié au processus de création de tous ses films

The Michael Mann Archives a été lancé le 16 juillet dernier, et le premier film accessible aux abonnés est aussi… Lire la suite >>

Spermageddon : un film d’animation norvégien prometteur

Originals Factory a acquis les droits de distribution en France de cette comédie musicale animée autour du sexe, qui sera… Lire la suite >>

The Substance : le film de body horror avec Demi Moore se dévoile dans un teaser intriguant

Le nouveau film de Coralie Fargeat verra s’affronter Demi Moore et Margaret Qualley autour de cette fameuse substance.    … Lire la suite >>

Gladiator II : une bande-annonce épique et intense pour la suite de l’épopée historique

Ridley Scott nous replonge dans l’arène du Colisée de Rome, avec Paul Mescal pour marcher dans les pas de son… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOI, MOCHE ET MECHANT 4 1 400 169 1 1 400 169
2 LE COMTE DE MONTE-CRISTO 1 076 425 3 3 539 650
3 VICE-VERSA 2 860 850 4 6 296 623
4 UN P'TIT TRUC EN PLUS 310 660 11 8 388 607
5 SANS UN BRUIT : JOUR 1 104 468 3 740 382
6 HORIZON : UNE SAGA AMERICAINE, CHAPITRE 1 71 398 2 193 015
7 LONGLEGS 69 851 1 69 851
8 TO THE MOON 60 663 1 60 663
9 BAD BOYS : RIDE OR DIE 53 569 6 1 175 179
10 ELYAS 45 371 2 147 466

Source: CBO Box office

Nos Podcasts