Résumé : En 1960, avec Psycho, Hitchcock crée la surprise totale. Un meurtre effroyable, une star qui quitte l’écran au premier tiers du film, un cinéma voyeur… Derrière le rideau, il y a la volonté de placer le choc au coeur du film. Hitchcock invente le blockbuster, tant du point de vue publicitaire que filmique. Il construit la machine de guerre du cinéma d’aujourd’hui, avec sa façon de travailler les images et le son. Mais cela, il ne le fait pas seul. Derrière le rideau, il y a aussi le génie de Saul Bass, du storyboard au consultant visuel, l’enfant prodige des génériques de film qui s’essaie à la réalisation.

♥♥♥♥

 

Derriere le rideau - livre

Derriere le rideau – livre

Maintes fois citées et analysées, la célèbre « scène de la douche » de Psychose a-t-elle livré tous ses secrets ? Pour Joachim Daniel Dupuis, docteur en philosophie et enseignant en cinéma en classes préparatoires, la réponse ne peut être que partielle. L’auteur nous prouve en effet que loin de se limiter à un fleuron formel et dramaturgique de l’Histoire du cinéma, cette séquence peut et doit encore se soumettre à de nouvelles expertises. Loin de se résoudre à une argumentation faussement définitive, cette étude ouvre son propos à une série d’hypothèses particulièrement stimulantes. S’appuyant sur la collaboration de Hitchcock et du graphiste Saul Bass, Dupuis théorise ce moment à partir d’une analyse scrupuleuse de ses motifs et lignes dynamiques. Car c’est d’abord la rigueur méthodologique de ce travail qui impressionne. Plans de la séquence, dessins du story-board, et lignes du scénario (tous retranscrits dans le corps du texte) constituent les matériaux d’une réflexion dont la portée conceptuelle s’appuie avant tout sur les techniques cinématographiques, visuelles mais aussi sonores, à l’origine de la singularité de la scène étudiée. Si l’auteur emploie cette dernière comme un moyen de réfléchir certaines qualités du style hitchcockien (le rapport entre surprise et suspense, la question du traitement spatial selon un jeu de compression et de décompression), c’est surtout du côté de Saul Bass que la chose devient vraiment intéressante. En adoptant une approche comparative, Dupuis insiste sur l’importance du rôle joué par l’artiste dans la conception graphique de la scène. Le générique de Vertigo ou certains passages de Phase IV (l’unique film réalisé par Bass), dressent ainsi de saisissants parallèles. Ces développements favorisent une relecture du film dans son entièreté. L’auteur perçoit en effet Psychose comme la matrice esthétique et émotionnelle des futurs blockbusters et comme un véritable point de bascule dans l’histoire du cinéma d’horreur. Si l’on ne peut réfuter totalement ces propos, ceux-ci auraient mérité d’être relativisés. Il faut en effet remarquer que Psychose s’inscrit moins dans un rapport de rupture qu’à l’intérieur d’une hybridation propre au contexte de la fin des années 1950 et du début des années 1960 qui a vu le cinéma hollywoodien accueillir de nouvelles formes et de nouveaux procédés narratifs provenant de la télévision et du cinéma d’exploitation. Les annexes proposées répondent quant à elles à la rigueur de l’ensemble. Découpage technique, tableau de correspondances entre dessins du story-board et photogrammes du film, et autres tableaux analytiques assurent encore la clarté d’un travail dont il faut souligner la valeur de la  démonstration.

 

 

 

  • DERRIÈRE LE RIDEAU. ALFRED HITCHCOCK, SAUL BASS ET LA SCÈNE DE LA DOUCHE
  • Auteur : Joachim Daniel Dupuis
  • Éditions : L’Harmattan
  • Collection : Quelle drôle d’époque ! 
  • Date de parution : 4 avril 2019
  • Format : 216 pages
  • Tarif : 22 € (print) – 16,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Rachel Weisz dans la peau d’Elizabeth Taylor 

Rachel Weisz incarnera la superstar hollywoodienne Elizabeth Taylor, dans un biopic consacré à l’actrice militante, figure de la lutte contre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BELLE EPOQUE 565 429 1 565 429
2 JOKER 463 547 5 5 074 165
3 HORS NORMES 382 646 3 1 529 131
4 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 295 221 4 2 402 411
5 ABOMINABLE 262 442 3 1 637 561
6 MIDWAY 238 069 1 238 069
7 RETOUR A ZOMBIELAND 161 784 2 458 756
8 TERMINATOR : DARK FATE 126 753 3 850 150
9 MON CHIEN STUPIDE 122 483 2 412 739
10 AU NOM DE LA TERRE 107 892 7 1 845 632

Source: CBO Box office

Nos Podcasts