X-Men Dark Phoenix de Simon Kinberg : critique

Publié par Erica Farges le 5 juin 2019

Synopsis : Dans cet ultime volet, les X-Men affrontent leur ennemi le plus puissant, Jean Grey, l’une des leurs. Au cours d’une mission de sauvetage dans l’espace, Jean Grey frôle la mort, frappée par une mystérieuse force cosmique. De retour sur Terre, cette force la rend non seulement infiniment plus puissante, mais aussi beaucoup plus instable. En lutte contre elle-même, Jean Grey déchaîne ses pouvoirs, incapable de les comprendre ou de les maîtriser. Devenue incontrôlable et dangereuse pour ses proches, elle défait peu à peu les liens qui unissent les X-Men.

♥♥♥♥♥

 

X-Men Dark Phoenix - affiche

X-Men Dark Phoenix – affiche

Dernier opus du deuxième arc cinématographique des X-Men, Dark Phoenix revisite l’histoire de la mort et de la renaissance de Jean Grey, aka Phoenix, déjà présentée au cinéma dans la trilogie originale sous les traits de Famke Janssen. Avec cet épisode, davantage centré sur la mutante télépathe que le récit proposé dans la timeline d’origine, Simon Kinberg, scénariste sur plusieurs volets de la saga, se lance dans la réalisation, succédant ainsi à Bryan Singer (Days of Future Past, Apocalypse, X-Men, X-Men 2). Ici, Sophie Turner, qui depuis ses quatorze ans est surtout associée au personnage de Sansa dans Game of Thrones, reprend le rôle de Jean Grey qu’elle avait auparavant tenu dans Apocalypse. On retrouve également la majorité du casting principal de la deuxième série débutant avec Le Commencement tels James McAvoy (Charles Xavier/Professeur X), Michael Fassbender (Erik Lensherr/Magneto), Jennifer Lawrence (Raven Darkholme/Mystique), Nicholas Hoult (Henry McCoy/Le Fauve), Alexandra Shipp (Ororo Munroe/Tornade), Evan Peters (Peter Maximoff/Vif-Argent), Tye Sheridan (Scott Summers/Cyclope) et Kodi Smit-McPhee (Kurt Wagner/Diablo). Sans lésiner sur les effets spéciaux et s’offrant la photographie superbe de l’oscarisé Mauro Fiore (Avatar), cet opus de Simon Kinberg est principalement tourné caméra à l’épaule, un dispositif très rarement utilisé dans les grosses productions hollywoodiennes, encore plus dans les films de super-héros. Par ce biais, l’empathie envers l’héroïne est renforcée tout en apportant plus de réalisme aux décors élaborés par Elizabeth Wilcox (L’affrontement final)et Claude Paré (La Planète des Singes : Les Origines).

 

X-Men Dark Phoenix

X-Men Dark Phoenix

 

Pourtant, malgré une esthétique et une mise en scène très réussies, on entrevoit à peine le dilemme de l’héroïne confrontée à ses pouvoirs qu’elle ne contrôle pas, auxquels s’ajoute le mystère autour de son histoire familiale. Le chapitre ultime passe à côté de son objectif principal, à savoir approfondir le personnage de Jean Grey sur un plan historique et psychologique. Avec une nouvelle timeline qui semble, pour l’instant, n’avoir aucun intérêt, provocant seulement de la confusion chez les spectateurs, le dernier opus peine à trouver sa place dans l’univers de la saga. En dépit de son intention intéressante de vouloir présenter une héroïne plus transparente, combinant pouvoirs paranormaux et dimension humaine, avec laquelle il est facile de s’identifier, dans la mesure où les mutants peuvent paraître plus accessibles que les super-héros classiques, le portrait de celle qui gagne le surnom de Phoenix se révèle moins convaincant que les autres chapitres consacrés aux origines des créatures mutantes.

 

Néanmoins, l’avenir incertain de la franchise depuis le rachat de la Fox par Disney, impliquant un éventuel rattachement des X-Men au MCU, laisse une grande part d’ombre quant à la pertinence de ce volet. En fonction de la suite donnée aux aventures des mutants, Dark Phoenix peut s’avérer être une transition cohérente entre deux périodes.

 

 

 

  • X-MEN : DARK PHOENIX
  • Sortie salles : 5 juin 2019
  • Réalisation : Simon Kinberg
  • Avec : Sophie Turner, James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Nicholas Hoult, Tye Sheridan, Alexandra Shipp, Jessica Chastain, Evan Peters, Scott Shepherd, Kodi Smit-McPhee, Ato Essandoh, Brian d’Arcy James, Halston Sage, Kota Eberhardt, Summer Fontana
  • Scénario : Simon Kinberg
  • Production : Simon Kinberg, Hutch Parker, Lauren Shuler Donner, Todd Hallowell
  • Photographie : Mauro Fiore
  • Montage : Lee Smith
  • Décors : Elizabeth Wilcox et Claude Paré
  • Costumes : Daniel Orlandi
  • Musique : Hans Zimmer
  • Distribution : Twentieth Century Fox France
  • Durée : 1h54

 

Commentaires

A la Une

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Rachel Weisz dans la peau d’Elizabeth Taylor 

Rachel Weisz incarnera la superstar hollywoodienne Elizabeth Taylor, dans un biopic consacré à l’actrice militante, figure de la lutte contre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 JOKER 775 730 4 4 610 618
2 ABOMINABLE 584 706 2 1 375 119
3 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 553 516 3 2 107 190
4 HORS NORMES 527 710 2 1 146 485
5 RETOUR A ZOMBIELAND 296 972 1 296 972
6 MON CHIEN STUPIDE 290 256 1 290 256
7 TERMINATOR : DARK FATE 273 944 2 723 397
8 DONNE-MOI DES AILES 217 574 4 1 135 766
9 AU NOM DE LA TERRE 161 112 6 1 737 740
10 DOCTOR SLEEP 147 991 1 147 991

Source: CBO Box office

Nos Podcasts