Livre / Ridley Scott. Philosophie du monstrueux : critique

Publié par Jacques Demange le 3 octobre 2019

Résumé : Ridley Scott interroge la nature humaine par tous les moyens du cinéma, se livrant aux images choquantes autant que monstrueuses. Il renoue avec des questions philosophiques relatives à l’animal, l’automate, la machine.Tous ses films insistent sur cette faculté héroïque d’aller au-delà de son essence. Au point de se laisser porter par un désir d’éternité qui trouve sans doute dans l’intelligence artificielle des ressources capables de nous transformer. Ce « transformisme », dans Blade Runner comme dans Alien Covenant, confronte l’homme au « Créateur » qu’il est devenu, concurrencé par d’étranges robots, des Cyborgs capables de remplacer, de le relever en direction d’un posthumanisme ou d’un transhumanisme dont l’oeuvre de Ridley Scott montre les risques.

♥♥♥♥

 

Ridley Scott - Philosophie du monstrueux

Ridley Scott – Philosophie du monstrueux

Portée par une évidente érudition, cette étude propose une exploration singulière de l’oeuvre de Ridley Scott. Jean-Clet Martin, auteur de nombreux ouvrages tissant le lien entre philosophie et histoire de l’art (parmi lesquels le remarqué Logique de la science-fiction. De Hegel à Philip K. Dick déjà publié aux Impressions Nouvelles), spécialiste de la pensée de Gilles Deleuze et directeur de programme au Collège international de philosophie, développe une problématique ouverte aux hypothétiques prolongements de l’humain proposés par la filmographie du réalisateur. Automates, monstres et autres hologrammes se déclinent ainsi sous la forme d’une trans-humanité porteuse des angoisses et des fantasmes de notre civilisation. Si Alien et Blade Runner occupent ici une place centrale, ce sont bien l’ensemble des productions qui sont prises en compte par l’auteur. Ce souci d’exhaustivité permet le développement de nombreux rapprochements comparatifs dont la cohérence (Blade Runner et Blade Runner 2049) joue à part égale avec l’élaboration de perspectives plus inédites (1492 et Seul sur Mars). L’ouverture dont fait preuve la réflexion de Martin éclaire les sources du cinéma de Scott à partir d’analyses d’œuvres matricielles du genre fantastique (le Nosferatu de Murnau) et de la science-fiction (Metropolis de Lang), tout en s’orientant ponctuellement du côté de la littérature (Dick, Azimov, Conrad, notamment). L’analyse de motifs, figurations, personnages et thématiques s’accompagne d’une attention particulière à la question des images dont la portée technologique et esthétique nous renseigne sur notre posture de spectateurs et d’individus connectés. L’ancrage théorique et critique de cet ouvrage assure donc un plaisir de redécouverte ainsi que la revalorisation d’une œuvre dont il faut réaffirmer la puissance de réflexivité. Car si la pensée de Martin dépasse la traditionnelle approche monographique, l’auteur n’oublie jamais de revenir sur les particularités de la mise en scène de Scott. En résulte une compréhension aiguë des qualités d’une filmographie qui dépasse les limites des catégories spatio-temporelles et dont la complexité se mesure à la nature d’une humanité dont elle n’a jamais cessé de mettre en scène les (ex)croissances effroyables et fabuleuses.

 

 

 

  • RIDLEY SCOTT. PHILOSOPHIE DU MOSNTRUEUX
  • Auteur : Jean-Clet Martin
  • Éditions : Les Impressions Nouvelles
  • Date de parution : 3 octobre 2019
  • Format : 262 pages
  • Tarif : 20 €

Commentaires

A la Une

Call Me By Your Name : le réalisateur confirme la suite avec le casting du premier film au complet

La pépite aux allures de dolce vita oscarisée pour son scénario en 2018, va bien connaître une suite sur grand… Lire la suite >>

Hollywood : premières images de la minisérie Netflix de Ryan Murphy

La nouvelle série progressiste du créateur de Glee et American Horror Story sera consacrée à un groupe de talents dans… Lire la suite >>

Confinement : le CNC adopte des mesures d’urgence et autorise la diffusion anticipée de 31 films en VOD

Ce 2 avril, le CNC a fait connaître une liste de mesures palliatives pour endiguer la crise de l’audiovisuel et… Lire la suite >>

Nicole Kidman bientôt dans une série Amazon adaptée d’un roman de Janelle Brown

La star hollywoodienne va jouer l’une des deux héroïnes du prochain livre de Janelle Brown, Pretty Things, à paraître chez… Lire la suite >>

Confinement : les courts de ArtFX du Festival de Clermont-Ferrand 2020 à découvrir en ligne

Le festival propose aux retardataires de rattraper l’édition de février 2020 en publiant chaque semaine, exceptionnellement pendant le confinement, une salve… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts