Livre / Ridley Scott. Philosophie du monstrueux : critique

Publié par Jacques Demange le 3 octobre 2019

Résumé : Ridley Scott interroge la nature humaine par tous les moyens du cinéma, se livrant aux images choquantes autant que monstrueuses. Il renoue avec des questions philosophiques relatives à l’animal, l’automate, la machine.Tous ses films insistent sur cette faculté héroïque d’aller au-delà de son essence. Au point de se laisser porter par un désir d’éternité qui trouve sans doute dans l’intelligence artificielle des ressources capables de nous transformer. Ce « transformisme », dans Blade Runner comme dans Alien Covenant, confronte l’homme au « Créateur » qu’il est devenu, concurrencé par d’étranges robots, des Cyborgs capables de remplacer, de le relever en direction d’un posthumanisme ou d’un transhumanisme dont l’oeuvre de Ridley Scott montre les risques.

♥♥♥♥

 

Ridley Scott - Philosophie du monstrueux

Ridley Scott – Philosophie du monstrueux

Portée par une évidente érudition, cette étude propose une exploration singulière de l’oeuvre de Ridley Scott. Jean-Clet Martin, auteur de nombreux ouvrages tissant le lien entre philosophie et histoire de l’art (parmi lesquels le remarqué Logique de la science-fiction. De Hegel à Philip K. Dick déjà publié aux Impressions Nouvelles), spécialiste de la pensée de Gilles Deleuze et directeur de programme au Collège international de philosophie, développe une problématique ouverte aux hypothétiques prolongements de l’humain proposés par la filmographie du réalisateur. Automates, monstres et autres hologrammes se déclinent ainsi sous la forme d’une trans-humanité porteuse des angoisses et des fantasmes de notre civilisation. Si Alien et Blade Runner occupent ici une place centrale, ce sont bien l’ensemble des productions qui sont prises en compte par l’auteur. Ce souci d’exhaustivité permet le développement de nombreux rapprochements comparatifs dont la cohérence (Blade Runner et Blade Runner 2049) joue à part égale avec l’élaboration de perspectives plus inédites (1492 et Seul sur Mars). L’ouverture dont fait preuve la réflexion de Martin éclaire les sources du cinéma de Scott à partir d’analyses d’œuvres matricielles du genre fantastique (le Nosferatu de Murnau) et de la science-fiction (Metropolis de Lang), tout en s’orientant ponctuellement du côté de la littérature (Dick, Azimov, Conrad, notamment). L’analyse de motifs, figurations, personnages et thématiques s’accompagne d’une attention particulière à la question des images dont la portée technologique et esthétique nous renseigne sur notre posture de spectateurs et d’individus connectés. L’ancrage théorique et critique de cet ouvrage assure donc un plaisir de redécouverte ainsi que la revalorisation d’une œuvre dont il faut réaffirmer la puissance de réflexivité. Car si la pensée de Martin dépasse la traditionnelle approche monographique, l’auteur n’oublie jamais de revenir sur les particularités de la mise en scène de Scott. En résulte une compréhension aiguë des qualités d’une filmographie qui dépasse les limites des catégories spatio-temporelles et dont la complexité se mesure à la nature d’une humanité dont elle n’a jamais cessé de mettre en scène les (ex)croissances effroyables et fabuleuses.

 

 

 

  • RIDLEY SCOTT. PHILOSOPHIE DU MOSNTRUEUX
  • Auteur : Jean-Clet Martin
  • Éditions : Les Impressions Nouvelles
  • Date de parution : 3 octobre 2019
  • Format : 262 pages
  • Tarif : 20 €

Commentaires

A la Une

Le Pinocchio de Robert Zemeckis se concrétise

Le cinéaste américain vient de conclure un accord avec Disney pour prendre les rênes du remake de Pinocchio en live-action…. Lire la suite >>

Disney prépare une version de Bambi en live-action

Le classique d’animation des studios Disney va bénéficier d’une nouvelle adaptation coécrite par Geneva Robertson-Dworet, la scénariste de Captain Marvel. … Lire la suite >>

Denis Villeneuve souhaite revisiter l’univers de Blade Runner sans faire de sequel

Le cinéaste canadien a fait part de son envie de revenir un jour à l’univers de Blade Runner, sans pour… Lire la suite >>

Katey Sagal va jouer une héroïne inspirée d’Erin Brockovich dans la série Rebel

Katey Sagal va camper une avocate avide de justice inspirée d’Erin Brockovich dans Rebel, série écrite et produite par Krista… Lire la suite >>

The Force : Matt Damon en flic corrompu dans l’adaptation de James Mangold

Après Le Mans 66, Matt Damon retrouve James Mangold dans un tout autre registre. Il tiendra le rôle principal dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 1917 644 738 1 644 738
2 STAR WARS : EPISODE 9, L'ASCENSION DE SKYWALKER 180 915 5 5 729 061
3 UNE BELLE EQUIPE 152 569 1 152 569
4 LES FILLES DU DOCTEUR MARCH 132 033 3 527 176
5 THE GRUDGE 105 972 1 105 972
6 JUMANJI : NEXT LEVEL 105 192 7 3 072 647
7 SELFIE 97 445 1 97 445
8 LES VETOS 96 098 3 513 340
9 LES MISERABLES 92 489 9 1 977 511
10 UNDERWATER 87 559 2 256 684

Source: CBO Box office

Nos Podcasts