Adults in the Room de Costa-Gavras : critique

Publié par Erica Farges le 7 novembre 2019

Synopsis : Après 7 années de crise le pays est au bord du gouffre. Des élections, un souffle nouveau et deux hommes qui vont incarner l’espoir de sauver leur pays de l’emprise qu’il subit. Nommé par Alexis, Yanis va mener un combat sans merci dans les coulisses occultes et entre les portes closes du pouvoir européen. Là où l’arbitraire de l’austérité imposée prime sur l’humanité et la compassion. Là où vont se mettre en place des moyens de pression pour diviser les deux hommes. Là où se joue la destinée de leur peuple. Une tragédie grecque des temps modernes.

♥♥♥♥♥

 

Adults in the room affiche

Adults in the room – affiche

Depuis plus de cinquante ans, le cinéaste d’origine grecque expatrié en France continue à faire passer ses idées politiques et proposer une réflexion sur le pouvoir à travers ses films. Il retourne ici dans son pays natal afin de porter à l’écran une nouvelle forme de violence faite sur la population. Contrairement à Z, son chef-d’œuvre qui dénonçait la dictature en Grèce, lauréat de l’Oscar et du Golden Globe du meilleur film étranger en 1970, il ne s’agit plus de répression militaire, mais d’une domination économique sur un peuple qui doit subir les conséquences d’une Union européenne ultra-libérale. Dans Adults in the Room, dont le titre fait référence à la célèbre phrase prononcée par l’ancienne directrice du FMI Christine Lagarde pendant les négociations de la dette grecque, il se penche à nouveau sur un aspect institutionnel de son pays en s’inspirant du livre Conversation entre adultes : dans les coulisses secrètes de l’Europe. Reprenant plusieurs parties de ce témoignage, dans lequel l’économiste et professeur universitaire Yanis Varofakis revient sur sa période en tant que Ministre des Finances de la Grèce, on suit le point de vue de ce dernier, interprété par Christos Loulis. Cette perspective personnelle centrée sur le protagoniste à travers un labyrinthe bureaucratique confère suspense et rebondissements au déroulement des échanges diplomatiques. Car on découvre leur avancement en même temps que le personnage principal. Membre du parti radical de gauche SYRIZA, il est dépeint par le cinéaste comme une figure politique qui chamboule le paysage de l’UE aux côtés du Premier Ministre Alexis Tsipras ( Alexandros Bourdomos).

 

Adults in the Room

Adults in the Room

 

Également très proches du réel, tout en s’accordant des libertés propres à la fiction, les décors où les faits ont eu lieu sont reconstitués de manière authentique. Le casting se compose d’acteurs inconnus du grand public, la majorité des comédiens grecs viennent du théâtre, ayant la même nationalité que leur rôle et très semblables physiquement aux personnages qu’ils jouent, contribuant ainsi à ancrer les événements dans la réalité. Il aborde ici un sujet complexe d’une manière qui n’est jamais simplifiée, ne nous épargnant pas de tout le jargon technique qui l’accompagne. Si ce choix peut parfois égarer les spectateurs, le thriller politico-économique parvient cependant à ne pas s’enfoncer dans une monotonie rébarbative.

 

Sept ans après Le Capital qui dénonçait les méfaits du capitalisme, le réalisateur signe ainsi un film qui reprend les enjeux de la crise financière grecque. La dimension théâtrale, amplifiée par la musique d’Alexandre Desplat, repose sur la mise en scène des stratégies et manipulations que les dirigeants des États membres de l’UE élaborent afin d’obtenir la plus grande part du gâteau européen. Drame résolument cynique, on se retrouve face à une tragédie dont l’absurdité de la situation nous fait par moments rire jaune.

 

 

 

  • ADULTS IN THE ROOM
  • Sortie salles : 6 novembre 2019
  • Réalisation : Costa-Gavras
  • Avec : Christos Loulis, Alexandros Bourdoumis, Ulrich Tukur, Daan Schuurmans, Josiane Pinson, Cornelius Obonya, George Lenz, Aurélien Recoing, Valeria Golino, Vincent Nemeth, Dimitris Tarloou, Georges Corraface, Colin Stinton, Francesco Acquaroli, Christos Stergioglou
  • Scénario : Costa-Gavras et Stéphane Osmont
  • Production : Michèle Ray-Gavras, Alexandre Gavras et Manos Krezias
  • Photographie : Yorgos Arvanitis
  • Montage : Lambis Charalampidis
  • Décors : Philippe Chiffre et Spyros Laskaris
  • Costumes : Agis Panayotou
  • Musique : Alexandre Desplat
  • Distribution : Wild Bunch
  • Durée : 2h04

 

Commentaires

A la Une

Confinement : le décor d’un tournage en pause plonge les passants dans le Paris de l’Occupation

Repérées au début du mois par les habitants du quartier, deux rues de la Butte Montmartre arborent des affiches du… Lire la suite >>

Confinement : Masterclass et cours donnés par de grands noms du septième art en accès libre

Accédez à des centaines de masterclass, de tables rondes, et de cours livrés par des personnalités du cinéma depuis chez… Lire la suite >>

Ryan Gosling en discussion pour jouer un astronaute dans l’adaptation d’un livre d’Andy Weir

Après First Man de Damien Chazelle, Ryan Gosling va certainement devoir retourner dans l’espace pour un blockbuster de la MGM… Lire la suite >>

Carlotta Films lance sa plateforme de SVOD

Le distributeur de films de patrimoine propose à son tour un service de SVOD, le Vidéo Club Carlotta Films, pour… Lire la suite >>

Aaron Paul aimerait incarner Kurt Cobain

L’interprète de Jesse Pinkman rêve d’incarner le leader du groupe Nirvana, disparu à l’âge de 27 ans en 1994.  … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts