Midway de Roland Emmerich : critique

Publié par Erica Farges le 8 novembre 2019

Synopsis : Après la débâcle de Pearl Harbor qui a laissé la flotte américaine dévastée, la marine impériale japonaise prépare une nouvelle attaque qui devrait éliminer définitivement les forces aéronavales restantes de son adversaire. La campagne du Pacifique va se jouer dans un petit atoll isolé du Pacifique nord : Midway. L’amiral Nimitz, à la tête de la flotte américaine, voit cette bataille comme l’ultime chance de renverser la supériorité japonaise. Une course contre la montre s’engage alors pour Edwin Layton qui doit percer les codes secrets de la flotte japonaise et, grâce aux renseignements, permettre aux pilotes de l’aviation américaine de faire face à la plus grande offensive jamais menée pendant ce conflit.

♥♥♥♥♥

 

Midway - affiche

Midway – affiche

Le spécialiste des films catastrophe et de fin du monde s’était déjà penché sur des chapitres marquants de l’Histoire avec The Patriot, Anonymous ou encore Stonewall. Passionné depuis son enfance par les oeuvres relatant les combats durant la Seconde Guerre mondiale, la réalisation d’un tel film était un projet de longue date. Mais, éclipsé par le succès au box-office de Pearl Harbor, ce désir n’a pu être concrétisé que récemment grâce au financement de plusieurs sociétés de production indépendantes. Cette fresque historique spectaculaire reprend donc l’épisode de la bataille aéronavale de Midway pendant la Seconde Guerre mondiale. Six mois après l’attaque surprise japonaise à Pearl Harbor, ce combat s’est déroulé du 5 au 7 juin 1942 dans le Pacifique Nord, paysage océanique dont la topographie sert souvent à amplifier la virulence de ces affrontements, rappelant les films catastrophe d’Emmerich. Aux côtés du chef décorateur Kirk M. Petruccelli, le cinéaste a fait des recherches minutieuses pour reconstituer le plus fidèlement possible le cadre de cet affrontement. Autre clin d’œil, les soldats et leurs proches sont majoritairement dépeints selon les standards du genre (le père de famille qui risque sa vie pour son pays, le commandant autoritaire mais juste, les analystes en apparence protégés par leur position…). Pourtant, une certaine originalité se dégage des personnages. L’opposition classique héros/antagonistes est laissée de côté pour brosser un portrait des deux camps d’une manière plutôt objective.

 

Midway de Roland Emmerich

Midway de Roland Emmerich

 

Outre les effets spéciaux spectaculaires, on retrouve aussi une narration chorale alternant plusieurs lieux et perspectives. Ici, les récits personnels rencontrent un événement majeur pour l’Histoire de l’humanité, caractéristique récurrente dans la filmographie d’Emmerich. On suit parallèlement trois points de vue différents. Les scènes très physiques, centrées sur les pilotes Dick Best (Ed Skrein), Clarence Dickinson (Luke Kleintank) et Bruno Gaido (Nick Jonas), des figures cruciales au cours de cette bataille, sont ponctuées par des séquences qui montrent le travail au sein des services de renseignements de la marine et le déroulement du conflit du côté japonais. Si Midway est un film d’action dans toute sa splendeur, on regrette ses longueurs au niveau des scènes de combat qui auraient pu être évitées afin d’explorer plus avant les enjeux de ce conflit.

 

En plus de l’évocation à La Ligne Rouge, via la présence de Woody Harrelson dans le rôle de l’Amiral Chester W. Nimitz aux commandes de l’opération, on y retrouve les codes d’autres classiques sur la Guerre du Pacifique, comme le documentaire que John Ford a tourné pendant la bataille, le long-métrage de 1976 réalisé par Jack Smight ou encore Opération dans le Pacifique de George Waggner. Tout en conservant ces quelques références qui donnent une touche nostalgique, l’empreinte de Roland Emmerich demeure comme toujours largement palpable dans Midway.

 

 

 

  • MIDWAY
  • Sortie salles : 6 novembre 2019
  • Réalisation : Roland Emmerich
  • Avec : Ed Skrein, Patrick Wilson, Woody Harrelson, Luke Evans, Aaron Eckhart, Mandy Moore, Dennis Quaid, Nick Jonas, Etsushi Toyokawa, Tadanobu Asano, Luke Kleintank, Darren Criss, Keean Johnson
  • Scénario : Wes Tooke
  • Production : Roland Emmerich, Harald Kloser, Marco Shepherd
  • Photographie : Robby Baumgartner
  • Montage: Adam Wolfe
  • Décors: Kirk M. Petruccelli
  • Costumes: Mario Davignon
  • Musique: Harald Kloser et Thomas Wanker
  • Distribution : Metropolitan FilmExport
  • Durée : 2h19

 

Commentaires

A la Une

Disney+ atteint les 50 millions d’abonnés dans le monde

Le service de vidéo à la demande de Disney disponible depuis mercredi en France, connaît un succès considérable cinq mois… Lire la suite >>

La Nuit du chasseur : un remake du classique en préparation

Soixante-cinq ans après sa sortie hexagonale, un projet d’adaptation du culte de Charles Laughton, incarné par l’inoubliable Robert Mitchum, est… Lire la suite >>

Tyler Rake : Chris Hemsworth en mercenaire dans le trailer musclé du nouveau film Netflix

Netflix enrichit son catalogue d’exclusivités avec cette production des frères Russo portée par Chris Hemsworth et Golshifteh Farahani.    … Lire la suite >>

Cannes 2020 : Thierry Frémaux rejette l’idée d’un Festival numérique

Selon les propos de Thierry Frémaux, une édition numérique du Festival de Cannes, reporté à une date ultérieure, n’est certainement… Lire la suite >>

Twin Peaks : Kyle MacLachlan propose aux fans de fêter les 30 ans de la série avec lui

Le confinement n’empêchera pas les adeptes de Twin Peaks de se réunir pour fêter les trente ans de sa première… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts