Midway de Roland Emmerich : critique

Publié par Erica Farges le 8 novembre 2019

Synopsis : Après la débâcle de Pearl Harbor qui a laissé la flotte américaine dévastée, la marine impériale japonaise prépare une nouvelle attaque qui devrait éliminer définitivement les forces aéronavales restantes de son adversaire. La campagne du Pacifique va se jouer dans un petit atoll isolé du Pacifique nord : Midway. L’amiral Nimitz, à la tête de la flotte américaine, voit cette bataille comme l’ultime chance de renverser la supériorité japonaise. Une course contre la montre s’engage alors pour Edwin Layton qui doit percer les codes secrets de la flotte japonaise et, grâce aux renseignements, permettre aux pilotes de l’aviation américaine de faire face à la plus grande offensive jamais menée pendant ce conflit.

♥♥♥♥♥

 

Midway - affiche

Midway – affiche

Le spécialiste des films catastrophe et de fin du monde s’était déjà penché sur des chapitres marquants de l’Histoire avec The Patriot, Anonymous ou encore Stonewall. Passionné depuis son enfance par les oeuvres relatant les combats durant la Seconde Guerre mondiale, la réalisation d’un tel film était un projet de longue date. Mais, éclipsé par le succès au box-office de Pearl Harbor, ce désir n’a pu être concrétisé que récemment grâce au financement de plusieurs sociétés de production indépendantes. Cette fresque historique spectaculaire reprend donc l’épisode de la bataille aéronavale de Midway pendant la Seconde Guerre mondiale. Six mois après l’attaque surprise japonaise à Pearl Harbor, ce combat s’est déroulé du 5 au 7 juin 1942 dans le Pacifique Nord, paysage océanique dont la topographie sert souvent à amplifier la virulence de ces affrontements, rappelant les films catastrophe d’Emmerich. Aux côtés du chef décorateur Kirk M. Petruccelli, le cinéaste a fait des recherches minutieuses pour reconstituer le plus fidèlement possible le cadre de cet affrontement. Autre clin d’œil, les soldats et leurs proches sont majoritairement dépeints selon les standards du genre (le père de famille qui risque sa vie pour son pays, le commandant autoritaire mais juste, les analystes en apparence protégés par leur position…). Pourtant, une certaine originalité se dégage des personnages. L’opposition classique héros/antagonistes est laissée de côté pour brosser un portrait des deux camps d’une manière plutôt objective.

 

Midway de Roland Emmerich

Midway de Roland Emmerich

 

Outre les effets spéciaux spectaculaires, on retrouve aussi une narration chorale alternant plusieurs lieux et perspectives. Ici, les récits personnels rencontrent un événement majeur pour l’Histoire de l’humanité, caractéristique récurrente dans la filmographie d’Emmerich. On suit parallèlement trois points de vue différents. Les scènes très physiques, centrées sur les pilotes Dick Best (Ed Skrein), Clarence Dickinson (Luke Kleintank) et Bruno Gaido (Nick Jonas), des figures cruciales au cours de cette bataille, sont ponctuées par des séquences qui montrent le travail au sein des services de renseignements de la marine et le déroulement du conflit du côté japonais. Si Midway est un film d’action dans toute sa splendeur, on regrette ses longueurs au niveau des scènes de combat qui auraient pu être évitées afin d’explorer plus avant les enjeux de ce conflit.

 

En plus de l’évocation à La Ligne Rouge, via la présence de Woody Harrelson dans le rôle de l’Amiral Chester W. Nimitz aux commandes de l’opération, on y retrouve les codes d’autres classiques sur la Guerre du Pacifique, comme le documentaire que John Ford a tourné pendant la bataille, le long-métrage de 1976 réalisé par Jack Smight ou encore Opération dans le Pacifique de George Waggner. Tout en conservant ces quelques références qui donnent une touche nostalgique, l’empreinte de Roland Emmerich demeure comme toujours largement palpable dans Midway.

 

 

 

  • MIDWAY
  • Sortie salles : 6 novembre 2019
  • Réalisation : Roland Emmerich
  • Avec : Ed Skrein, Patrick Wilson, Woody Harrelson, Luke Evans, Aaron Eckhart, Mandy Moore, Dennis Quaid, Nick Jonas, Etsushi Toyokawa, Tadanobu Asano, Luke Kleintank, Darren Criss, Keean Johnson
  • Scénario : Wes Tooke
  • Production : Roland Emmerich, Harald Kloser, Marco Shepherd
  • Photographie : Robby Baumgartner
  • Montage: Adam Wolfe
  • Décors: Kirk M. Petruccelli
  • Costumes: Mario Davignon
  • Musique: Harald Kloser et Thomas Wanker
  • Distribution : Metropolitan FilmExport
  • Durée : 2h19

 

Commentaires

A la Une

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Rachel Weisz dans la peau d’Elizabeth Taylor 

Rachel Weisz incarnera la superstar hollywoodienne Elizabeth Taylor, dans un biopic consacré à l’actrice militante, figure de la lutte contre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BELLE EPOQUE 565 429 1 565 429
2 JOKER 463 547 5 5 074 165
3 HORS NORMES 382 646 3 1 529 131
4 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 295 221 4 2 402 411
5 ABOMINABLE 262 442 3 1 637 561
6 MIDWAY 238 069 1 238 069
7 RETOUR A ZOMBIELAND 161 784 2 458 756
8 TERMINATOR : DARK FATE 126 753 3 850 150
9 MON CHIEN STUPIDE 122 483 2 412 739
10 AU NOM DE LA TERRE 107 892 7 1 845 632

Source: CBO Box office

Nos Podcasts