Livre / De Wagner au cinéma. Histoire d’une fantasmagorie : critique

Publié par Jacques Demange le 7 décembre 2019

Résumé : Cet essai s’intéresse aux discours théoriques ayant pointé l’existence d’un rapport privilégié entre Wagner et le cinéma. Il s’agit de mettre en lumière les généalogies en vertu desquelles les milieux cinématographiques ont pu s’approprier une certaine esthétique propre au wagnérisme. Le lieu commun d’un Wagner proto-hollywoodien, tourmenté par l’« immersion » technologique, fait notamment débat. Une première partie aborde les réflexions ayant cherché à définir le cinéma en tant que synthèse des formes d’expression artistique, en revenant sur les propos de divers théoriciens du cinéma, du scénographe Adolphe Appia ou du cinéaste S. M. Eisenstein. Une seconde partie envisage la référence à Wagner dans le domaine de la musique pour le film, plus particulièrement au travers du leitmotiv. Ancrée d’abord dans le grand spectacle « muet », cette tradition s’est vue récemment revitalisée par le biais de blockbusters comme Star Wars ou The Lord of the Rings.

♥♥♥♥

 

De Wagner au cinema - livre

De Wagner au cinéma – livre

Si le cinéma n’a jamais caché son goût pour Wagner, que ce soit à travers des citations musicales (du Dictateur à Melancholia en passant par Apocalypse Now), ou des représentations plus ou moins réussies et crédibles de la figure du compositeur (le Wagner calculateur et égocentrique de Ludwig ou le crépuscule des dieux de Luchino Visconti, ou celui bafoué par Liszt dans Lisztomania de Ken Russell), le présent ouvrage offre à cette affinité particulière un nouvel éclairage théorique et historique. Laurent Guido, professeur au département Arts à l’Université de Lille, propose en effet de rappeler l’importance du rôle tenu par le drame musical wagnérien dans la constitution du médium cinématographique. Recherche de légitimité ou d’universalité, développement technologique et narratif se redéfinissent ici à la lumière des concepts musicaux et scéniques formulés par le grand ordonnateur de Bayreuth. Des discours critiques enthousiastes aux réflexions plus sceptiques concernant l’originalité et la réelle portée de la récupération de la musique wagnérienne par l’industrie du cinéma, Guido relève d’abord le bon sens de cette démarche. Car si Wagner n’est pas directement à l’origine de la mobilité des images projetées, ses indications scéniques, ses réflexions et la progression, théorique et esthétique, de son oeuvre ont ouvert la possibilité de leur émergence. Le concept d’œuvre d’art total (Gesaltkunstwerk) se voit ainsi secondé par le caractère syncrétique de l’art cinématographique. Entre rythme musical, motif du leitmotiv, performance corporelle et fantasmagorie(s), Guido analyse de façon détaillée ce qui constitue cet héritage pluri-disciplinaire et transmédiatique. Cette approche généalogique se développe à travers une étude des films entretenant un lien direct avec l’œuvre de Wagner. Les premières adaptations de ses opéras ou Les Nibelungen de Fritz Lang profitent d’une contextualisation précise et de nombreux prolongements. À ces adaptations textuelles répond un souci de reconnaissance que l’on retrouve à travers un retour sur les compositions de Erich Wolfgang Korngold, John Wiliams (pour son travail sur la saga Star Wars) ou Howard Shore (Le Seigneur des anneaux). Là encore, l’érudition de l’auteur assure une compréhension accrue de ces récupérations plus ou moins conscientes et assumées. Cet essai répond donc à son premier objectif, et pousse à regretter que Guido n’ait pas encore poussé plus loin son analyse en élargissant son corpus d’exemples. On ne peut donc qu’espérer qu’un second ouvrage viendra prolonger cette première réussite.

 

 

 

  • DE WAGNER AU CINÉMA. HISTOIRE D’UNE FANTASMAGORIE
  • Auteur : Laurent Guido
  • Éditions : Mimésis
  • Collection : Images, médiums
  • Langues : français uniquement
  • Date de parution : 28 novembre 2019
  • Format : 194 pages
  • Tarif : 18 €

Commentaires

A la Une

Disclaimer : Cate Blanchett et Kevin Kline dans une série d’Alfonso Cuarón

Apple continue d’attirer de grands noms sur sa plateforme de streaming en offrant une série à Alfonso Cuarón qui dirigera… Lire la suite >>

Renfield : Nicolas Cage en comte Dracula

Universal continue à développer son Dark Universe en s’attaquant au célèbre vampire avec Nicolas Cage et Nicholas Hoult.    … Lire la suite >>

David Gulpilil, du contrechamp au plein cadre

Emporté à l’âge de 68 ans par un cancer du poumon ce 29 novembre 2021, l’acteur australien aborigène David Gulpilil… Lire la suite >>

Stephen Sondheim, compositeur d’images

Disparu le 26 novembre 2021, le compositeur et parolier Stephen Sondheim a su marquer de sa personnalité certaines des plus… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Ridley Scott rejette l’échec sur les millenials et leurs smartphones

Un peu plus d’un mois après la sortie du Dernier Duel, Ridley Scott explique l’insuccès de son drame historique par… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ENCANTO, LA FANTASTIQUE FAMILLE MADRIGAL 526 906 1 526 906
2 LES BODIN'S EN THAILANDE 330 688 2 910 869
3 HOUSE OF GUCCI 293 474 1 293 474
4 ALINE 191 109 3 1 087 526
5 LES ETERNELS 123 205 4 1 579 070
6 RESIDENT EVIL : BIENVENUE A RACCOON CITY 110 288 1 110 288
7 ON EST FAIT POUR S'ENTENDRE 102 040 2 260 962
8 DE SON VIVANT 90 106 1 90 106
9 SUPREMES 77 095 1 77 095
10 AMANTS 72 186 2 208 189

Source: CBO Box office

Nos Podcasts