Livre / De Wagner au cinéma. Histoire d’une fantasmagorie : critique

Publié par Jacques Demange le 7 décembre 2019

Résumé : Cet essai s’intéresse aux discours théoriques ayant pointé l’existence d’un rapport privilégié entre Wagner et le cinéma. Il s’agit de mettre en lumière les généalogies en vertu desquelles les milieux cinématographiques ont pu s’approprier une certaine esthétique propre au wagnérisme. Le lieu commun d’un Wagner proto-hollywoodien, tourmenté par l’« immersion » technologique, fait notamment débat. Une première partie aborde les réflexions ayant cherché à définir le cinéma en tant que synthèse des formes d’expression artistique, en revenant sur les propos de divers théoriciens du cinéma, du scénographe Adolphe Appia ou du cinéaste S. M. Eisenstein. Une seconde partie envisage la référence à Wagner dans le domaine de la musique pour le film, plus particulièrement au travers du leitmotiv. Ancrée d’abord dans le grand spectacle « muet », cette tradition s’est vue récemment revitalisée par le biais de blockbusters comme Star Wars ou The Lord of the Rings.

♥♥♥♥

 

De Wagner au cinema - livre

De Wagner au cinéma – livre

Si le cinéma n’a jamais caché son goût pour Wagner, que ce soit à travers des citations musicales (du Dictateur à Melancholia en passant par Apocalypse Now), ou des représentations plus ou moins réussies et crédibles de la figure du compositeur (le Wagner calculateur et égocentrique de Ludwig ou le crépuscule des dieux de Luchino Visconti, ou celui bafoué par Liszt dans Lisztomania de Ken Russell), le présent ouvrage offre à cette affinité particulière un nouvel éclairage théorique et historique. Laurent Guido, professeur au département Arts à l’Université de Lille, propose en effet de rappeler l’importance du rôle tenu par le drame musical wagnérien dans la constitution du médium cinématographique. Recherche de légitimité ou d’universalité, développement technologique et narratif se redéfinissent ici à la lumière des concepts musicaux et scéniques formulés par le grand ordonnateur de Bayreuth. Des discours critiques enthousiastes aux réflexions plus sceptiques concernant l’originalité et la réelle portée de la récupération de la musique wagnérienne par l’industrie du cinéma, Guido relève d’abord le bon sens de cette démarche. Car si Wagner n’est pas directement à l’origine de la mobilité des images projetées, ses indications scéniques, ses réflexions et la progression, théorique et esthétique, de son oeuvre ont ouvert la possibilité de leur émergence. Le concept d’œuvre d’art total (Gesaltkunstwerk) se voit ainsi secondé par le caractère syncrétique de l’art cinématographique. Entre rythme musical, motif du leitmotiv, performance corporelle et fantasmagorie(s), Guido analyse de façon détaillée ce qui constitue cet héritage pluri-disciplinaire et transmédiatique. Cette approche généalogique se développe à travers une étude des films entretenant un lien direct avec l’œuvre de Wagner. Les premières adaptations de ses opéras ou Les Nibelungen de Fritz Lang profitent d’une contextualisation précise et de nombreux prolongements. À ces adaptations textuelles répond un souci de reconnaissance que l’on retrouve à travers un retour sur les compositions de Erich Wolfgang Korngold, John Wiliams (pour son travail sur la saga Star Wars) ou Howard Shore (Le Seigneur des anneaux). Là encore, l’érudition de l’auteur assure une compréhension accrue de ces récupérations plus ou moins conscientes et assumées. Cet essai répond donc à son premier objectif, et pousse à regretter que Guido n’ait pas encore poussé plus loin son analyse en élargissant son corpus d’exemples. On ne peut donc qu’espérer qu’un second ouvrage viendra prolonger cette première réussite.

 

 

 

  • DE WAGNER AU CINÉMA. HISTOIRE D’UNE FANTASMAGORIE
  • Auteur : Laurent Guido
  • Éditions : Mimésis
  • Collection : Images, médiums
  • Langues : français uniquement
  • Date de parution : 28 novembre 2019
  • Format : 194 pages
  • Tarif : 18 €

Commentaires

A la Une

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts