Livre / Le cinéma fait sa littérature : critique

Publié par Jacques Demange le 17 janvier 2020

Résumé : Qu’est-ce que le cinéma doit à la littérature ? Cette question, qui déborde de loin le cadre de l’adaptation, relève des études de réception. Le présent ouvrage examine donc ce que le cinéma a effectivement pris en compte des formes et genres de la littérature, de ses auteurs, quels qu’ils soient.

♥♥♥♥

 

Le cinema fait sa litterature - livre

Le cinéma fait sa littérature – livre

Les études des rapports entre cinéma et littérature(s) ont depuis longtemps fait florès. Michel Serceau, docteur d’État, professeur émérite et essayiste, a déjà contribué à cette recherche par le biais d’articles et d’ouvrages (L’adaptation cinématographique des textes littéraires aux Éditions du Céfal paru en 1999), mais décide d’y revenir pour interroger la notion de réception qui apparaît à la fois comme l’objet et le modus operandi de sa recherche. Cette large étude se distingue d’abord par ses pré-requis théoriques. S’inscrivant dans la pensée de Christian Metz, Serceau privilégie le langage sur la langue pour qualifier les particularités du médium cinématographique. Réactivant une certaine approche structurale du cinéma, l’auteur cherche à battre en brèche les raccourcis qui ont depuis plusieurs années réduit les liens entre ces deux disciplines à un simple rapport de signifiants en excluant les hypothétiques et nombreuses portées de leurs signifiés respectifs et communs. Le lecteur prend ici immédiatement conscience de la densité théorique qui anime la réflexion de Serceau. Cette évidente qualité évite le risque de l’abstraction à travers le développement d’une expertise fouillée et prolixe en statistiques. Loin de s’enfermer dans une lecture formaliste et/ou dirigiste de son sujet, Serceau se propose en effet d’étudier la récurrence de phénomènes propres à éclairer les évolutions et constances de la réception de la littérature au sein des productions cinématographiques (les téléfilms et séries télévisées n’étant pas étudiées ici). 

 

Deux principaux axes fondent donc la particularité du travail entrepris. Une approche synchronique qui prend corps à travers les problématiques de l’hybridation des catégories et celles, plus générales, de l’adaptation ; une approche diachronique, ensuite, qui permet de relire l’histoire du cinéma à l’aune de pistes de lecture particulièrement stimulantes. Cette interrogation sur les spécificités et partages des médiums envisagés (le cinéma, le roman, le théâtre, la poésie et l’ensemble de leurs déclinaisons génériques) se couple d’une étude sur certaines figures clés de ce dialogue (la ville, les justiciers et les super-héros, les personnages prométhéens). La richesse du contenu se retrouve encore dans les annexes particulièrement fournies qui clôturent l’ouvrage (bibliographie, index des écrivains et cinéastes).

 

L’érudition de cet ouvrage n’empêche néanmoins la présence de certaines lacunes. Ainsi de la présence de coquilles qui, ici et là, émaillent le texte, ou du peu de référencements de textes consacrés au seul cinéma (les ouvrages de Noël Burch, Jacques Aumont, ou Raymond Bellour, pour ne citer qu’eux, auraient pu enrichir les passages consacrés au dispositif cinématographique et au passage du classique au moderne). Ces remarques mises à part, ce Cinéma fait sa littérature offre un regard revigorant sur une relation qui ne cesse jamais de se réécrire.

 

 

 

  • LE CINÉMA FAIT SA LITTÉRATURE. ÉTUDE DE LA RÉCEPTION DE LA LITTÉRATURE PAR LE CINÉMA
  • Auteur : Michel Serceau
  • Éditions : Classiques Garnier
  • Collection : Recherches cinématographiques
  • Langues: Français uniquement
  • Date de parution : 20 novembre 2019
  • Format : 536 pages
  • Tarif : 59 €

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Cannes 2024 : Megalopolis de Francis Ford Coppola présenté sur la Croisette

Le réalisateur de 85 ans signe son retour avec son film autofinancé Megalopolis, qui sera présenté en compétition à la 77e édition du Festival de Cannes. 

George Lucas recevra une Palme d’Or d’honneur lors du 77e Festival de Cannes

Dans une galaxie pas si lointaine, à Cannes, lors de la Cérémonie de clôture du 77e festival, George Lucas, célèbre scénariste, réalisateur et producteur de la saga Star Wars, recevra une Palme d’Or d’honneur.

Dune 3 et Nuclear War : les prochains projets de Denis Villeneuve

La collaboration entre Denis Villeneuve et Legendary ne semble pas prête de s’arrêter. Après le succès du second volet des aventures de Paul Atréides, les prochains projets du réalisateur pour le studio…

Un Matrix 5 en préparation chez Warner Bros avec Drew Goddard à la réalisation

Le studio lance le développement d’une suite de la saga Matrix qui marque un tournant pour la franchise car il ne sera pas réalisé par les Wachowski.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 442 704 1 442 704
2 KUNG FU PANDA 4 334 599 2 1 160 497
3 DUCOBU PASSE AU VERT ! 231 183 1 231 183
4 ET PLUS SI AFFINITES 149 749 1 149 749
5 DUNE DEUXIEME PARTIE 143 811 6 3 864 690
6 PAS DE VAGUES 94 548 2 265 365
7 IL RESTE ENCORE DEMAIN 87 633 4 465 632
8 LA PROMESSE VERTE 74 908 2 251 189
9 SIDONIE AU JAPON 53 732 1 53 732
10 LE JEU DE LA REINE 49 130 2 156 002

Source: CBO Box office

Nos Podcasts