Sites de divertissement

Sites de divertissement

L’augmentation du trafic pourrait conduire à une réduction des bandes passantes vers les sites de divertissement au profit du télétravail.

 

 

 

En confinement, le télétravail et les sessions de repos ne font pas bon ménage. En effet, alors que toute la France tourne au ralenti, et que la majorité des salariés travaillent de chez eux, les connexions se multiplient et le trafic internet est au plus haut. Coup de théâtre ce 15 mars, le Journal Du Dimanche affirme que les opérateurs de télécoms pourraient bien réduire les bandes passantes vers les sites de divertissement au profit des sites professionnels en cas de forte affluence.

 

Si pour l’instant, comme l’assure Arthur Dreyfuss, président de la Fédération Française des Télécoms, « Les infrastructures sont dimensionnées pour absorber des pics d’activité », la prise d’assaut des jeux en ligne tels que Fortnite, de Youtube ou des plateformes telles que Netflix et tout bientôt Disney+ pourrait à l’avenir causer problème.

 

La quarantaine du pays exigée par l’enclenchement du stade 3 samedi 14 mars afin d’endiguer la pandémie de COVID-19, a entraîné une adaptation du réseau et des opérateurs : « Tous les opérateurs télécoms ont mobilisé des milliers d’ingénieurs et de techniciens qui superviseront et entretiendront l’ensemble du réseau ». Toutefois, si l’utilisation venait à dépasser un certain seuil, les opérateurs se réservent la possibilité de fermer les robinets, privilégiant les « usages professionnels », explique le JDD, sans spécifier plus en détails ce qu’englobe ce terme.

 

Cette immiscion des télécoms dans la vie privée de leurs clients n’est pas inédite. Aux États-Unis par exemple, les opérateurs s’arrogent le droit de réduire les bandes passantes vers certains sites, afin de limiter la consommation de données. Un bridage sélectif relayé en 2018 par BFMTV, qui cite une étude de David Choffnes, laquelle prouve que les applications de streaming telles que Netflix et Amazon Prime sont les plus concernées, et ce suivant les opérateurs du pays. Si les entreprises visées plaident la simple gestion de réseau, l’orientation commerciale vers des forfaits onéreux pour atteindre un débit plus satisfaisant est grandement suspectée.

 

Pour l’heure, en France, aucune décision n’est encore prise et la saturation du réseau n’est pas encore constatée. 

Commentaires

A la Une

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Road House : Jake Gyllenhaal officiellement dans le remake pour Amazon

Pressenti en novembre dernier, Jake Gyllenhaal sera bel et bien dans le remake du film culte des années 80, réalisé… Lire la suite >>

Max Headroom : La série des années 80 fait son retour avec Elijah Wood et Matt Frewer

La série dystopique Max Headroom est actuellement en plein remaniement par la société de production d’Elijah Wood avec le cocréateur… Lire la suite >>

Mort de la star de Star Trek, Nichelle Nichols

L’actrice américaine, admirée par Martin Luther King pour son rôle du lieutenant Nyota Uhura dans Star Trek, nous a quittés… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts