Synopsis : Plus qu’un simple documentaire, La Sorcellerie à travers les Âges défie toutes les frontières de genres et de style en étudiant la nature de la sorcellerie et du satanisme, de la Perse Antique aux temps modernes.

♥♥♥♥♥

 

Haxan - affiche IMDb

Haxan – affiche IMDb

Alors que le confinement semble bien parti pour s’étendre sur la durée, nombre de cinéphiles observent avec angoisse leur dvdothèque se désemplir à vue d’œil. Si les plateformes VOD ont de quoi combler le vide de vos soirées solitaires ou en tête-à-tête imposé, il ne faut pas oublier qu’Internet possède un certain nombre de ressources cinématographiques. Il est donc possible de trouver quelques pépites sur YouTube plus ou moins oubliées. Ainsi de Häxan (aussi titré en France La sorcellerie à travers les âges) qui figure en bonne place de la plupart des histoires du cinéma. Réalisé en 1922 par le danois Benjamin Christensen, dont le parcours le vit passer par l’Allemagne et les États-Unis avant de retourner sur sa terre natale pour achever sa carrière au début des années 1940, le film bénéficie donc d’une solide réputation que sa vision ne fait que confirmer. En ouvrant sa production par la représentation de gravures et de lithographies, le cinéaste inscrit sa mise en scène dans une tradition plastique marquée. Ses plans s’apparentent en effet à des tableaux associant beauté des ornements, faste des décors, réalisme des costumes et sidération des effets spéciaux. Surimpressions et transparences attestent de la singularité du médium cinématographique et anime de l’intérieur la fixité des cadres conçus par Christensen tout en rappelant le savoir-faire en matière d’effets visuels des films nordiques de l’époque (que l’on songe seulement à la somptuosité gothique de La Charrette fantôme du Suédois Victor Sjöström). Philtres d’amour, chaudrons fumants, sortilèges, découpes anatomiques et orgies au clair de lune assurent l’attractivité d’un récit engagé contre la bêtise humaine et d’images qui rappellent que le cinéma de l’époque n’avaient peur ni de la nudité ni des figurations sulfureuses.

 

Haxan

Häxan (La Sorcellerie à travers les âges)

 

Aucun ennui donc face à l’enchaînement de ces représentations délicieuses qui semblent échappées d’une toile de maître. La photographie de Johan Ankerstjerne développe une singulière poésie d’ombre et de lumière, privilégiant le contraste pour sublimer la peau lactée d’une actrice ou accentuer le grotesque d’une chair flétrie ou boursouflée. L’esprit de Caravage et de Rembrandt traverse l’ensemble d’un film qui n’accuse aucun temps mort et emporte le spectateur dans des cauchemars dignes du lyrisme morbide d’un Jérôme Bosch.

 

Et puis, il y a ces gros plans filmés en contre-plongée. On sait que Christensen fut acteur pour le Michaël (1924) de Carl Theodor Dreyer (le cinéaste revêtant d’ailleurs le rôle du Diable dans son propre film), mais un lien plus étroit encore réunit ici les deux réalisateurs. Difficile en effet de ne pas penser aux cadrages si singuliers de La Passion de Jeanne d’Arc, comme si Häxan anticipait sur les compositions doloristes et supplicatoires du chef-d’œuvre de Dreyer. Toutes ces raisons devront vous convaincre de vous jeter sur cet opus majeur qui a encore le mérite de souligner la place importante occupée par la cinématographie scandinave dans l’histoire du muet.

 

 

 

  • HÄXAN (LA SORCELLERIE À TRAVERS LES ÂGES)
  • Disponible en ligne et gratuitement sur YouTube
  • Réalisation : Benjamin Christensen
  • Avec : Maren Pedersen, Clara Pontoppidan, Elith Pio, Oscar Stribolt, Tora Teje, Astrid Holm, Johannes Andersen, Benjamin Christensen, Karen Winther…
  • Scénario : Benjamin Christensen
  • Production : Svensk Filmindustri
  • Photographie : Johan Ankerstjerne
  • Montage : Edla Hansen
  • Décors : Richard Louw
  • Date de sortie initiale : 18 septembre 1922
  • Durée : 1h16

 

Commentaires

A la Une

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Ned Beatty, acteur dans Délivrance, Network et Superman, nous a quittés

Disparu le 13 juin 2021 à l’âge de 83 ans, c’est en tant que second rôle que Ned Beatty se… Lire la suite >>

Toxic Avenger : Kevin Bacon incarnera le méchant dans le remake

L’acteur américain a rejoint le casting du prochain remake de Toxic Avenger, basé sur le film culte de Troma Entertainment, avec en… Lire la suite >>

Un remake de Christine en préparation par le créateur d’Hannibal

Produite par Sony et Blumhouse, la nouvelle adaptation de Christine, l’une des œuvres majeures de Stephen King, va être réalisée… Lire la suite >>

Carey Mulligan et Zoe Kazan dans la peau des journalistes qui ont fait tomber Harvey Weinstein

Le long métrage de Maria Schrader, réalisatrice de Unorthodox, va retracer l’enquête des deux journalistes du New York Times qui a… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 665 476 1 665 476
2 NOMADLAND 125 027 1 125 027
3 LE DISCOURS 121 740 1 121 740
4 THE FATHER 93 583 3 385 143
5 ADIEU LES CONS 88 201 34 1 683 963
6 DEMON SLAYER - KIMETSU NO YAIBA - LE FILM :... 49 311 4 659 599
7 TOM & JERRY 42 542 4 461 621
8 NOBODY 41 594 2 122 034
9 LES BOUCHETROUS 41 435 3 189 754
10 CHACUN CHEZ SOI 40 025 2 129 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts