BD / Kent State. Quatre morts dans l’Ohio de Derf Backderf : critique

Publié par Jacques Demange le 10 septembre 2020

Résumé : L’auteur américain Derf Backderf réalise un magistral documentaire historique sur les années 1970 et la contestation contre la guerre du Vietnam. Kent State relate les événements qui ont mené à la manifestation du 4 mai 1970 et à sa violente répression sur le campus de cette université de Kent, petite ville de l’Ohio. Quatre manifestants, âgés de 19 à 20 ans, furent tués par la Garde nationale au cours de cette journée. Cet événement marqua considérablement les esprits et provoqua des manifestations gigantesques dans tout le pays, avec plus de quatre millions de personnes dans les rues, marquant un retournement de l’opinion publique sur l’engagement américain au Vietnam. Derf Backderf avait 10 ans en 1970, à l’époque des faits. Il a vu des troupes traverser sa ville, et il a été profondément marqué par la répression sanglante de la manifestation du 4 mai. Dans Kent State, il brosse le portrait des étudiants qui seront tués au cours de la manifestation ainsi que celui d’un membre de la Garde nationale. Sa description détaillée de la journée du 4 mai 1970 montre comment l’incompétence des responsables locaux a débouché sur une véritable boucherie. 

♥♥♥♥

 

Kent State - couverture

Kent State – couverture

Cinquante ans plus tard, que reste-t-il du massacre de Ken State ? Des photographies, quelques films documentaires encore introuvables en France, et la mémoire d’un engagement que nos temps contemporains peinent à reconduire (At Berkeley de Wiseman le prouve assez bien). Le retour se fait ici sous la forme d’une bande dessinée qui relatent l’ensemble des événements qui agitèrent le campus américain de Kent State dans l’Ohio en 1970. Alors que le Président Nixon annonçait sa volonté de poursuivre la guerre du Vietnam en faisant entrer ses troupes au Cambodge, les manifestations étudiantes prirent une tournure plus radicale. Préoccupées par la situation, les autorités locales (municipales et universitaires) firent appel à la Garde nationale de l’Ohio pour sécuriser le campus. Après plusieurs jours de tension entre militaires et étudiants, les violences éclatèrent. Face à une manifestation pacifique, les soldats chargèrent avec leurs baïonnettes et ouvrirent le feu. Le bilan officiel fut de quatre morts et de neuf blessés. Cet événement déclencha une forte mobilisation des étudiants américains et participa à modifier l’opinion publique concernant la politique belliqueuse de Nixon. C’est cet épisode historique que nous raconte le roman graphique de Derf Backderf, dessinateur américain natif de l’Ohio, déjà auteur de Punk Rock et mobile homes (2008), Mon ami Dahmer (2012), qui a connu une adaptation au cinéma, Trashed (2015), et True Stories (2019), tous disponibles aux éditions Ça et là. La qualité de cette retranscription tient principalement à son travail de documentation extrêmement précis. Âgé de 10 ans au moment des faits, Backderf a consulté un grand nombre de sources pour éclairer les différents enjeux de cet événement.

 

Tout en se focalisant sur le parcours de protagonistes particuliers (étudiants mais aussi membres de la Garde nationale), l’auteur ponctue son récit de rappels documentaires. Les différents mouvements politiques étudiants ou les figures politiques de l’époque sont ainsi décrits dans le détail. Ces retours permet de souligner le caractère extrêmement complexe de la situation. Partial, Backderf rappelle que les soldats de la Garde nationale, pour la plupart jeunes et inexpérimentés, souffraient d’un manque important d’informations et prenaient pour acquis les nombreuses rumeurs qui entouraient les mouvements étudiants.

 

L’auteur revient aussi sur les débordements propres à la politique intérieure de Nixon qui n’hésitait pas à infiltrer des agents du FBI dans les campus afin de semer la zizanie entre les activistes, un phénomène qui, rappelle Backderf, contribua grandement à attiser les tensions à Kent State. Cet album se présente donc comme une piqûre de rappel salvatrice.

 

Au fil des pages, le lecteur français prend conscience du peu d’informations connues sur ces événements. Certes, le cinéma s’était déjà emparé de ce sujet, revenant sur la brutalité des affrontements entre étudiants et forces de l’ordre (l’introduction de Zabriskie Point d’Antonioni ; Nixon de Stone) ou sur l’engagement des campus au moment de la guerre du Vietnam (le mouvement des Weathermen dont le parcours est retracé dans le documentaire The Weather Underground de Sam Green et Bill Siegel, ou dans Sous surveillance de Redford), mais force est de constater le progressif oubli qui finit par entourer cette période pourtant cruciale dans notre appréhension des différents soulèvements sociaux contemporains.

 

À cette écriture passionnante répond un dessin marqué par une certaine sobriété. Le style de Backderf semble pour partie s’inscrire dans la lignée des bandes dessinées de Robert Crumb. Manque pourtant chez lui un sens du détail qui aurait dû accompagner la qualité historique de l’ouvrage. La répétition du trait et le manque de nuances graphiques tendent parfois à faire oublier les images au profit du seul texte. Un point quelque peu dommageable mais qui ne nous empêchera pas d’insister sur l’intérêt véritable de cet album.

 

 

 

  • KENT STATE. QUATRE MORTS DANS L’OHIO (Kent State : Four Dead in Ohio)
  • Auteur : Derf Backderf
  • Traduction : Philippe Touboul
  • Éditions : Ça et là
  • Date de parution : 10 septembre 2020
  • Langues disponibles : Français et Anglais (édition Abrams ComicArts)
  • Format : 288 pages
  • Tarif : 23 €

Commentaires

A la Une

Blacula revient d’entre les morts dans une nouvelle version

La MGM et les producteurs Deon Taylor et Roxanne Avent Taylor préparent une relecture de Blacula, classique de l’horreur et… Lire la suite >>

Colin Farrell et Rachel Weisz dans une relecture du mythe œdipien de Todd Solondz

Après The Lobster de Yorgos Lanthimos, Colin Farrell et Rachel Weisz vont se retrouver dans le nouveau film cauchemardesque et… Lire la suite >>

Zoë Kravitz passe à la réalisation avec Pussy Island

Zoë Kravitz fera ses débuts derrière la caméra avec Pussy Island, qui mettra en vedette Channing Tatum dans la peau… Lire la suite >>

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Ned Beatty, acteur dans Délivrance, Network et Superman, nous a quittés

Disparu le 13 juin 2021 à l’âge de 83 ans, c’est en tant que second rôle que Ned Beatty se… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 665 476 1 665 476
2 NOMADLAND 125 027 1 125 027
3 LE DISCOURS 121 740 1 121 740
4 THE FATHER 93 583 3 385 143
5 ADIEU LES CONS 88 201 34 1 683 963
6 DEMON SLAYER - KIMETSU NO YAIBA - LE FILM :... 49 311 4 659 599
7 TOM & JERRY 42 542 4 461 621
8 NOBODY 41 594 2 122 034
9 LES BOUCHETROUS 41 435 3 189 754
10 CHACUN CHEZ SOI 40 025 2 129 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts