Synopsis : Un couple d’Anglais, Tom et Evelyn, débarque dans la station balnéaire de Benavis pendant les festivités d’été. Préférant fuir la foule, ils prévoient de partir le lendemain pour la petite île d’Almanzora. Mais à leur arrivée, ils découvrent un village totalement abandonné de ses habitants. Bientôt, des enfants au comportement étrange font leur apparition. Et s’ils avaient quelque chose à voir avec la disparition de la population adulte ?

♥♥♥♥♥

 

Les revoltes de lan 2000

Les révoltés de l’an 2000

Sorti en 1976, oublié puis redécouvert au mitan des années 2000 grâce à l’édition DVD proposée par la maison Wild Side Vidéo, Les Révoltés de l’an 2000 (auquel on préférera son titre original : ¿Quién puede matar a un niño?) vaut indéniablement que l’on s’y attarde et que l’on y revienne. Film d’horreur atypique, jouant des références pour mieux s’en distinguer, la production de Narciso Ibáñez Serrador profite d’abord d’un rythme propice au déploiement progressif. Sa durée (1h52), assez inhabituelle pour son genre et son époque, permet d’inscrire son récit dans une atmosphère plus angoissante que réellement horrifique. De fait, le cinéaste, par ailleurs auteur du scénario sous le pseudonyme de Luis Peñafiel, prend le temps de poser les bases de son récit et de détailler les caractéristiques de ses personnages principaux. Immédiatement, pourtant, une pesanteur dérangeante se dégage des plans larges sur l’horizon maritime de l’Espagne. Les regards hors-champ et la tranquillité feinte des personnages annoncent le drame à venir. Mais, là encore, Narciso Ibáñez Serrador préfère à l’exposition frontale les nuances de la distillation. Avant d’éclater pleinement, l’horreur se laisse entrevoir dans la clarté d’un paysage solaire plombant d’incertitudes. Car, à la manière de Romero, le cinéaste fait de sa figure criminelle la matière d’un discours critique. Les images d’archive ouvrant le film insistent sur la portée réelle de l’inversion notionnelle promulguée dans la suite du récit.

 

 

En confondant culpabilité et innocence, enfance et mort, Narciso Ibáñez Serrador ne fait pas que rejouer l’un des tropes du nouveau cinéma d’horreur des années 1970 (La Nuit des morts-vivants, encore, mais aussi L’Exorciste de Friedkin), mais assigne une trajectoire régressive à l’ensemble de son film. Le nouveau-né dévorant les entrailles de sa mère, le sourire de l’enfant qu’accompagne l’éclat de son regard diabolique, détournent les déterminismes habituels du genre (la traditionnelle possession) pour assumer un parti pris empreint d’ambiguïté. Car qui pourra en définitive juger l’acte perpétué par ces criminels en culotte courte ? Sans justifier, Narciso Ibáñez Serrador interroge la conscience du spectateur. Et c’est sans doute ici que réside la principale qualité de ¿Quién puede matar a un niño?

 

Pour cette belle édition Blu-ray, Carlotta propose une série de suppléments alléchants (dont certains étaient déjà présents dans la version DVD de Wild Side). La présentation par Fabrice du Welz insiste sur l’importance de l’héritage convoqué par le film que l’on retrouve dans les propos tenus par Guillermo del Toro, Juan Antonionio Bayona, Jaume Balaguero et Paco Plaza. Loin de l’hommage convenu, les réalisateurs interrogés soulignent le caractère d’initiateur incarné par Narciso Ibáñez Serrador qui, au-delà de ses seules productions cinématographiques, était une figure connue du petit écran espagnol. Une mention doit encore être faite du très instructif entretien réalisé avec le directeur de la photographie José Luís Alcaine qui revient longuement sur les particularités techniques du film (couleurs, lieux de tournage) tout en rappelant le rôle crucial de sa fonction dans la conception de l’atmosphère si singulière du métrage.

 

 

 

  • LES RÉVOLTÉS DE L’AN 2000 (¿Quién puede matar a un niño?)
  • Sortie : 16 septembre 2020
  • Format : Blu-ray Steelbook (master haute définition) ou DVD (nouveau master restauré)
  • Version restaurée 2K
  • Réalisateur : Narciso Ibáñez Serrador
  • Avec : Lewis Fiander, Prunella Ransome, Antonio Iranzo, Miguel Narros, María Luisa Arias, Marisa Porcel…
  • Scénario : Luis Peñafiel (d’après le roman El Juego de Juan José Plans)
  • Producteurs : Manuel Salvador
  • Photographie : José Luís Alcaine
  • Montage : Juan Serra et Antonio Ramirez De Loaysa
  • Musique : Waldo De Los Rios
  • Distribution : Carlotta Films
  • Tarif : 25 € (Blu-ray Steelbook) – 20 € (DVD)
  • Durée : 1h52
  • Sortie initiale : 26 avril 1976 (Espagne) – 2 février 1977 (France)

 

Commentaires

A la Une

The Substance : le film de body horror avec Demi Moore se dévoile dans un teaser intrigant

Le nouveau film de Coralie Fargeat verra s’affronter Demi Moore et Margaret Qualley autour de cette fameuse substance.    … Lire la suite >>

Gladiator II : une bande-annonce épique et intense pour la suite de l’épopée historique

Ridley Scott nous replonge dans l’arène du Colisée de Rome, avec Paul Mescal pour marcher dans les pas de son… Lire la suite >>

Emmanuelle : La relecture se dévoile dans une bande-annonce sensuelle et mystérieuse

Le nouveau long-métrage d’Audrey Diwan, avec Noémie Merlant dans le rôle-titre, révèle les premières images de cette nouvelle version du… Lire la suite >>

RIP : Matt Damon et Ben Affleck à l’affiche d’un thriller criminel sur Netflix

La plateforme de streaming a récemment acquis les droits du film qui sera écrit et réalisé par Joe Carnahan, avec… Lire la suite >>

Robert Englund et John Carpenter, nouvelles étoiles du Hollywood Walk of Fame

Chaque année, plusieurs stars sont célébrées sur le Hollywood Walk of Fame. En 2025, plus de trente personnes le rejoindront…. Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOI, MOCHE ET MECHANT 4 1 400 169 1 1 400 169
2 LE COMTE DE MONTE-CRISTO 1 076 425 3 3 539 650
3 VICE-VERSA 2 860 850 4 6 296 623
4 UN P'TIT TRUC EN PLUS 310 660 11 8 388 607
5 SANS UN BRUIT : JOUR 1 104 468 3 740 382
6 HORIZON : UNE SAGA AMERICAINE, CHAPITRE 1 71 398 2 193 015
7 LONGLEGS 69 851 1 69 851
8 TO THE MOON 60 663 1 60 663
9 BAD BOYS : RIDE OR DIE 53 569 6 1 175 179
10 ELYAS 45 371 2 147 466

Source: CBO Box office

Nos Podcasts