Rocks de Sarah Gavron : critique

Publié par Erica Farges le 9 septembre 2020

Synopsis : Rocks, 15 ans, vit à Londres avec sa mère et son petit frère. Quand du jour au lendemain leur mère disparait, une nouvelle vie s’organise avec l’aide de ses meilleures amies. Rocks va devoir tout mettre en œuvre pour échapper aux services sociaux.

♥♥♥♥♥

 

Rocks - affiche

Rocks – affiche

Sarah Gavron a commencé sa carrière de cinéaste en 2008 avec Rendez-vous à Brick Lane qui raconte l’arrivée d’une jeune bangladaise mariée de force dans une cité londonienne. En 2015, elle est revenue avec Les Suffragettes sur le mouvement pour l’obtention du droit de vote des femmes en Angleterre avec un casting cinq étoiles. Ici, les figures féminines sont toujours au centre du récit. Gavron nous replonge dans un décor similaire à celui de son premier film mais s’essaie à un autre registre, l’approche quasi documentaire et réaliste. Ce regard s’apparente même à l’improvisation, avec une majorité d’acteurs non-professionnels pour suivre le périple de Shola (Bukky Bakray), aka Rocks, après le départ soudain de sa mère. Cette dernière laisse à l’adolescente la charge de son petit frère Emmanuel (D’angelou Osei Kissiedu) avec pour seule explication une brève lettre, en plus d’une enveloppe contenant un peu d’argent. Ce résumé et l’affiche qui l’accompagne jouent ainsi sur deux tableaux : le premier indique la manière dont Rocks et Emmanuel vont affronter la situation d’abandon parental, la seconde reprend les codes esthétiques du teen movie centré sur une bande d’amies. Un mélange intéressant qui met en avant l’épreuve qu’elle traverse dans sa vie de jeune fille de quinze ans avec ses rêves, sa scolarité, ses passions et ses copines. L’adolescence y est montrée comme un âge où le groupe est essentiel. L’introduction de son background renforce ce personnage de manière plus complexe et réelle. À cela s’ajoute l’excellente première performance devant les caméras de Bukky Bakray. L’actrice en herbe incarne parfaitement une héroïne attachante à la personnalité solaire.

 

Rocks de Sarah Gavron

Rocks de Sarah Gavron

 

Cette envie originelle de faire un film collaboratif ne se contente pas d’imaginer la vie de Rocks et ses amies, mais s’inspire de la réalité que vivent les filles de cet âge dans un quartier londonien populaire, avec en fil conducteur un évènement dramatique. Un peu comme Nikki Reed, qui avait débuté sa carrière d’actrice en coécrivant le scénario de Thirteen avec Catherine Hardwicke, inspiré de ses treize ans, le script de Rocks part des expériences personnelles des comédiennes dont la plupart ont été repérées parmi les élèves d’un collège à Londres. Une bonne idée de la part de la réalisatrice et de ses deux scénaristes. Si le récit annoncé comme un Ken Loach au féminin s’éparpille parfois trop et donne l’impression de survoler l’ensemble, il ne tombe jamais dans le pathos. À l’image de cette jeune fille, il adopte une tonalité radieuse qui laisse place à un certain optimisme. Ce regard très actuel permet un véritable renouveau du genre. Rocks dresse ainsi le portrait authentique de cette jeunesse féminine contemporaine et multiculturelle. 

 

 

 

  • ROCKS
  • Sortie salles : 9 septembre 2020
  • Réalisation : Sarah Gavron
  • Avec : Bukky Bakray, Kosar Ali, D’angelou Osei Kissiedu, Shaneigha-Monik Greyson, Ruby Stokes, Tawheda Begum, Anastasia Dymitrow, Afi Okaidja, Sarah White, Curtis Walker, Umit Ulgen, Aneta Piotrowska
  • Scénario : Claire Wilson et Theresa Ikoko
  • Production : Ameenah Ayub Allen, Faye Ward, Hannah Farrell, Sarah Gavron, Phil Hunt, Julia Oh, Compton Ross, Sue Bruce Smith, Natascha Wharton
  • Photographie : Hélène Louvart
  • Montage : Maya Maffioli
  • Décors : Alice Normington
  • Costumes : Ruka Johnson
  • Musique : Emilie Levienaise-Farrouch
  • Distribution : Haut et Court
  • Durée : 1h33

 

Commentaires

A la Une

Blacula revient d’entre les morts dans une nouvelle version

La MGM et les producteurs Deon Taylor et Roxanne Avent Taylor préparent une relecture de Blacula, classique de l’horreur et… Lire la suite >>

Colin Farrell et Rachel Weisz dans une relecture du mythe œdipien de Todd Solondz

Après The Lobster de Yorgos Lanthimos, Colin Farrell et Rachel Weisz vont se retrouver dans le nouveau film cauchemardesque et… Lire la suite >>

Zoë Kravitz passe à la réalisation avec Pussy Island

Zoë Kravitz fera ses débuts derrière la caméra avec Pussy Island, qui mettra en vedette Channing Tatum dans la peau… Lire la suite >>

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Ned Beatty, acteur dans Délivrance, Network et Superman, nous a quittés

Disparu le 13 juin 2021 à l’âge de 83 ans, c’est en tant que second rôle que Ned Beatty se… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 665 476 1 665 476
2 NOMADLAND 125 027 1 125 027
3 LE DISCOURS 121 740 1 121 740
4 THE FATHER 93 583 3 385 143
5 ADIEU LES CONS 88 201 34 1 683 963
6 DEMON SLAYER - KIMETSU NO YAIBA - LE FILM :... 49 311 4 659 599
7 TOM & JERRY 42 542 4 461 621
8 NOBODY 41 594 2 122 034
9 LES BOUCHETROUS 41 435 3 189 754
10 CHACUN CHEZ SOI 40 025 2 129 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts