Série / Ratched (saison 1) : critique

Publié par Erica Farges le 24 septembre 2020

Synopsis : Comment l’infirmière Ratched est devenue au fil des années un monstre ? Cette série a pour but de le raconter, un meurtre à la fois… Préquel du film Vol au-dessus d’un nid de coucou sur l’infirmière Ratched.

♥♥♥♥♥

 

Ratched - affiche

Ratched – affiche

Initialement présenté comme un préquel de Vol au-dessus d’un nid de coucou, Ratched s’approprie audacieusement des chefs-d’œuvre du cinéma et de la littérature. Celle-ci commence en 1947 et se concentre sur le passé de Mildred Ratched, la célèbre antagoniste tortionnaire, avant qu’elle ne devienne l’infirmière en chef de l’Oregon Stata Hospital à Salem. Interprétée par l’excellente Louise Fletcher dans le film de Milos Forman, le plus grand rôle de sa carrière pour lequel l’actrice a remporté un Oscar, un Golden Globe et un BAFTA bien mérités, c’est ici Sarah Paulson qui endosse son costume. Le synopsis et l’identité du personnage principal sont presque les seuls éléments qui rattachent la série au long-métrage. Elle peut être donc regardée indépendamment, tant les références directes au récit qui l’a inspirée sont quasiment inexistantes. D’ailleurs, sans le nom de l’infirmière, il est même difficile d’établir un lien entre les deux. Pourtant, son affiliation à l’œuvre cinématographique offre un nouveau point de vue sur une « méchante » emblématique en l’humanisant à travers son exploration psychologique. Ratched est la première création d’Evan Romansky, qui en est aussi coscénariste. Mais, avec le très prolifique Ryan Murphy en tant que coréalisateur, coproducteur, qui a également participé au développement et à l’écriture du scénario, sa patte extravagante et transgressive s’en ressent. D’abord sur l’esthétique très colorée et truffée de clins d’œil cinématographiques variés. L’hôpital psychiatrique comme décor principal, pouvait laisser penser qu’il y aurait une inspiration d’Asylium, la deuxième saison d’American Horror Story, considérée par la critique comme la meilleure de la série d’anthologie. Pourtant, les visuels rappellent plutôt Hollywood, série qui se déroule aussi au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, période fréquemment liée à l’espoir et l’optimisme d’un nouveau monde porteur de prospérité économique.

 

 

Loin de l’ambiance oppressante et glauque souvent associée à l’univers de la psychiatrie, il s’agit davantage d’un thriller ultra stylisé. Les séquences supposées être d’une extrême violence physique ou psychologique sont détournées de manière ludique, voire presque parodiées. Ce changement de regard sur Vol au-dessus d’un nid de coucou, allié à cette nouvelle écriture du personnage de l’Infirmière Ratched et à l’évolution de l’intrigue apparaît dès lors comme une volonté de révéler le caractère assez misogyne du film et du roman originel écrit par Ken Kesey. Car les femmes y sont représentées sous deux facettes : en objets visant à satisfaire les besoins sexuels masculins, en sadiques qui les briment, sans jamais remettre en question les agissements des hommes. Ici, Mildred Ratched ne devient pas spécialement sympathique et les actes atroces dont elle est capable n’y sont en aucun cas excusés, mais on ne la considère pas pour autant comme un personnage purement animé par la cruauté gratuite.

 

 

Toujours avec l’intention d’invoquer des classiques pour leur donner un visage plus diversifié et inclusif, procédé qui revient systématiquement dans les réalisations de Murphy, les arcs narratifs vont dans ce sens. Certes, la narration laisse parfois à désirer, un peu pénalisée par quelques longueurs inutiles et péripéties mal articulées. Cependant, et malgré ses quelques failles scénaristiques, l’ensemble fonctionne. On finit par rentrer dans l’histoire et se demander ce que nous réserve la deuxième saison déjà commandée par Netflix. Plutôt une sympathique réussite donc, surtout par cette réactualisation du regard sur des œuvres à la qualité artistique exceptionnelle, mais dont certains propos peuvent être discutables pour leur manque d’éthique et d’inclusion.

 

 

 

  • RATCHED
  • Diffusion : Depuis le 18 septembre 2020
  • Chaîne / Plateforme : Netflix
  • Création : Evan Romansky
  • Réalisation : Ryan Murphy, Michael Uppendahl, Nelson Cragg, Jennifer Lynch, Daniel Minahan, Jessica Yu
  • Scénario : Evan Romansky, Ryan Murphy, Ian Brennan, Jennifer Salt
  • Avec : Sarah Paulson, Jon Jon Briones, Finn Wittrock, Judy Davis, Harriet Sansom Harris, Cynthia Nixon, Sharon Stone, Brandon Flynn, Hunter Parrish, Amanda Plummer, Corey Stoll, Alice Englert, Sophie Okonedo, Jermaine Williams, Charlie Carver
  • Durée : 8 épisodes de 45-62 minutes

 

Commentaires

A la Une

Un biopic sur Richard Pryor en projet chez MGM

La vie du comédien et pionnier de l’humour afro-américain Richard Pryor sera adaptée en film. La réalisation, l’écriture et la… Lire la suite >>

Jessica Chastain et Oscar Isaac rejoueront Scènes de la vie conjugale de Bergman pour HBO

HBO prépare un remake en série de Scènes de la vie conjugale d’Ingmar Bergman. Jessica Chastain et Oscar Isaac sont… Lire la suite >>

Bride : Scarlett Johansson dans un nouveau drame de science-fiction

Le réalisateur chilien Sebastian Lelio dirigera Scarlett Johansson dans Bride, un drame de science-fiction, librement inspiré du classique La Fiancée… Lire la suite >>

La Famille Addams de retour à la télévision sous la direction de Tim Burton ?

La famille la plus macabre d’Amérique va revenir hanter les écrans de télévision, et s’apprête à accueillir un nouveau membre,… Lire la suite >>

Jared Leto reprend le rôle du Joker pour le Zack Snyder’s Justice League

La nouvelle version de Justice League retravaillée par Zack Snyder incluera des scènes inédites. Le Joker y fera une apparition… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts