Livre / Histoire vagabonde du cinéma : critique

Publié par Jacques Demange le 30 octobre 2020

Résumé : Du visage de Greta Garbo dans La Reine Christine en 1933 à celui, défiguré, de Jeff Goldblum dans La Mouche en 1986, des montagnes brutes filmées dans Visages d’enfants de Jacques Feyder en 1925 aux forêts symboliques imaginées par Terrence Malick pour Le Nouveau Monde en 2005, des trucages cinématographiques utilisés par Méliès dès 1896 aux technologies numériques à l’œuvre dans Gravity en 2013… Chacune de ces images fortes, sensibles, témoigne de métamorphoses, de réinventions, de basculements du cinéma à travers les âges, par le prisme de ce qu’en ont fait réalisateurs, acteurs, spectateurs, techniciens ou théoriciens. Et chacune sert de point de départ à une exploration thématique et historique du septième art. Corps, décors, effets spéciaux, couleurs, montage, rires, larmes : à rebours d’une évolution continue et linéaire, cette approche très complète et pourtant très personnelle, signée de deux auteurs parmi les plus réputés, met en lumière les influences et tendances qui traversent les films, grands classiques ou méconnus, au gré des époques et des continents.

♥♥♥♥♥

 

Histoire vagabonde du cinema - livre

Histoire vagabonde du cinéma – livre

La lecture de certains ouvrages fait l’effet d’une véritable traversée dont la trajectoire nomade invite à une incessante reprise, au gré des perspectives et attentions diverses de leur lecteur. Le titre de cette monumentale étude souligne bien ce principe. L’Histoire vagabonde du cinéma proposée par Vincent Amiel et José Moure, professeurs en études cinématographiques à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, se décline sous la forme de quatre grands axes de lecture (images des hommes et du monde ; formes et matériaux des images ; création et fabrique des films ; spectacle et émotions) comprenant diverses entrées aussi générales que particulières (visages, paysages, couleurs, récits, acteurs, animations, rires, horreur, luttes, théories). Si cette profusion terminologique valorise l’esprit libertaire promulgué par la structure de l’ouvrage, les auteurs parviennent brillamment à articuler goût cinéphile (toute histoire du cinéma étant d’abord l’histoire d’amour et de désir) et rigueur scientifique. L’analyse d’un corpus de films en particulier assure ainsi la concrétisation des enjeux et problématiques sous-tendus par chaque notion. Nombreuses, les références théoriques sont toujours reprises et examinées par les deux auteurs qui rappellent ainsi que le cinéma a toujours eu partie liée avec la pensée. À ces développements méthodiques s’ajoutent la présence de filmographies et bibliographies annexes qui invitent à découvrir ou à renouveler sa vision de grands films du passé ou du contemporain.

 

L’approche profite donc d’une qualité d’écriture qui assure la clarté de l’ensemble tout en lui assurant l’adhésion d’un public élargi (spécialistes comme néophytes trouveront un profond plaisir à parcourir ces pages). Les éditions Vendémiaire proposent de leur côté quelques illustrations insérées en début de chapitre dont les qualités de mise en page et de reproduction doivent être félicitées.

 

Aux côtés des incontournables manuels de la théorie du cinéma (L’Analyse des films de Jacques Aumont et Michel Marie dont nous avions déjà recensé la récente réédition ; Les théories du cinéma depuis 1945 de Francesco Casetti ; Esthétique du film de Aumont, Marie, Vernet et Bergala), l’ouvrage de Amiel et Moure trouve naturellement sa place. On incitera donc grandement nos lecteurs à se tourner vers ce précieux volume qui parvient à faire rimer maîtrise et passion. 

 

 

 

  • HISTOIRE VAGABONDE DU CINÉMA
  • Auteurs : Vincent Amiel et José Moure
  • Éditions : Vendémiaire
  • Date de parution : 30 octobre 2020 (disponible à l’achat en ligne sur la fiche du livre avec livraison des commandes assurée)
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 616 pages
  • Tarif : 29 €

Commentaires

A la Une

Le requin des Dents de la Mer exposé au futur Musée des Oscars

Bruce, le requin mécanique utilisé dans le film culte de Steven Spielberg, prend ses quartiers à l’intérieur du très attendu… Lire la suite >>

Gremlins 3 : Chris Colombus ne veut pas de CGI

Chris Colombus est revenu récemment dans une interview sur la possibilité d’un Gremlins 3. Que les fans se rassurent, les… Lire la suite >>

Predator : le réalisateur de 10 Cloverfield Lane aux commandes d’un nouveau film

Dan Trachtenberg, connu pour avoir réalisé 10 Cloverfield Lane, est en pourparlers avec 20th Century Studios pour diriger un nouvel épisode… Lire la suite >>

Michael Shannon rejoint Brad Pitt dans le thriller d’action Bullet Train

L’acteur américain Michael Shannon va rejoindre Brad Pitt au casting de Bullet Train, un thriller d’action produit par Sony d’après… Lire la suite >>

Small Axe : Steve McQueen présente une anthologie de films sur la communauté noire d’Angleterre

Le réalisateur oscarisé de Twelve Years a Slave revisite l’histoire des descendants afro-caribéens au Royaume-Uni à travers une série de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts