Livre / Qu’est-ce que le cinéma ? : critique

Publié par Jacques Demange le 3 août 2020

Résumé : Près de 75 années après sa conception, voici la première édition de Qu’est-ce que le cinéma ? de Germaine Dulac. Composé des nombreuses conférences de la cinéaste (1925-1939) assemblées par sa partenaire Marie-Anne Colson-Malleville, cet ouvrage éclaire le rôle majeur de cette pionnière de l’avant-garde française, innovatrice de la pensée cinématographique moderne, qui théorisait déjà, dès les années 1920, ce qu’est le cinéma.

♥♥♥♥♥

 

cinema - Germaine Dulac

cinema – Germaine Dulac

Pendant longtemps, Germaine Dulac fit figure de pionnière. Réalisatrice parmi les réalisateurs de l’école impressionniste (Jean Epstein, Louis Delluc, Jean Renoir…) qui vivifia le cinéma français des années 1920, ses productions (La Fête espagnole, La Souriante madame Beudet, La Coquille et le clergyman) associaient engagement féministe et virtuosité expérimentale. La reconnaissance de son apport théorique fut quant à lui plus tardif. En 1994, la parution du recueil Écrits sur le cinéma (aux éditions Prosper Hillairet) jeta une première lumière sur cette réflexion à la fois profuse et profonde. La présente publication de cet ensemble de textes issus de différentes conférences données par la cinéaste entre 1925 et 1939 concrétise quant à elle la reconnaissance d’une pensée que l’on doit considérer comme essentielle dans le champ des études cinématographiques. Réunis par Marie-Anne Colson-Malleville, enseignante, programmatrice de films, co-directrice du Cinéma-Théâtre du Colisée à Paris, cinéaste, et qui fut la compagne et l’assistante réalisatrice de Dulac, ces différents textes profitent de l’excellent travail d’édition fourni par Clément Lafite, archiviste, et Tami Williams, spécialiste de Dulac et déjà autrice de l’ouvrage Germaine Dulac. A Cinema of Sensations (University of Illinois Press, 2014). La première singularité de ce recueil est d’avoir su éviter la simple recension pour proposer une véritable refonte des écrits de la réalisatrice. Marie-Anne Colson-Malleville a ainsi opté pour une structure synthétique, découpant les conférences pour intégrer certaines de leurs parties au sein de plus vastes thématiques. La question de la pureté cinématographique, de la symphonie visuelle, de l’avant-garde, du public, ou de l’industrie se présentent ainsi comme de grands axes de lecture qui retrouvent à la fois les problématiques spécifiques de leur époque (les liens avec les textes de Epstein et Delluc sont en ce sens naturels) et affirment l’originalité de leur auteure.

 

Car au-delà de l’apport esthétique du cinéma, Dulac affirme son intérêt pédagogique. Celui-ci s’offre ainsi comme un outil pouvant être mis au service des sciences historiques (ainsi de son intérêt pour les actualités cinématographiques et les films scientifiques) mais aussi de l’éducation des masses. Parce que essentiellement destinés à être lus devant un public, les propos de la réalisatrice sont clairs et précis. Elle s’attarde ainsi sur certaines spécificités techniques (de la mise en scène à la direction des acteurs, de la projection aux décors), cherche à contextualiser ses réflexions à l’intérieur de l’Histoire du cinéma, et surtout illustre ses théories d’exemples précis. Les Éditions Light Cone ont ainsi pris soin d’enrichir leur mise en page de différentes captures d’écran afin d’accompagner le mieux possible le fil d’une pensée aussi captivante qu’érudite.

 

Les Hallucinations du Baron de Münchausen précède Fièvre de Louis Delluc, tandis que Le Cabinet du docteur Caligari s’offre comme la promesse d’un triomphe de l’image. On sort donc de la lecture de cet ouvrage totalement conquis. Jalon théorique indéniable, ce recueil se présente par ailleurs comme un vibrant témoignage d’une grande femme du Septième art (et dont l’œuvre cinématographique est brillamment analysée dans une longue postface signée par Marie Anne Colson-Malleville).

 

 

 

  • QU’EST-CE QUE LE CINÉMA ?
  • Auteurs : Germaine Dulac et Marie Anne Colson Malleville (textes réunis par), Clément Lafite et Tami Williams (dirigé par)
  • Éditions  : Light Cone
  • Date de parution : 1er juillet 2019
  • Langues : Français et Anglais (édition bilingue)
  • Format : 253 pages
  • Tarif : 24,90 €

Commentaires

A la Une

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Ned Beatty, acteur dans Délivrance, Network et Superman, nous a quittés

Disparu le 13 juin 2021 à l’âge de 83 ans, c’est en tant que second rôle que Ned Beatty se… Lire la suite >>

Toxic Avenger : Kevin Bacon incarnera le méchant dans le remake

L’acteur américain a rejoint le casting du prochain remake de Toxic Avenger, basé sur le film culte de Troma Entertainment, avec en… Lire la suite >>

Un remake de Christine en préparation par le créateur d’Hannibal

Produite par Sony et Blumhouse, la nouvelle adaptation de Christine, l’une des œuvres majeures de Stephen King, va être réalisée… Lire la suite >>

Carey Mulligan et Zoe Kazan dans la peau des journalistes qui ont fait tomber Harvey Weinstein

Le long métrage de Maria Schrader, réalisatrice de Unorthodox, va retracer l’enquête des deux journalistes du New York Times qui a… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 665 476 1 665 476
2 NOMADLAND 125 027 1 125 027
3 LE DISCOURS 121 740 1 121 740
4 THE FATHER 93 583 3 385 143
5 ADIEU LES CONS 88 201 34 1 683 963
6 DEMON SLAYER - KIMETSU NO YAIBA - LE FILM :... 49 311 4 659 599
7 TOM & JERRY 42 542 4 461 621
8 NOBODY 41 594 2 122 034
9 LES BOUCHETROUS 41 435 3 189 754
10 CHACUN CHEZ SOI 40 025 2 129 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts