Livre / Le roman de Godard : critique

Publié par Jacques Demange le 13 octobre 2020

Résumé : Michel Vianey dresse un portrait de Jean-Luc Godard à la fois tendre et espiègle. Venu couvrir le tournage du Mépris pour L’Express, Vianey décide de faire, de JLG, un livre. Il le suit, interroge Anna Karina, puis s’arrête longuement sur le tournage du film Masculin féminin (1966). Jean-Pierre Léaud, Chantal Goya ou Marlène Jobert y côtoient Brigitte Bardot, le chef opérateur Willy Kurant, la monteuse Agnès Guillemot, sans oublier un assistant réalisateur nommé Pascal, et qui n’est autre que Pascal Aubier auquel David da Silva consacré un ouvrage intitulé Le Dormeur, et qui paraît conjointement avec ce Roman de Godard.

♥♥♥♥♥

 

Le roman de Godard

Le roman de Godard

Paru pour la première fois en 1967 (sous le titre En attendant Godard chez Grasset), l’ouvrage de Michel Vianey, journaliste, scénariste et réalisateur, séduit par sa prose insolite. Entre témoignage et roman, l’auteur raconte sa rencontre avec Godard, puis leur relation établie entre les confidences à demi-cachées et les non-dits pleins de vérité. Car ce qui ressort de la lecture de ce carnet de voyages, c’est le caractère insaisissable d’une figure fuyante et émouvante dont Vaney a su capter l’énergie, les incertitudes et les multiples paradoxes. Godard donc qui se dédouble à l’écrit et impose son style aux images. Godard qui se joue du petit monde du cinéma, feint de consentir aux codes pour mieux s’en échapper. Un Godard que le cinéphile connaît, regard dissimulé derrière ses lunettes noires, faconde distillée avec soin à travers le rebondissement des aphorismes qui ponctuent chacune de ses sorties médiatiques. Godard, certes, mais pas seulement. Car Vianey s’intéresse plutôt à Jean-Luc (qui emprunte ici le patronyme d’Edmond). Un homme frappé par la solitude d’une rupture amoureuse, buvant silencieusement son café, hésitant sur la (dé)marche à suivre. Entre Godard et Edmond, un univers gravite. Ce sont les producteurs, les machinistes, les comédiens, les amis, les connaissances. Vianey les rencontre, discute avec eux, décrit leur comportement et réactions face à la personnalité changeante et vibrante de l’homme qui les a réunis. Entre le tournage du Mépris et celui de Masculin féminin, un choc se produit ou plutôt se poursuit. La fin de la romance avec Anna Karina n’efface pas le sentiment qui continue d’alimenter la tristesse d’Edmond et la fièvre créatrice de Godard. Le talent de Vianey tient à la témérité de son écriture. Sans abandonner le ton de la chronique, l’auteur l’approfondit d’une poétisation propre au souvenir. Le rythme est syncopé, haletant, le récit parfaitement mené. Des scènes tournées à l’envers du décor, Vianey trace des traits d’union sans cesse détournés de leur point d’origine. Le mot, souvent juste, s’ouvre à différents horizons et visages que reconnaît d’abord le lecteur (Karina, Jean-Pierre Léaud, Brigitte Bardot, Marlène Jobert, Chantal Goya…) avant d’accepter le fait accompli que lui impose l’auteur : de JLG tout reste encore à découvrir.

 

 

 

  • LE ROMAN DE GODARD
  • Auteur : Michel Vianey
  • Édition : Marest Éditeur
  • Date de parution : 6 octobre 2020
  • Première parution : 1967
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 192 pages
  • Tarif : 17 €

Commentaires

A la Une

Tomb Raider : Phoebe Waller-Bridge prépare une série dérivée pour Amazon

L’héroïne des jeux vidéo Tomb Raider reprendra bientôt vie sur le petit écran, dans une série créée par Phoebe Waller-Bridge…. Lire la suite >>

Jennifer Aniston et Julia Roberts échangent leurs corps dans le prochain film de Max Barbakow

La nouvelle comédie de Max Barbakow réunira Julia Roberts et Jennifer Aniston, dans le corps l’une de l’autre.    … Lire la suite >>

Michael Jackson sera incarné par son neveu dans un biopic signé Antoine Fuqua

Jaafar Jackson prendra les traits de son oncle Michael Jackson dans un biopic qui sera réalisé par Antoine Fuqua, avec… Lire la suite >>

César 2023 : La liste des nommés

Les nominations de la 48e cérémonie des César font la part belle à L’Innocent et à La Nuit du 12,… Lire la suite >>

Les nommés aux Oscars 2023

C’est ce mardi 24 janvier que l’Académie des Oscars a révélé sa sélection pour sa 95e cérémonie. Grand favori de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR : LA VOIE DE L'EAU 719 221 6 8 388 607
2 BABYLON 508 796 1 508 796
3 LA GUERRE DES LULUS 200 047 1 200 047
4 TIRAILLEURS 176 551 3 914 457
5 LE CHAT POTTE 2 : LA DERNIERE QUETE 148 313 7 2 465 668
6 LE CLAN 101 291 1 101 291
7 LES CYCLADES 96 097 2 266 479
8 YOUSSEF SALEM A DU SUCCES 72 216 1 72 216
9 LES BANSHEES D'INISHERIN 50 952 4 321 624
10 L'EMPRISE DU DEMON 48 248 2 133 316
11 L'IMMENSITA 46 659 2 138 565
12 FESTIVAL CINEMA TELERAMA (2023) 38 554 1 38 554
13 M3GAN 37 969 4 452 376
14 TEMPETE 33 534 5 668 886
15 NOSTALGIA 23 642 3 132 148
16 CARAVAGE 22 258 4 239 990
17 NOS SOLEILS 20 951 1 20 951
18 LA CONSPIRATION DU CAIRE 20 533 13 518 626
19 TERRIFIER 2 19 362 2 53 451
20 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 19 109 11 3 634 550

Source: CBO Box office

Nos Podcasts