Livre / Le roman de Godard : critique

Publié par Jacques Demange le 13 octobre 2020

Résumé : Michel Vianey dresse un portrait de Jean-Luc Godard à la fois tendre et espiègle. Venu couvrir le tournage du Mépris pour L’Express, Vianey décide de faire, de JLG, un livre. Il le suit, interroge Anna Karina, puis s’arrête longuement sur le tournage du film Masculin féminin (1966). Jean-Pierre Léaud, Chantal Goya ou Marlène Jobert y côtoient Brigitte Bardot, le chef opérateur Willy Kurant, la monteuse Agnès Guillemot, sans oublier un assistant réalisateur nommé Pascal, et qui n’est autre que Pascal Aubier auquel David da Silva consacré un ouvrage intitulé Le Dormeur, et qui paraît conjointement avec ce Roman de Godard.

♥♥♥♥♥

 

Le roman de Godard

Le roman de Godard

Paru pour la première fois en 1967 (sous le titre En attendant Godard chez Grasset), l’ouvrage de Michel Vianey, journaliste, scénariste et réalisateur, séduit par sa prose insolite. Entre témoignage et roman, l’auteur raconte sa rencontre avec Godard, puis leur relation établie entre les confidences à demi-cachées et les non-dits pleins de vérité. Car ce qui ressort de la lecture de ce carnet de voyages, c’est le caractère insaisissable d’une figure fuyante et émouvante dont Vaney a su capter l’énergie, les incertitudes et les multiples paradoxes. Godard donc qui se dédouble à l’écrit et impose son style aux images. Godard qui se joue du petit monde du cinéma, feint de consentir aux codes pour mieux s’en échapper. Un Godard que le cinéphile connaît, regard dissimulé derrière ses lunettes noires, faconde distillée avec soin à travers le rebondissement des aphorismes qui ponctuent chacune de ses sorties médiatiques. Godard, certes, mais pas seulement. Car Vianey s’intéresse plutôt à Jean-Luc (qui emprunte ici le patronyme d’Edmond). Un homme frappé par la solitude d’une rupture amoureuse, buvant silencieusement son café, hésitant sur la (dé)marche à suivre. Entre Godard et Edmond, un univers gravite. Ce sont les producteurs, les machinistes, les comédiens, les amis, les connaissances. Vianey les rencontre, discute avec eux, décrit leur comportement et réactions face à la personnalité changeante et vibrante de l’homme qui les a réunis. Entre le tournage du Mépris et celui de Masculin féminin, un choc se produit ou plutôt se poursuit. La fin de la romance avec Anna Karina n’efface pas le sentiment qui continue d’alimenter la tristesse d’Edmond et la fièvre créatrice de Godard. Le talent de Vianey tient à la témérité de son écriture. Sans abandonner le ton de la chronique, l’auteur l’approfondit d’une poétisation propre au souvenir. Le rythme est syncopé, haletant, le récit parfaitement mené. Des scènes tournées à l’envers du décor, Vianey trace des traits d’union sans cesse détournés de leur point d’origine. Le mot, souvent juste, s’ouvre à différents horizons et visages que reconnaît d’abord le lecteur (Karina, Jean-Pierre Léaud, Brigitte Bardot, Marlène Jobert, Chantal Goya…) avant d’accepter le fait accompli que lui impose l’auteur : de JLG tout reste encore à découvrir.

 

 

 

  • LE ROMAN DE GODARD
  • Auteur : Michel Vianey
  • Édition : Marest Éditeur
  • Date de parution : 6 octobre 2020
  • Première parution : 1967
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 192 pages
  • Tarif : 17 €

Commentaires

A la Une

Bones and All : Une bande-annonce pour le film de Luca Guadagnino avec Timothée Chalamet

Le prochain film du réalisateur de Call Me By Your Name, Bones and All, avec Timothée Chalamet, se dévoile dans… Lire la suite >>

Matrix : Un spectacle de danse adapté par le réalisateur Danny Boyle

Trois ans après son dernier film Yesterday et la réalisation de la série Pistols, Danny Boyle ne semble pas près… Lire la suite >>

Longing : Richard Gere à l’affiche du remake du film israélien

Le réalisateur israélien Savi Gabizon sera à la tête du remake de son propre film Longing, sorti en 2017, avec… Lire la suite >>

The Gray House : Kevin Costner et Morgan Freeman à la production d’une série d’espionnage

Les sociétés des productions de Kevin Costner et Morgan Freeman s’associent pour produire une série limitée d’espionnage avec des femmes… Lire la suite >>

Here : Tom Hanks, Paul Bettany et Robin Wright dans le prochain Robert Zemeckis

Alors que son adaptation en live action de Pinocchio est sortie sur Disney+ début septembre, son réalisateur Robert Zemeckis va… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR (REP 2022) 335 359 1 335 359
2 UNE BELLE COURSE 180 034 1 180 034
3 DON'T WORRY DARLING 151 272 1 151 272
4 LES ENFANTS DES AUTRES 142 402 1 142 402
5 KOMPROMAT 126 665 3 468 529
6 REVOIR PARIS 117 695 3 375 320
7 CHRONIQUE D'UNE LIAISON PASSAGERE 82 643 2 202 433
8 LE VISITEUR DU FUTUR 59 583 3 290 613
9 BULLET TRAIN 46 357 8 1 514 561
10 TAD L'EXPLORATEUR ET LA TABLE D'EMERAUDE 44 274 5 440 198

Source: CBO Box office

Nos Podcasts