Livre / Le cinématographe selon Godard : critique

Publié par Jacques Demange le 13 septembre 2019

Résumé : Considérer le cinématographe comme un art après plus d’un siècle de débats n’est pas forcément une chose acquise. A l’exception des initiés (ceux qui font du cinéma, qui écrivent et/ou réfléchissent sur le cinéma), qui oserait, parmi le grand public, mettre sur le même plan de considération les noms d’Hitchcock, Chaplin, Visconti, Welles… et ceux de Rembrandt, Hugo, Mozart, Raphaël, Faulkner..? Tel est bien l’enjeu des Histoire(s) du cinéma de Jean-Luc Godard.

♥♥♥♥

 

Le cinematographe selon Godard

Le cinematographe selon Godard

Que l’on soit ou non un adepte du cinéma de Jean-Luc Godard, la vision de ses Histoire(s) du cinéma demeure une expérience captivante. Mise-en-film d’une entreprise critique et historique, le documentaire déploie son discours selon une chronologie toute arbitraire et une confusion savamment orchestrée entre le fond et ses formes. La qualité impressionniste du film force à une appréhension subjective de ses images et se présente comme un véritable défi à toute approche herméneutique de sa structure. Il faut donc immédiatement reconnaître le mérite de l’ouvrage de Frédéric Hardouin, chercheur en histoire et esthétique du cinéma : celui d’être parvenu à capturer dans son entièreté un objet d’étude hétéroclite et complexe tout en concrétisant ses ambitions de synthèse. Empruntant tour à tour le ton de l’analyse et du décryptage, l’écrit confond son développement avec celui du film de Godard. Encadré par trois temporalités générales (temps du réel, temps du sacré, temps du mythe), chaque segment se voit ainsi explicité à travers différents prolongements qui s’appuient sur des descriptions très précises de leurs images. Cette qualité descriptive est parfaitement relayée par les nombreuses captures d’écran qui émaillent l’ouvrage ainsi que par des annexes fournies comprenant index des noms, liste des films, des réalisateurs et des compositeurs cités par Godard. Cette érudition s’accomplit encore à travers l’adoption d’une posture transversale qui éclaire les liens établies par Godard entre cinéma, peinture et littérature. La valeur scientifique de l’écrit souffre cependant de quelques écueils. La réflexion de Hardouin semble parfois submergée par le monument que constituent les Histoire(s) du cinéma. En résulte une pensée centripète qui, bien que s’accordant avec l’esprit du film abordé, empêche l’esquisse d’ouvertures qui auraient permis le renouvellement des perspectives premières. Ainsi de la place occupée par cette production dans la filmographie du réalisateur, ou de l’intérêt du dispositif vidéo dans son approche du cinéma. Reste la précision d’une analyse souvent lumineuse et toujours stimulante qui permet de saisir dans sa globalité la singularité théorique et formelle d’une oeuvre majeure du Septième art. 

 

 

 

  • LE CINÉMATOGRAPHE SELON GODARD. INTRODUCTION AUX HISTOIRE(S) DU CINÉMA OU RÉFLEXION SUR LE TEMPS DES ARTS
  • Auteur : Frédéric Hardouin
  • Éditons : L’Harmattan
  • Collection : Champs visuels
  • Date de parution : 19 août 2019
  • Format : 222 pages
  • Tarif : 23,50 € (print) – 17,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts