Livre / Le cinématographe selon Godard : critique

Publié par Jacques Demange le 13 septembre 2019

Résumé : Considérer le cinématographe comme un art après plus d’un siècle de débats n’est pas forcément une chose acquise. A l’exception des initiés (ceux qui font du cinéma, qui écrivent et/ou réfléchissent sur le cinéma), qui oserait, parmi le grand public, mettre sur le même plan de considération les noms d’Hitchcock, Chaplin, Visconti, Welles… et ceux de Rembrandt, Hugo, Mozart, Raphaël, Faulkner..? Tel est bien l’enjeu des Histoire(s) du cinéma de Jean-Luc Godard.

♥♥♥♥

 

Le cinematographe selon Godard

Le cinematographe selon Godard

Que l’on soit ou non un adepte du cinéma de Jean-Luc Godard, la vision de ses Histoire(s) du cinéma demeure une expérience captivante. Mise-en-film d’une entreprise critique et historique, le documentaire déploie son discours selon une chronologie toute arbitraire et une confusion savamment orchestrée entre le fond et ses formes. La qualité impressionniste du film force à une appréhension subjective de ses images et se présente comme un véritable défi à toute approche herméneutique de sa structure. Il faut donc immédiatement reconnaître le mérite de l’ouvrage de Frédéric Hardouin, chercheur en histoire et esthétique du cinéma : celui d’être parvenu à capturer dans son entièreté un objet d’étude hétéroclite et complexe tout en concrétisant ses ambitions de synthèse. Empruntant tour à tour le ton de l’analyse et du décryptage, l’écrit confond son développement avec celui du film de Godard. Encadré par trois temporalités générales (temps du réel, temps du sacré, temps du mythe), chaque segment se voit ainsi explicité à travers différents prolongements qui s’appuient sur des descriptions très précises de leurs images. Cette qualité descriptive est parfaitement relayée par les nombreuses captures d’écran qui émaillent l’ouvrage ainsi que par des annexes fournies comprenant index des noms, liste des films, des réalisateurs et des compositeurs cités par Godard. Cette érudition s’accomplit encore à travers l’adoption d’une posture transversale qui éclaire les liens établies par Godard entre cinéma, peinture et littérature. La valeur scientifique de l’écrit souffre cependant de quelques écueils. La réflexion de Hardouin semble parfois submergée par le monument que constituent les Histoire(s) du cinéma. En résulte une pensée centripète qui, bien que s’accordant avec l’esprit du film abordé, empêche l’esquisse d’ouvertures qui auraient permis le renouvellement des perspectives premières. Ainsi de la place occupée par cette production dans la filmographie du réalisateur, ou de l’intérêt du dispositif vidéo dans son approche du cinéma. Reste la précision d’une analyse souvent lumineuse et toujours stimulante qui permet de saisir dans sa globalité la singularité théorique et formelle d’une oeuvre majeure du Septième art. 

 

 

 

  • LE CINÉMATOGRAPHE SELON GODARD. INTRODUCTION AUX HISTOIRE(S) DU CINÉMA OU RÉFLEXION SUR LE TEMPS DES ARTS
  • Auteur : Frédéric Hardouin
  • Éditons : L’Harmattan
  • Collection : Champs visuels
  • Date de parution : 19 août 2019
  • Format : 222 pages
  • Tarif : 23,50 € (print) – 17,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Road House : Jake Gyllenhaal officiellement dans le remake pour Amazon

Pressenti en novembre dernier, Jake Gyllenhaal sera bel et bien dans le remake du film culte des années 80, réalisé… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts