Livre / Le cinématographe selon Godard : critique

Publié par Jacques Demange le 13 septembre 2019

Résumé : Considérer le cinématographe comme un art après plus d’un siècle de débats n’est pas forcément une chose acquise. A l’exception des initiés (ceux qui font du cinéma, qui écrivent et/ou réfléchissent sur le cinéma), qui oserait, parmi le grand public, mettre sur le même plan de considération les noms d’Hitchcock, Chaplin, Visconti, Welles… et ceux de Rembrandt, Hugo, Mozart, Raphaël, Faulkner..? Tel est bien l’enjeu des Histoire(s) du cinéma de Jean-Luc Godard.

♥♥♥♥

 

Le cinematographe selon Godard

Le cinematographe selon Godard

Que l’on soit ou non un adepte du cinéma de Jean-Luc Godard, la vision de ses Histoire(s) du cinéma demeure une expérience captivante. Mise-en-film d’une entreprise critique et historique, le documentaire déploie son discours selon une chronologie toute arbitraire et une confusion savamment orchestrée entre le fond et ses formes. La qualité impressionniste du film force à une appréhension subjective de ses images et se présente comme un véritable défi à toute approche herméneutique de sa structure. Il faut donc immédiatement reconnaître le mérite de l’ouvrage de Frédéric Hardouin, chercheur en histoire et esthétique du cinéma : celui d’être parvenu à capturer dans son entièreté un objet d’étude hétéroclite et complexe tout en concrétisant ses ambitions de synthèse. Empruntant tour à tour le ton de l’analyse et du décryptage, l’écrit confond son développement avec celui du film de Godard. Encadré par trois temporalités générales (temps du réel, temps du sacré, temps du mythe), chaque segment se voit ainsi explicité à travers différents prolongements qui s’appuient sur des descriptions très précises de leurs images. Cette qualité descriptive est parfaitement relayée par les nombreuses captures d’écran qui émaillent l’ouvrage ainsi que par des annexes fournies comprenant index des noms, liste des films, des réalisateurs et des compositeurs cités par Godard. Cette érudition s’accomplit encore à travers l’adoption d’une posture transversale qui éclaire les liens établies par Godard entre cinéma, peinture et littérature. La valeur scientifique de l’écrit souffre cependant de quelques écueils. La réflexion de Hardouin semble parfois submergée par le monument que constituent les Histoire(s) du cinéma. En résulte une pensée centripète qui, bien que s’accordant avec l’esprit du film abordé, empêche l’esquisse d’ouvertures qui auraient permis le renouvellement des perspectives premières. Ainsi de la place occupée par cette production dans la filmographie du réalisateur, ou de l’intérêt du dispositif vidéo dans son approche du cinéma. Reste la précision d’une analyse souvent lumineuse et toujours stimulante qui permet de saisir dans sa globalité la singularité théorique et formelle d’une oeuvre majeure du Septième art. 

 

 

 

  • LE CINÉMATOGRAPHE SELON GODARD. INTRODUCTION AUX HISTOIRE(S) DU CINÉMA OU RÉFLEXION SUR LE TEMPS DES ARTS
  • Auteur : Frédéric Hardouin
  • Éditons : L’Harmattan
  • Collection : Champs visuels
  • Date de parution : 19 août 2019
  • Format : 222 pages
  • Tarif : 23,50 € (print) – 17,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Copenhagen Cowboy : Un nouveau trailer coloré et énigmatique pour la série de Nicolas Winding Refn

La nouvelle série du réalisateur de Drive, à destination de Netflix, se dévoile un peu plus à travers une envoûtante… Lire la suite >>

Élémentaire : une première bande-annonce pour le prochain Pixar

La bande-annonce du prochain film d’animation des studios Disney-Pixar dévoile doucement mais sûrement son univers haut en couleurs.    … Lire la suite >>

Indiana Jones 5 : Le film dévoile ses personnages dans de nouvelles images

Après un premier cliché entre ombre et lumière, le prochain film de la saga Indiana Jones continue de se dévoiler,… Lire la suite >>

Bradley Cooper sera Frank Bullitt pour Steven Spielberg

Bradley Cooper succédera à Steve McQueen dans le rôle culte de Frank Bullitt, devant la caméra de Steven Spielberg.  … Lire la suite >>

Quentin Tarantino à la réalisation d’une série en 8 épisodes pour 2023

Trois ans après son dernier film Once Upon a Time… in Hollywood, Quentin Tarantino repasse enfin derrière la caméra… pour… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 725 543 2 2 417 726
2 COULEURS DE L'INCENDIE 188 727 2 490 757
3 SIMONE - LE VOYAGE DU SIECLE 182 807 6 1 822 865
4 RESTE UN PEU 152 695 1 152 695
5 MASCARADE 131 377 4 721 089
6 LES FEMMES DU SQUARE 105 828 1 105 828
7 LES AMANDIERS 104 057 1 104 057
8 ARMAGEDDON TIME 93 090 2 248 637
9 NOVEMBRE 89 449 7 2 240 046
10 BLACK ADAM 73 824 5 1 995 842

Source: CBO Box office

Nos Podcasts