Synopsis : À la fois lyrique et spirituel, ce documentaire sur L’Exorciste nous plonge dans les profondeurs inexplorées de la représentation mentale de William Friedkin, mais aussi dans les arcanes du tournage du film et les mystères de la foi et du destin qui ont façonné la vie et l’œuvre du cinéaste.

♥♥♥♥

 

LExorciste selon William Friedkin - affiche

L’Exorciste selon William Friedkin – affiche

Sorti en 1973, L’Exorciste fait partie des titres phares du cinéma d’horreur. William Friedkin a renouvelé le genre et ouvert la voie à une nouvelle génération de réalisateurs qui continuent d’exploiter cette veine. Certaines séquences emblématiques devenues cultes ont hanté et imprégné durablement l’imaginaire collectif. Mais est-on bien sûr de connaître cette œuvre et de ne pas s’arrêter à de simples clichés ? Le film devenant victime de son succès planétaire. C’est face à ces relectures et simplifications souvent expéditives que tente de remédier L’Exorciste selon William Friedkin, documentaire fascinant d’Alexandre O. Philippe. Dans un dispositif simple et frontal, on assiste à une véritable leçon de cinéma, sorte de masterclass, où William Friedkin en personne ouvre la porte de son antre artistique. Il dévoile, dissèque, et livre toutes les clés de son chef-d’œuvre au cours de cet entretien-fleuve inédit. À commencer par son parti pris scénaristique. Inspiré par le bestseller éponyme de William Peter Blatty, le réalisateur ne veut pas renoncer au prologue en Irak que tous jugeaient superflus. Il le considère comme incontournable et prémonitoire de tout ce qui advient par la suite. Un long moment aussi est consacré au choix minutieux des comédiens et certaines de ses méthodes controversées de direction d’acteur.

 

William Friedkin - Documentaire LExorciste selon William Friedkin

William Friedkin – Documentaire LExorciste selon William Friedkin

 

Mais le plus important est le soin avec lequel Friedkin construit chacun de ses plans, notamment la fameuse arrivée de Max von Sydow à Georgetown, tiré du célèbre tableau de Magritte, L’empire de la lumière. Pour cet exemple, Alexandre O. Philippe n’hésite pas à utiliser dans son documentaire des effets visuels. Il incruste le personnage dans la toile qui s’anime peu à peu pour devenir le plan du film auquel il correspond.

 

Par ce procédé de glissement, on comprend à quel point la peinture est une des sources d’inspiration inépuisable du cinéaste qui se réfère aussi à Caravage et à Vermeer pour construire son éclairage. Ce passage en dit long sur l’immense culture à la fois picturale et cinéphilique, mais aussi musicale d’un cinéaste-artiste qui ne cesse d’expérimenter.

 

On retient par ailleurs l’impressionnant récit de sa collaboration avec l’actrice Mercedes Mc Cambridge qui prête sa voix démoniaque à Regan (Linda Blair). Pour cette interprétation, elle s’est remise à boire et à fumer dans le but unique d’obtenir cette tonalité cassée et surnaturelle. Cette façon très vivante de passer alternativement de la parole du maître de l’horreur à des extraits choisis permet au public moins averti de prendre conscience du résultat visuel et sonore de ses choix artistiques très aboutis. 

 

Documentaire LExorciste selon William Friedkin

Documentaire L’Exorciste selon William Friedkin

 

En dépit de l’impact terrifiant de la mise en scène, la place ici est laissée à l’auteur pour démontrer que ses procédés restent très simples, relevant d’un art du cinéma artisanal, loin des effets numériques actuels. Friedkin revendique cette esthétique réaliste et affirme son admiration pour Ordet de Dreyer, film de possession le plus inspirant selon lui.

 

Les morceaux au violoncelle des compositeurs Jon Hegel et Anthony Weeden, qui nimbent les propos du cinéaste, donnent de la profondeur et de la gravité à ses explications et renforcent ce halo de mystère. Notamment à ses réflexions plus profondes sur son rapport à la religion et au mysticisme, et à sa conviction que pour réaliser cette œuvre il a été guidé par des forces invisibles. C’est avec limpidité qu’Alexandre O. Philippe permet de redécouvrir le talent de ce démiurge aussi tourmenté que d’autres grands génies du cinéma.

 

Comme toute œuvre fondatrice, L’Exorciste reste un monstre cinématographique sacré et inépuisable ; sa relecture est infinie. L’Exorciste selon William Friedkin se révèle ainsi un document exhaustif et très instructif pour les futures générations de cinéphiles et tous les amoureux du cinéma d’horreur.

 

Hélène Joly

 

 

 

  • L’EXORCISTE SELON WILLIAM FRIEDKIN (Leap of Faith : William Friedkin on The Exorcist)
  • Diffusion : le 8 janvier 2021 sur les plateformes de video on demand (Orange VOD, Canal VOD, Universciné)
  • Réalisation : Alexandre O. Philippe
  • Avec : William Friedkin
  • Scénario : Alexandre O. Philippe
  • Production : Kerry Deignan Roy
  • Photographie : Robert Muratore
  • Montage : David Lawrence
  • Musique : Jon Hegel & Anthony Weeden
  • Distribution : UFO
  • Durée : 1h45

 

Commentaires

A la Une

Christophe Nolan choisit Universal pour son film sur la bombe atomique

Pour la première fois depuis vingt ans, Warner Bros et Christopher Nolan ne travailleront pas main dans la main sur… Lire la suite >>

Christopher Nolan prépare son prochain film sur la bombe atomique

Le cinéaste a un nouveau scénario centré sur l’histoire d’une des armes les plus destructrices jamais inventées et serait en… Lire la suite >>

Sniff : Morgan Freeman, Helen Mirren, Al Pacino et Danny DeVito bientôt réunis

Casting cinq étoiles pour un film noir en maison de retraite… c’est la promesse de Sniff signé Taylor Hackford.  … Lire la suite >>

Un Neo amnésique pour la première bande-annonce de Matrix 4 Resurrections

18 ans après le troisième épisode, c’est sans sa sœur que Lana Wachowski revient pour un quatrième voyage dans la… Lire la suite >>

Don’t Look Up : une bande-annonce pour le nouveau film d’Adam McKay

Après avoir brillé avec The Big Short et Vice, Adam McKay est de retour. Cette fois destiné à Netflix, son… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SHANG-CHI ET LA LEGENDE DES DIX ANNEAUX 314 051 2 795 224
2 BOITE NOIRE 292 081 1 292 081
3 BAC NORD 253 581 4 1 458 138
4 DELICIEUX 130 477 1 130 477
5 LES MECHANTS 77 098 1 77 098
6 UN TRIOMPHE 75 286 2 219 254
7 PAW PATROL - LE FILM - LA PAT' PATROUILLE 67 514 5 1 215 197
8 RESPECT 63 758 1 63 758
9 BABY BOSS 2 : UNE AFFAIRE DE FAMILLE 58 730 4 779 125
10 OSS 117 : ALERTE ROUGE EN AFRIQUE NOIRE 57 709 6 1 553 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts