Spirale – L’Héritage de Saw de Darren Lynn Bousman : critique

Publié par CineChronicle le 20 juillet 2021

Synopsis : Travaillant dans l’ombre de son père, une légende locale de la police, le lieutenant Ezekiel « Zeke » Banks et son nouveau partenaire enquêtent sur une série de meurtres macabres dont le mode opératoire rappelle étrangement celui d’un tueur en série qui sévissait jadis dans la ville. Pris au piège sans le savoir, Zeke se retrouve au centre d’un stratagème terrifiant dont le tueur tire les ficelles.

♥♥♥♥♥

 

Spirale Saw - affiche

Spirale – L’Héritage de Saw – affiche

Pour fêter ses dix-sept longues années, la saga Saw a décidé de revenir dans un neuvième volet aux allures de spin-off. Avec Spirale : L’Héritage de Saw, les jeux sanglants continuent mais le tueur au puzzle a laissé place à un autre psychopathe. L’occasion pour la franchise de se renouveler tout en gardant certaines bases, comme le retour de Darren Lynn Bousman derrière la caméra. Le réalisateur de Saw 2, 3 et 4 revient après avoir exploré l’horreur sous d’autres angles (Tales of Halloween, Abattoir). Il est épaulé au scénario par trois auteurs, dont le duo Pete Goldfinger et Josh Stolberg qui avait déjà travaillé sur le septième volet de la saga, Jigsaw. Troisième de la bande, Chris Rock (série Fargo) a lui aussi participé à l’écriture. Un nouveau challenge pour l’humoriste qui travaille pour la première fois sur une œuvre horrifique. Spirale : L’Héritage de Saw embarque donc le spectateur dans le quotidien du lieutenant Zeke Banks, interprété par Chris Rock, à qui sa direction lui attribue un jeune diplômé, William Schenk, joué par Max Minghella (série The Handmaid’s Tales). Une enquête va mener les deux policiers sur le cadavre d’un de leurs collègues. Jugée d’abord accidentelle, sa mort prendra la tournure d’une chasse à l’homme lorsqu’un jeu de piste est initié par un mystérieux individu à tête de cochon. Son intention ? Se débarrasser de tous les flics corrompus de la ville. En se concentrant sur l’enquête policière et en s’inspirant ouvertement à des œuvres comme The Wire ou Training Day, Spirale parvient à retrouver une partie de l’essence du premier Saw. Les policiers étant visés, la paranoïa les gagne et permet au film de dévoiler petit à petit la face cachée de certains personnages. La Capitaine Angie Garza (Marisol Nichols dans Riverdale) ainsi que Marcus (Samuel L . Jackson), flic à la retraite et père de Zeke, sont par exemple dépeints comme des policiers intègres. Mais comme un écho aux violences policières dénoncées par le mouvement Black Lives Matter, certaines décisions du passé vont refaire surface et se retourner contre eux.

 

Spirale - Lheritage de Saw

Spirale – L’héritage de Saw

 

Spirale ressemble finalement plus à un thriller où les quelques scènes gores viennent apporter l’horreur dans le récit. Mais le film n’arrive malheureusement jamais à convaincre dans ces deux propositions du fait de ses grossières erreurs de montage et de scénario. Le spectateur comprend bien trop vite qui se cache derrière le masque du tueur dû aux flashbacks trop présents et explicites, et à un choix de narration étonnant. Les motivations du tueur deviennent quant à elles rapidement floues à l’approche d’un final décevant et qui confirme une piètre maîtrise dans la gestion de ses personnages, notamment celui de Samuel L. Jackson.

 

Seul intérêt du film, Jordan Oram. Plus habitué aux clips de Drake et à l’univers du clip musical, le directeur de la photographie parvient à créer une atmosphère étouffante avec des jeux de lumières superbes et donne une vraie plus-value à certains plans. Darren Lynn Bousman propose même de bonnes idées de mise en scène, et si tout n’est pas parfait, certains plans font leur effet. Malheureusement, tout ce travail est gâché par un montage bien trop énergique, rendant la plupart des scènes illisibles ou ratées.

 

Spirale - Lheritage de Saw

Spirale – L’héritage de Saw

 

Quant à la vraie prise de risque de ce volet, à savoir le casting, la marche était trop haute. Chris Rock semble ne jamais parvenir à se détacher de son bagage comique. Les personnages secondaires ne l’aident pas non plus, en particulier Samuel L. Jackson. SI son personnage manque clairement de temps à l’écran, l’interprétation de l’acteur ne convainc pas par sa légèreté, à contre-temps de ce que le film tente d’installer. Seul Max Minghella s’en sort, mais c’est hélas trop peu.

 

Matt Finance

 

 

 

  • SPIRALE : L’HERITAGE DE SAW (Spiral : From the Book of Saw)
  • Sortie salles : 21 juillet 2021
  • Réalisation : Darren Lynn Bousman
  • Avec : Chris Rock, Max Minghella, Marisol Nichols, Samuel L. Jackson, Zoie Palmer, Nazneen Contractor, Dan Petronijevic, K.C Collins, Morgan David Jones…
  • Scénario : Pete Goldfinger, Josh Stolberg, Chris Rock
  • Production : Mark Burg, Oren Koules
  • Production exécutive : Chris Rock, Daniel J. Heffner, James Wan, Leigh Whannell
  • Photographie : Jordan Oram
  • Montage : Dev Singh
  • Décors : Anthony Cowley
  • Musique : Charlie Clouser
  • Distribution : Metropolitan FilmExport
  • Durée : 1 h 33

 

Commentaires

A la Une

House of Gucci : le casting cinq étoiles du prochain Ridley Scott se révèle dans une bande-annonce

Les premières images du nouveau film de Ridley Scott ont enfin été dévoilées, avec une distribution en or, menée par… Lire la suite >>

Ghostbusters Afterlife dévoile sa nouvelle génération de chasseurs dans un nouveau trailer

Après plusieurs reports, le troisième film de la franchise culte des années 1980 se dévoile dans une nouvelle bande-annonce. Prévu… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Adam Driver et Matt Damon s’affrontent jusqu’à la mort

La bande-annonce de la prochaine réalisation de Ridley Scott, Le Dernier Duel, avec Adam Driver et Matt Damon, a enfin… Lire la suite >>

Rifkin’s Festival : Une bande annonce pour le prochain Woody Allen

À 85 ans, le plus européen des réalisateurs américains continue malgré vents et marées à sortir ses films une fois… Lire la suite >>

No Man of God : Elijah Wood face à Ted Bundy dans la bande annonce

Ted Bundy n’en finit plus d’investir le cinéma. No Man of God, le nouveau film basé sur les enregistrements entre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 KAAMELOTT - PREMIER VOLET 1 015 247 1 1 015 247
2 FAST & FURIOUS 9 248 852 2 1 550 441
3 SPACE JAM - NOUVELLE ERE 182 763 1 182 763
4 BLACK WIDOW 129 821 3 1 479 510
5 LES CROODS 2 : UNE NOUVELLE ERE 120 040 3 908 886
6 OLD 105 841 1 105 841
7 DESIGNE COUPABLE 61 155 2 209 601
8 TITANE 57 184 2 145 707
9 AINBO, PRINCESSE D'AMAZONIE 56 993 2 166 315
10 CRUELLA 50 574 5 1 366 861

Source: CBO Box office

Nos Podcasts