Britney vs Spears de Erin Lee Carr et Jenny Eliscu : critique

Publié par Jacques Demange le 29 septembre 2021

Résumé : Entre entretiens exclusifs et documents confidentiels, la journaliste Jenny Eliscu et la cinéaste Erin Lee Carr enquêtent sur le combat de Britney Spears pour sa liberté.

♥♥♥♥

 

Britney vs Spears - affiche

Britney vs Spears – affiche

La « Britney Mania » est toujours omniprésente. Quelques mois après la sortie de Framing Britney Spears (Samantha Stark) sur Amazon Prime Video, c’est à présent Netflix qui propose à ses abonnés un documentaire revenant sur les récents déboires de la diva de la pop. À travers l’actualité de sa mise en tutelle et de sa levée prochaine, Britney vs Spears, réalisé par Erin Lee Carr en collaboration avec la journaliste Jenny Eliscu, propose un portrait composite d’une chanteuse dont la célébrité se rapproche plus du chemin de croix que de la « sucess story » à l’américaine. Netflix touch oblige, le film ne se contente pas de revenir sur le parcours tumultueux de Spears, mais s’appuie sur les témoignages de ses proches pour comprendre comment s’est progressivement écaillé le vernis rutilant de son image de star.  Car de Spears, l’adolescent(e) du début des années 2000 et le/la jeune adulte des années 2010 se rappelle à la fois les mélodies entêtantes accompagnées de danses lascives que les pétages de plomb hors-normes qui firent la une des tabloïdes du monde entier. À travers les commentaires des intervenants et le recours à de nombreuses archives, Britney vs Spears cherche à déterminer les causes de cette folie supposée. Si les fans de la chanteuse ont longtemps crié à sa libération, revendication à laquelle adhère visiblement le film, la réalité de son environnement est clairement mis en cause. De Britney à Spears s’apposent une série d’images qui finirent par faire oublier la première au profit de la seconde. Surmédiatisée dès ses 16 ans, la star adolescente se voit rapidement dépossédée de son identité.

 

Britney Spears

Britney Spears

 

Les croisements entre vie privée et vie publique sont incessants et finissent par relever d’un rapport schizophrénique. Preuve parmi tant d’autres : la relation amoureuse de la chanteuse avec un paparazzi qui raconte le calvaire d’une vie commune placée sous le signe d’une dépendance totale aux regards des autres, que ce soit celui d’un public toujours plus friand de frasques ou celui d’un environnement familial destructeur. Britney vs Spears insiste alors sur la candeur de Britney qui n’a jamais su ou pu se ressaisir de sa double-personnalité.

 

Au-delà du cas exemplaire de Spears, le documentaire cherche à analyser les débordements des mises sous tutelles. L’entretien avec le psychiatre qui participa à l’expertise de la chanteuse se veut particulièrement éloquent. Le spectateur prend conscience du flou qui entoure ces procédures qui permettent moins le rétablissement d’individus fragilisés qu’elles peuvent profiter à des personnes malintentionnées. Ce qui se révèle en définitive est la symbolique qui se rattache à la figure de Britney Spears. D’icône musicale, la chanteuse est devenue la représentante des failles d’un système à la fois culturel, médiatique et juridique dont le présent documentaire propose une représentation d’ensemble particulièrement intéressante.

 

 

 

  • BRITNEY VS SPEARS
  • Diffusion : depuis le 28 septembre 2021
  • Chaîne / Plateforme : Netflix
  • Réalisation : Erin Lee Carr
  • Scénario : Jenny Eliscu
  • Production : Kate Barry, Erin Lee Carr, Sarah Gibson
  • Photographie : Shane Sigler et Megan Stacey
  • Montage : Jason Sager et Tim K. Smith
  • Musique : Ionaa Gika et Leopold Ross
  • Durée : 1 h 33

 

Commentaires

A la Une

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts