Dean Stockwell, une espièglerie éternelle

Publié par Jacques Demange le 9 novembre 2021
Dean Stockwell - Code Quantum

Dean Stockwell en inoubliable Al dans la série Code Quantum

Disparu le 7 novembre 2021, Dean Stockwell affiche une carrière impressionnante de longévité. Avec près de quatre-vingt ans de bons et loyaux services rendus au cinéma et à la télévision, l’acteur américain passa d’enfant-star à interprète accompli, prêtant son talent aux plus grands cinéastes de ces huit dernières décennies.

 

 

 

Dean Stockwell - Dune de David Lynch

Dean Stockwell – Dune de David Lynch

De Dean Stockwell, le cinéphile se rappelle d’abord la trogne enfantine qui traversa le cinéma hollywoodien des années 1940 dans différents petits et grands rôles. À onze ans, il incarne le fils de Gregory Peck dans Le Mur invisible d’Elia Kazan, interprétation qui lui vaut le Golden Globe de la jeunesse.

 

Son air espiègle et ses yeux boudeurs se mettent au service du Garçon aux cheveux verts (Joseph Losey, 1948), autre fable social défendant le droit à la différence. Si Stockwell grandit et s’épanouit naturellement devant la caméra, il n’oublie pas que jouer constitue d’abord une profession qui nécessite de se perfectionner.

 

Adolescent, il développe ainsi un jeu fébrile qui valorise le caractère pathologique de certains de ses rôles. Ainsi du criminel intellectuel du Génie du mal (Richard Fleischer, 1959) qui affiche une insolence fascinante et rappelle par moment le Farley Granger de La Corde (Alfred Hitchcock, 1950).

 

Les années 1960 et 1970 le voit participer à certains projets expérimentaux du Nouvel Hollywood, l’acteur apparaissant dans Psych-Out (Richard Rush, 1968) et The Last Movie (1971) de Dennis Hopper (cinéaste qu’il retrouvera encore à deux reprises pour Une trop belle cible [1990] et Chasers [1994]).

 

Si pendant dix ans, Stockwell connaît une période de creux, il revient sur le devant de la scène au cours des années 1980. Apprécié par les grands auteurs (de Wim Wenders à David Lynch en passant par Francis Ford Coppola et Robert Altman), il se spécialise dans des seconds rôles qui lui permettent d’échapper définitivement à son image d’enfant star. Films policier (Police Fédérale Los Angeles [William Friedkin, 1985] ; Le Flic de Bervely Hills [Tony Scott, 1987]) et films de guerre (Jardins de pierre [Francis Ford Coppola, 1987] ; Air Force One [Wolfgang Petersen, 1997]) affichent sa virilité qui valorisent la sobriété d’un jeu devenu pleinement mature.

 

Malgré une riche filmographie, c’est bien grâce au petit écran que Stockwell deviendra un visage familier du grand public contemporain. Parmi les nombreuses séries auxquelles il participa, Code Quantum (1989-1995) demeure la plus populaire. Durant cinq saisons, l’acteur prête ses traits au contre-Amiral Al Calavicci, un hologramme venu soutenir le scientifique Samuel Beckett (Scott Bakula).

 

La fidélité de Stockwell à ce rôle s’explique sans doute par ses potentialités comiques qui, quelques quarante années après ses débuts au cinéma, lui permettaient de réinvestir cet air espiègle appelé à devenir éternel.

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Cannes 2024 : Megalopolis de Francis Ford Coppola présenté sur la Croisette

Le réalisateur de 85 ans signe son retour avec son film autofinancé Megalopolis, qui sera présenté en compétition à la 77e édition du Festival de Cannes. 

George Lucas recevra une Palme d’Or d’honneur lors du 77e Festival de Cannes

Dans une galaxie pas si lointaine, à Cannes, lors de la Cérémonie de clôture du 77e festival, George Lucas, célèbre scénariste, réalisateur et producteur de la saga Star Wars, recevra une Palme d’Or d’honneur.

Dune 3 et Nuclear War : les prochains projets de Denis Villeneuve

La collaboration entre Denis Villeneuve et Legendary ne semble pas prête de s’arrêter. Après le succès du second volet des aventures de Paul Atréides, les prochains projets du réalisateur pour le studio…

Un Matrix 5 en préparation chez Warner Bros avec Drew Goddard à la réalisation

Le studio lance le développement d’une suite de la saga Matrix qui marque un tournant pour la franchise car il ne sera pas réalisé par les Wachowski.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 442 704 1 442 704
2 KUNG FU PANDA 4 334 599 2 1 160 497
3 DUCOBU PASSE AU VERT ! 231 183 1 231 183
4 ET PLUS SI AFFINITES 149 749 1 149 749
5 DUNE DEUXIEME PARTIE 143 811 6 3 864 690
6 PAS DE VAGUES 94 548 2 265 365
7 IL RESTE ENCORE DEMAIN 87 633 4 465 632
8 LA PROMESSE VERTE 74 908 2 251 189
9 SIDONIE AU JAPON 53 732 1 53 732
10 LE JEU DE LA REINE 49 130 2 156 002

Source: CBO Box office

Nos Podcasts