Ivan Reitman, chaînon marquant

Publié par Jacques Demange le 14 février 2022
Ivan Reitman

Ivan Reitman

Ivan Reitman se présentait comme l’un des plus dignes représentants de la comédie américaine des années 1980. Sa disparition le 12 février 2022 à 75 ans invite à réévaluer l’ensemble de sa carrière et considérer sa filmographie comme une authentique œuvre de transition.

 

 

 

SOS Fantomes - affiche

SOS Fantomes – affiche

Entre le rire subversif du Robert Altman de MASH (1970) et le renouveau comique de Judd Apatow, Ivan Reitman incarna un intermédiaire.

 

Dans les années 1980, son humour oscille entre le gag régressif et la recherche ingénieuse d’un style. Arrête de ramer, t’es sur le sable (1979) puis Les Bleus (1981) marquent les premières réussites de cet accord, avant que SOS Fantômes (1984) ne consacre définitivement le cinéaste comme l’un des grands représentants de la comédie américaine.

 

Pour ces trois films, Reitman profite de l’incomparable Bill Murray. Les deux amis s’épanouissent à travers une recherche artisanale qui n’empêche les prouesses techniques du grand spectacle. Cinéaste de l’entre-deux, Reitman ne craint pas d’affronter et de concilier les extrêmes.

 

Du visage de Robert Redford (L’Affaire Chelsea Deardon [1986]) au corps d’Arnold Schwarzenegger (Jumeaux [1988] ; Un flic à la maternelle [1990] ; Junior [1994]), le réalisateur se propose de développer une sorte de burlesque sophistiqué qui repose sur les aptitudes naturelle de ses acteurs (le regard azuréen de Redford, les muscles saillants de Schwarzenegger) pour susciter le rire et les émotions.

 

LAffaire Chelsea Deardon - affiche

L’Affaire Chelsea Deardon – affiche

Ce rapport au corps se complexifie à travers le goût du réalisateur pour les nouvelles technologies. De SOS Fantômes à SOS Fantômes 2 (1989), les effet numériques répondent à l’animation en stop-motion. Cette articulation entre innovation et tradition devient la principale marque de fabrique de Reitman qui n’hésitera pas à bousculer les codes de la comédie familiale et romantique.    

 

Alors que Junior et Drôles de pères (1997) interrogent la fonction de la paternité, 6 jours, 7 nuits (1998) et Sex Friends (2011) reproblématisent la notion du couple, entre usure sentimentale et performance physique.

 

De film en film, Reitman développe et enrichit sa thématique de prédilection : le clan et la fédération de ses membres. De ses premiers films au Pari (2014), sa dernière production, le cinéaste fait du groupe (familial ou amical) un moyen d’enrichir et d’approfondir le caractère humoristique de ses scénarios.

 

Impossible alors de considérer Reitman comme un simple trublion, tant sa filmographie atteste d’une authentique volonté de réfléchir l’intériorité fragile de personnages à l’humanité confondante.

 

Une belle leçon d’humour que le cinéaste est parvenu à léguer son fils, Jason Reitman, réalisateur de Juno (2007), In the Air (2009), Tully (2018) et du récent SOS Fantômes : L’Héritage (2021) dont la réussite semble avoir définitivement entériné ce passage de relais.   

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : Le Studio Ghibli sera récompensé d’une Palme d’or d’honneur

Pour la première fois de son histoire, le comité d’organisation du Festival de Cannes va décerner une Palme d’Or d’honneur collective à un studio de cinéma. Un choix audacieux pour …

Y a-t-il un flic : Pamela Anderson rejoint Liam Neeson dans le remake 

Le projet de remake de la saga Y a-t-il un flic va raviver la nostalgie de nombreux fans, avec l’arrivée de l’icône Pamela Anderson aux côtés de Liam Neeson.

Cannes 2024 : La Quinzaine des cinéastes dévoile sa sélection officielle

La 56e sélection de la Quinzaine des cinéastes se révèle avec des films indépendants, engagés et atypiques à travers le globe.

Cannes 2024 : La sélection de la Semaine de la Critique

La Semaine de la Critique, qui aura lieu entre le 15 et le 23 mai, a dévoilé sa sélection qui vise toujours à mettre en avant les premiers et seconds longs-métrages.

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 S.O.S FANTOMES : LA MENACE DE GLACE 308 185 1 308 185
2 KUNG FU PANDA 4 300 396 3 1 460 893
3 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 245 400 2 688 104
4 NOUS, LES LEROY 204 366 1 204 366
5 DUCOBU PASSE AU VERT ! 163 343 2 394 526
6 LA MALEDICTION : L'ORIGINE 104 374 1 104 374
7 DUNE DEUXIEME PARTIE 92 500 7 3 957 190
8 LE MAL N'EXISTE PAS 69 187 1 69 187
9 PAS DE VAGUES 63 322 3 328 687
10 ET PLUS SI AFFINITES 58 491 2 208 240

Source: CBO Box office

Nos Podcasts