Ivan Reitman, chaînon marquant

Publié par Jacques Demange le 14 février 2022
Ivan Reitman

Ivan Reitman

Ivan Reitman se présentait comme l’un des plus dignes représentants de la comédie américaine des années 1980. Sa disparition le 12 février 2022 à 75 ans invite à réévaluer l’ensemble de sa carrière et considérer sa filmographie comme une authentique œuvre de transition.

 

 

 

SOS Fantomes - affiche

SOS Fantomes – affiche

Entre le rire subversif du Robert Altman de MASH (1970) et le renouveau comique de Judd Apatow, Ivan Reitman incarna un intermédiaire.

 

Dans les années 1980, son humour oscille entre le gag régressif et la recherche ingénieuse d’un style. Arrête de ramer, t’es sur le sable (1979) puis Les Bleus (1981) marquent les premières réussites de cet accord, avant que SOS Fantômes (1984) ne consacre définitivement le cinéaste comme l’un des grands représentants de la comédie américaine.

 

Pour ces trois films, Reitman profite de l’incomparable Bill Murray. Les deux amis s’épanouissent à travers une recherche artisanale qui n’empêche les prouesses techniques du grand spectacle. Cinéaste de l’entre-deux, Reitman ne craint pas d’affronter et de concilier les extrêmes.

 

Du visage de Robert Redford (L’Affaire Chelsea Deardon [1986]) au corps d’Arnold Schwarzenegger (Jumeaux [1988] ; Un flic à la maternelle [1990] ; Junior [1994]), le réalisateur se propose de développer une sorte de burlesque sophistiqué qui repose sur les aptitudes naturelle de ses acteurs (le regard azuréen de Redford, les muscles saillants de Schwarzenegger) pour susciter le rire et les émotions.

 

LAffaire Chelsea Deardon - affiche

L’Affaire Chelsea Deardon – affiche

Ce rapport au corps se complexifie à travers le goût du réalisateur pour les nouvelles technologies. De SOS Fantômes à SOS Fantômes 2 (1989), les effet numériques répondent à l’animation en stop-motion. Cette articulation entre innovation et tradition devient la principale marque de fabrique de Reitman qui n’hésitera pas à bousculer les codes de la comédie familiale et romantique.    

 

Alors que Junior et Drôles de pères (1997) interrogent la fonction de la paternité, 6 jours, 7 nuits (1998) et Sex Friends (2011) reproblématisent la notion du couple, entre usure sentimentale et performance physique.

 

De film en film, Reitman développe et enrichit sa thématique de prédilection : le clan et la fédération de ses membres. De ses premiers films au Pari (2014), sa dernière production, le cinéaste fait du groupe (familial ou amical) un moyen d’enrichir et d’approfondir le caractère humoristique de ses scénarios.

 

Impossible alors de considérer Reitman comme un simple trublion, tant sa filmographie atteste d’une authentique volonté de réfléchir l’intériorité fragile de personnages à l’humanité confondante.

 

Une belle leçon d’humour que le cinéaste est parvenu à léguer son fils, Jason Reitman, réalisateur de Juno (2007), In the Air (2009), Tully (2018) et du récent SOS Fantômes : L’Héritage (2021) dont la réussite semble avoir définitivement entériné ce passage de relais.   

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts