Livre / Passeport pour Hollywood : critique

Publié par Jacques Demange le 21 avril 2022

Résumé : Comment filmer l’Amérique ? Comment filmer en Amérique ? Jamais peut-être un pays ne s’est autant identifié à un art que les États-Unis à leur cinéma. Ce livre est né du désir de mieux comprendre ce phénomène unique en interrogeant trois anciens metteurs en scène du Nouveau Monde parmi les plus grands (Billy Wilder, John Huston, Joseph Mankiewicz) et trois nouveaux réalisateurs de l’Ancien Monde (Roman Polanski, Milos Forman, Wim Wenders) qui ont apporté un souffle nouveau au septième art, tout en se confrontant à l’Amérique.

♥♥♥♥♥

 

Passeport pour Hollywood

Passeport pour Hollywood

Cette réédition des entretiens réalisés par Michel Ciment, critique et directeur de la rédaction de Positif, avec certains des plus grands maîtres du Septième art, permet de vérifier la pertinence de réflexions en lien avec la situation actuelle du cinéma américain. Car de Billy Wilder à Roman Polanski, de Joseph L. Mankiewicz et John Huston à Milos Forman et Wim Wenders, ces dialogues au long cours font état d’une expérience commune mais dont l’appréciation diffère néanmoins. Alors que les aînés expliquent l’adéquation, parfois complexe mais néanmoins réelle, de leur tempérament européen avec le fonctionnement d’un système qu’ils contribuèrent à édifier, leurs héritiers racontent leur rencontre avec un territoire qui participa à nourrir leur imaginaire cinéphile. Ce sera le grand projet de Wim Wenders qui avec Nick’s Movie (1980), Hammett (1982), L’État des choses (1982), et surtout Paris, Texas (1984) interroge l’identité du pays du cinéma par le prisme du voyage tout en poursuivant cette question essentielle : « Qu’est-ce que c’est pour moi l’Amérique ? ». Chacune des trajectoires racontées par cet ouvrage porte le poids de cette énigme. Car de l’Europe à l’Amérique, il y a d’abord le choc d’une rencontre culturel. Habité par le spectre du Vieux Continent, les récits rapportés par Wilder et Mankiewicz expliquent en quoi leur cinéma est demeuré malgré tout tributaire de traditions narratives plus anciennes. En comparant l’histoire de Boulevard du crépuscule (1950) avec celui « d’une reine en exil », Billy Wilder, dont la générosité et l’humour juif transparaissent à travers l’ensemble de ses entretiens, montre en quoi l’identité de la Mitteleuropa a su s’imprimer sur ses scénarios les plus américains.

 

Ce choc sera reconduit à travers le regard quasi-ethnographique que Forman posera sur les États-Unis (réflexion qui se prolonge au cours de cette nouvelle édition avec la présence trois entretiens inédits consacrés aux biopics Larry Flynt [1996], Man on the Moon [1999] et Les Fantômes de Goya [2006]). Si Taking Off (1971) lui permet de traduire avec empathie et distance la mouvance hippie comme phénomène sociologique, la découverte du roman de Ken Kesey, Vol au-dessus d’un nid de coucou, lui offre matière à prolonger l’atmosphère tragi-comique de ses films tchèques. Cette adaptation relève moins d’un acte naturel que d’une ambition et d’une force de travail qui anime communément l’art et la manière des cinéastes interrogés.

 

La qualité de Michel Ciment est de ne jamais hésiter à dépasser le cadre des récits pour interroger les réalisateurs sur leurs méthodes de travail. Se focalisant sur un procédé technique en particulier (un effet de montage ou un angle de prise de vue), questionnant l’organisation des tournages (les propos passionnants de John Huston sur la direction d’acteurs) ou cherchant au contraire à filer des parallèles à même de saisir dans leur totalité des œuvres de plusieurs décennies, les questions posées par l’auteur déterminent la trajectoire mémorielle de cet ouvrage.

 

Car le plaisir pris à la lecture de ces entretiens relève aussi des souvenirs rapportés par les cinéastes. Revenant à la fois sur leurs productions américaines et européennes, les réalisateurs sont amenés à mesurer l’écart entre deux lieux et deux époques de création. Invités à donner leur avis sur le cinéma de la modernité et le renouveau du cinéma américain des années 1980, les grands maîtres du classicisme s’épanchent longuement, reconnaissant les mérites de leurs cadets mais aussi leurs doutes quant aux évolutions techniques et scénaristiques de leur art.

 

Dénués de mélancolie ou de nostalgie, les commentaires frappent par leur lucidité et par leur actualité (les remarques de Mankiewicz à propos de E.T. ou de la « destruction de l’image du sexe à l’écran » demeurent des préoccupations sensibles à l’ère de l’hyper-réel et des images de synthèse). Ce Passeport pour Hollywood remet ainsi en perspective la question de l’exil des créateurs en interrogeant la persistance et les mutations des racines artistiques.

 

 

 

  • PASSEPORT POUR HOLLYWOOD. ENTRETIENS AVEC WILDER, HUSTON, MANKIEWICZ, POLANSKI, FORMAN, WENDERS
  • Date de publication : 21 avril 2022
  • Première édition : 1987
  • Auteur : Michel Ciment
  • Éditions : Carlotta Films
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 400 pages
  • Prix : 18 €

Commentaires

A la Une

Joker – Folie à deux : un nouveau trailer déjanté

La nouvelle bande-annonce du Joker : Folie à deux a déjà dépassé les millions de vues en moins de 24… Lire la suite >>

Michael Mann lance un site dédié au processus de création de tous ses films

The Michael Mann Archives a été lancé le 16 juillet dernier, et le premier film accessible aux abonnés est aussi… Lire la suite >>

Spermageddon : un film d’animation norvégien prometteur

Originals Factory a acquis les droits de distribution en France de cette comédie musicale animée autour du sexe, qui sera… Lire la suite >>

The Substance : le film de body horror avec Demi Moore se dévoile dans un teaser intriguant

Le nouveau film de Coralie Fargeat verra s’affronter Demi Moore et Margaret Qualley autour de cette fameuse substance.    … Lire la suite >>

Gladiator II : une bande-annonce épique et intense pour la suite de l’épopée historique

Ridley Scott nous replonge dans l’arène du Colisée de Rome, avec Paul Mescal pour marcher dans les pas de son… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOI, MOCHE ET MECHANT 4 1 400 169 1 1 400 169
2 LE COMTE DE MONTE-CRISTO 1 076 425 3 3 539 650
3 VICE-VERSA 2 860 850 4 6 296 623
4 UN P'TIT TRUC EN PLUS 310 660 11 8 388 607
5 SANS UN BRUIT : JOUR 1 104 468 3 740 382
6 HORIZON : UNE SAGA AMERICAINE, CHAPITRE 1 71 398 2 193 015
7 LONGLEGS 69 851 1 69 851
8 TO THE MOON 60 663 1 60 663
9 BAD BOYS : RIDE OR DIE 53 569 6 1 175 179
10 ELYAS 45 371 2 147 466

Source: CBO Box office

Nos Podcasts