Fred Ward - Henry et June de Philip Kaufman

Fred Ward – Henry et June de Philip Kaufman

L’acteur américain fut un visage connu notamment pour ses rôles dans Tremors, l’Étoffe des Héros, Henry et June et The Player. Disparu ce 8 mai 2022 à 79 ans, l’acteur laisse derrière lui une carrière particulièrement riche au cinéma et à la télévision.

 

 

 

C’est d’abord sur les rings de boxe que Fred Ward a appris le métier d’acteur. Savoir se déplacer, modifier sa cadence, encaisser les répliques de l’adversaire. Après trois fractures du nez, Ward raccroche les gants pour se former au sein du Herbert Berghof Studio à New York. Il y suit un enseignement inspiré des préceptes de Stanislasvki qui octroyait une importance centrale à l’expression du corps en tant que matériau dramatique et sensoriel.

 

Ses premières expériences cinématographiques se déroulent en Italie. Ward double les acteurs transalpins tout en s’essayant à la pratique du mime. Ses premières interprétations se déroulent sous la direction de Robert Rossellini avant que l’acteur ne retourne en Amérique au début des années 1970 pour se produire au sein du théâtre expérimental de la Côte Est et à la télévision. Au cinéma, il joue notamment dans L’Évadé d’Alcatraz de Don Siegel (1979).

 

Son âge d’or s’ouvre au début de la décennie suivante. Alors que Walter Hill l’intègre au casting de l’excellent Southern Comfort (1981), Ward obtient le premier rôle dans Timerider : The Adventure of Lyle Swann (1982). Avec sa gueule de boxeur, Ward rappelle par moment Jack Palance et trouve sa place au sein d’un cinéma d’action qui valorise sa virilité naturelle. L’Étoffe des héros (Philip Kaufman, 1983) et Swing Shift (Jonathan Demme, 1984) le voient porter l’uniforme de l’armée à l’intérieur de films choraux dans lesquels Ward impose sa présence physique et son expressivité rentrée.

 

En 1990, il donne la réplique à Kevin Bacon dans Tremors, la comédie d’horreur devenue culte de Ron Underwood. Il interprète ensuite le rôle du romancier Henry Miller dans Henry et June (Philip Kaufman) qui lui permet de valoriser ses capacités dramatiques en s’éloignant des carcans du film de genre. Son allure marquante et ses réelles aptitudes à jouer lui valent d’être remarqué par Alain Robe-Grillet qui lui offre l’un des rôles principaux de Un bruit qui rend fou (1995). Mais c’est Robert Altman qui assurera définitivement sa postérité au sein du cinéma d’auteur en l’accueillant à l’intérieur de ses distributions d’ensemble pour The Player (1992) et Short Cuts (1993).

 

Dans les années 2000, Ward retrouve ses rôles de dur à cuir. Militaire dans 2 Guns (Baltasar Komákur, 2013, son dernier film) et agent du FBI dans la première saison de la série True Detective (Nic Pizzolatto, 2015), l’acteur cultivera jusqu’au bout son image de dur à cuir du petit et du grand écran.

Commentaires

A la Une

Tron Ares : Première image du troisième volet de la saga culte de science-fiction

Les studios Disney ont dévoilé la première image de Tron : Ares, nouveau film de la saga Tron, qui va nous (re)plonger dans l’intelligence artificielle. 

Les Guetteurs : Un trailer mystérieux pour le premier film d’Ishana Shyamalan

Ce thriller horrifique et fantastique est le premier long-métrage réalisé par la fille de M. Night Shyamalan, qui officie ici à la production.

The Department : Michael Fassbender pourrait jouer dans la série d’espionnage de George Clooney

Michael Fassbender est actuellement en discussion pour rejoindre The Department, la série d’espionnage réalisée par George Clooney et basée sur… Lire la suite >>

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UNE VIE 456 390 1 456 390
2 BOB MARLEY : ONE LOVE 451 140 2 1 224 005
3 COCORICO 363 438 3 1 331 276
4 MAISON DE RETRAITE 2 356 040 2 882 107
5 CHIEN & CHAT 311 885 2 626 837
6 LE DERNIER JAGUAR 246 588 3 646 699
7 DEMON SLAYER : KIMETSU NO YAIBA - EN ROUTE VERS... 151 200 1 151 200
8 MADAME WEB 129 885 2 337 779
9 LES CHEVRES ! 108 258 1 108 258
10 LA ZONE D'INTERET 96 624 4 632 074

Source: CBO Box office

Nos Podcasts