L’acteur et réalisateur Jacques Perrin nous a quittés

Publié par Jacques Demange le 22 avril 2022
Jacques Perrin

Jacques Perrin

Disparu ce 21 avril 2022 à l’âge de 80 ans, Jacques Perrin, acteur et réalisateur, voix et visage familiers du grand public hexagonal, laisse derrière lui une vaste filmographie qui le vit collaborer avec certains des plus grands noms du cinéma français, comme Clouzot, Chabrol, Costa-Gavras, Demy, Schoendoerffer…

 

 

 

La Fille à la valise

La Fille à la valise

En soixante-dix ans de carrière et près d’une centaine de productions à son actif, Jacques Perrin occupa une place particulière au sein du paysage cinématographique français. Enfant-acteur, il interprète à l’âge de cinq ans un petit rôle dans Les Portes de la nuit (1946) de Marcel Carné.

 

Onze ans plus tard, il fait son adolescence sur les planches et le grand écran. Alors qu’il apparaît dans La Peau de l’ours (Claude Boissol, 1957), il interprète sur scène le rôle de Ptolémée dans la pièce de Bernard Shaw, César et Cléopâtre.

 

S’il continuera pendant quelques années à jouer au théâtre, Perrin est vite accaparé par le cinéma. Sa prolixité est étourdissante, l’acteur enchaînant parfois quatre films dans la même année. Si les cinéastes français ont évidemment sa faveur (de Clouzot à Chabrol, de Demy à Vecchiali, de Oury à Beauvois et Gans), Perrin connaît comme un certain nombre de ses contemporains l’exil vers les studios italiens. Il tourne ainsi sous la direction de Valerio Zurlini dans La Fille à la valise (1962), puis de Vittorio De Seta dans Un homme à moitié (1966), ou encore de Giuseppe Tornatore dans Cinema Paradiso (1989).

 

Le Peuple migrateur

Le Peuple migrateur

Ce tropisme transalpin explicite peut-être le goût de Perrin pour les grands écarts. Car, à l’instar des grandes figures du cinéma italien, l’acteur n’hésitait pas à pratiquer les grands écarts, interprétant des drames comme des comédies, investissant le cinéma d’auteur sans oublier les productions populaires. Cet éclectisme n’empêchait nullement Perrin d’être un artiste engagé. En dénote sa collaboration soutenue avec Costa-Gavras qui vit l’acteur interpréter mais aussi s’engager dans la production de Z (1969), État de siège (1973) et Section spéciale (1974).

 

En 1995, Perrin passe derrière la caméra pour le documentaire Les Enfants de Lumière. Six ans plus tard, Le Peuple migrateur, coréalisé avec Jacques Cluzaud et Michel Debats, lui permet de connaître son première succès de réalisateur. Au-delà des magnifiques images, c’est la voix de Perrin qui marque les esprits. Cette fonction de narrateur, l’acteur la réinvestira pour ses documentaires suivants, toujours réalisés avec Jacques Cluzaud : Océans (2010), Le Peuple des océans (2011), Les Saisons (2016).

 

Encore récemment, Perrin avait su marquer les esprits avec son interprétation du personnage de Vanec dans Goliath (Frédéric Tellier, 2022) qui restera son ultime apparition au cinéma.

Commentaires

A la Une

Steven Spielberg prépare un nouveau film sur les ovnis

Steven Spielberg retrouvera David Koepp, le scénariste de Jurassic Park pour écrire un mystérieux film sur les ovnis.    … Lire la suite >>

Martin Scorsese va réaliser un biopic de Frank Sinatra

Leonardo DiCaprio serait prévu pour incarner le célèbre chanteur, face à Jennifer Lawrence dans le rôle d’Ava Gardner.    … Lire la suite >>

Quentin Tarantino abandonne son projet The Movie Critic

Retournement inattendu pour The Movie Critic, l’ultime long-métrage du réalisateur Quentin Tarantino. Alors que celui-ci travaillait sur le scénario et… Lire la suite >>

Keanu Reeves dans le prochain film de Ruben Östlund ?

Keanu Reeves serait actuellement en discussion pour rejoindre le casting du prochain film de Ruben Östlund.        Le… Lire la suite >>

Cannes 2024 : Le Studio Ghibli sera récompensé d’une Palme d’or d’honneur

Pour la première fois de son histoire, le comité d’organisation du Festival de Cannes va décerner une Palme d’Or d’honneur… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 S.O.S FANTOMES : LA MENACE DE GLACE 308 185 1 308 185
2 KUNG FU PANDA 4 300 396 3 1 460 893
3 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 245 400 2 688 104
4 NOUS, LES LEROY 204 366 1 204 366
5 DUCOBU PASSE AU VERT ! 163 343 2 394 526
6 LA MALEDICTION : L'ORIGINE 104 374 1 104 374
7 DUNE DEUXIEME PARTIE 92 500 7 3 957 190
8 LE MAL N'EXISTE PAS 69 187 1 69 187
9 PAS DE VAGUES 63 322 3 328 687
10 ET PLUS SI AFFINITES 58 491 2 208 240

Source: CBO Box office

Nos Podcasts