L’acteur et réalisateur Jacques Perrin nous a quittés

Publié par Jacques Demange le 22 avril 2022
Jacques Perrin

Jacques Perrin

Disparu ce 21 avril 2022 à l’âge de 80 ans, Jacques Perrin, acteur et réalisateur, voix et visage familiers du grand public hexagonal, laisse derrière lui une vaste filmographie qui le vit collaborer avec certains des plus grands noms du cinéma français, comme Clouzot, Chabrol, Costa-Gavras, Demy, Schoendoerffer…

 

 

 

La Fille à la valise

La Fille à la valise

En soixante-dix ans de carrière et près d’une centaine de productions à son actif, Jacques Perrin occupa une place particulière au sein du paysage cinématographique français. Enfant-acteur, il interprète à l’âge de cinq ans un petit rôle dans Les Portes de la nuit (1946) de Marcel Carné.

 

Onze ans plus tard, il fait son adolescence sur les planches et le grand écran. Alors qu’il apparaît dans La Peau de l’ours (Claude Boissol, 1957), il interprète sur scène le rôle de Ptolémée dans la pièce de Bernard Shaw, César et Cléopâtre.

 

S’il continuera pendant quelques années à jouer au théâtre, Perrin est vite accaparé par le cinéma. Sa prolixité est étourdissante, l’acteur enchaînant parfois quatre films dans la même année. Si les cinéastes français ont évidemment sa faveur (de Clouzot à Chabrol, de Demy à Vecchiali, de Oury à Beauvois et Gans), Perrin connaît comme un certain nombre de ses contemporains l’exil vers les studios italiens. Il tourne ainsi sous la direction de Valerio Zurlini dans La Fille à la valise (1962), puis de Vittorio De Seta dans Un homme à moitié (1966), ou encore de Giuseppe Tornatore dans Cinema Paradiso (1989).

 

Le Peuple migrateur

Le Peuple migrateur

Ce tropisme transalpin explicite peut-être le goût de Perrin pour les grands écarts. Car, à l’instar des grandes figures du cinéma italien, l’acteur n’hésitait pas à pratiquer les grands écarts, interprétant des drames comme des comédies, investissant le cinéma d’auteur sans oublier les productions populaires. Cet éclectisme n’empêchait nullement Perrin d’être un artiste engagé. En dénote sa collaboration soutenue avec Costa-Gavras qui vit l’acteur interpréter mais aussi s’engager dans la production de Z (1969), État de siège (1973) et Section spéciale (1974).

 

En 1995, Perrin passe derrière la caméra pour le documentaire Les Enfants de Lumière. Six ans plus tard, Le Peuple migrateur, coréalisé avec Jacques Cluzaud et Michel Debats, lui permet de connaître son première succès de réalisateur. Au-delà des magnifiques images, c’est la voix de Perrin qui marque les esprits. Cette fonction de narrateur, l’acteur la réinvestira pour ses documentaires suivants, toujours réalisés avec Jacques Cluzaud : Océans (2010), Le Peuple des océans (2011), Les Saisons (2016).

 

Encore récemment, Perrin avait su marquer les esprits avec son interprétation du personnage de Vanec dans Goliath (Frédéric Tellier, 2022) qui restera son ultime apparition au cinéma.

Commentaires

A la Une

The Bikeriders : Michael Shannon retrouve le réalisateur Jeff Nichols

Pour son sixième long-métrage, le cinéaste Jeff Nichols fait à nouveau appel à son acteur fétiche Michael Shannon, et collabore… Lire la suite >>

Wednesday : Première bande-annonce de la série de Tim Burton

Après trois ans d’absence, le réalisateur américain a dévoilé les images de sa première série télévisée pour le géant du… Lire la suite >>

Wise Guys : Robert De Niro dans le prochain film de gangsters de Barry Levinson

L’acteur de 79 ans retrouve le scénariste des Affranchis et s’associe au réalisateur de Rain Man, Barry Levinson, pour un… Lire la suite >>

Le Magicien d’Oz : Kenya Barris à la réalisation du remake

Le créateur de la série Black-ish, Kenya Barris, prend les rênes du remake du Magicien d’Oz pour le studio Warner… Lire la suite >>

Modigliani : Johnny Depp à la réalisation d’un biopic sur le célèbre peintre coproduit par Al Pacino

Pour son second long-métrage, l’acteur américain s’attaque au sculpteur italien Amedeo Modigliani, avec Al Pacino en tant que coproducteur.  … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ONE PIECE FILM RED 575 182 1 575 182
2 BULLET TRAIN 313 237 2 804 304
3 NOPE 224 705 1 224 705
4 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 213 497 6 3 358 761
5 THOR : LOVE AND THUNDER 197 826 5 2 577 053
6 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 191 457 3 747 548
7 TOP GUN : MAVERICK 180 658 12 6 057 934
8 LA TRES TRES GRANDE CLASSE 157 884 1 157 884
9 DUCOBU PRESIDENT ! 97 550 5 967 713
10 MENTEUR 82 714 5 777 133

Source: CBO Box office

Nos Podcasts