L’acteur et doubleur Dominique Paturel nous quitte à 90 ans

Publié par Jacques Demange le 2 mars 2022
Dominique Paturel

Dominique Paturel

Principalement connu du public pour sa carrière de doubleur, l’acteur français Dominique Paturel disparu ce 28 février 2022 laisse derrière lui une œuvre marquée par son amour de la scène et quelques apparitions au cinéma.

 

 

 

Si de la carrière de Dominique Paturel, le grand public retiendra d’abord la tonalité de sa voix mise au service du doublage de l’acteur Larry Hagman pour son rôle de J.R. dans la série Dallas (de 1978 à 1991, puis de 2012 à 2013), l’acteur français laisse derrière lui une carrière qui dépasse largement les dimensions de cette unique figuration vocale.

 

Ses débuts au théâtre en 1955 le voient interpréter des textes de Pierre de Lescure (À son image), Oliver Goldsmith (Les Surprises de la nuit) et Molière (Le Bourgeois gentilhomme). Le célèbre dramaturge français, Paturel le retrouve dès l’année suivante dans la mise en scène de L’Avare conçue par Jean Vilar au TNP.

 

Ce goût pour la scène, Paturel le conservera tout au long de sa carrière, profitant de l’écriture des plus grands auteurs (Beaumarchais, Shakespeare, Brecht, Sagan, Guitry, Labiche) pour assurer de ses talents d’acteur.

 

Le cinéma le repère dès le début des années 1960. À 29 ans, Paturel interprète un petit rôle dans Le Capitan (1960) d’André Hunebelle, avant de tourner sous la direction de Julien Duvivier (Le Diable et les Dix Commandements [1962]), Christian Jaque (Le Repas des fauves [1964]), puis André Cayatte (L’Amour en question [1978]), Philippe de Broca (Vipère au poing [2004]), Olivier Dahan (La Môme [2006]) ou Jean-Baptiste Leonetti (Carré blanc [2011], son dernier film).

 

Ce rapide survol de sa filmographie pointe immédiatement la singularité de Paturel. Alors que le cinéma français des années 1960 est conquis par la modernité de la Nouvelle Vague, le jeune comédien fait le choix de la tradition. Cette considération pour les anciens maîtres explique sans doute que Paturel n’ait jamais vraiment percé sur le grand écran. Les grands rôles, il les connaîtra en prêtant sa voix aux vedettes anglo-saxonnes. Outre Hagman, rappelons que Paturel fut l’un des doubleurs attitrés de Michael Caine, Terence Hill et Leslie Nielsen, tout en prêtant occasionnellement ses cordes vocales à Robert Duvall et même Frank Sinatra.

 

 

 

 

Commentaires

A la Une

Sidney : Première bande-annonce pour le documentaire sur l’acteur Sidney Poitier

Apple TV+ a dévoilé une bande-annonce pour son documentaire sur Sidney Poitier, qui mêle témoignages et images d’archives, retraçant la… Lire la suite >>

The Bikeriders : Michael Shannon retrouve le réalisateur Jeff Nichols

Pour son sixième long-métrage, le cinéaste Jeff Nichols fait à nouveau appel à son acteur fétiche Michael Shannon, et collabore… Lire la suite >>

Wednesday : Première bande-annonce de la série de Tim Burton

Après trois ans d’absence, le réalisateur américain a dévoilé les images de sa première série télévisée pour le géant du… Lire la suite >>

Wise Guys : Robert De Niro dans le prochain film de gangsters de Barry Levinson

L’acteur de 79 ans retrouve le scénariste des Affranchis et s’associe au réalisateur de Rain Man, Barry Levinson, pour un… Lire la suite >>

Le Magicien d’Oz : Kenya Barris à la réalisation du remake

Le créateur de la série Black-ish, Kenya Barris, prend les rênes du remake du Magicien d’Oz pour le studio Warner… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ONE PIECE FILM RED 575 182 1 575 182
2 BULLET TRAIN 313 237 2 804 304
3 NOPE 224 705 1 224 705
4 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 213 497 6 3 358 761
5 THOR : LOVE AND THUNDER 197 826 5 2 577 053
6 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 191 457 3 747 548
7 TOP GUN : MAVERICK 180 658 12 6 057 934
8 LA TRES TRES GRANDE CLASSE 157 884 1 157 884
9 DUCOBU PRESIDENT ! 97 550 5 967 713
10 MENTEUR 82 714 5 777 133

Source: CBO Box office

Nos Podcasts